Le club Sports à-Traction a tenu l’avant-dernière tranche du circuit provincial de courses attelées canines, en fin de semaine, dans les pistes du centre Dorval d’Alma.

Quelques podiums pour la région à la course d’attelages canins au Dorval d’Alma 

Quelques pilotes d’attelages de chiens de la région sont montés sur le podium en fin de semaine, dans le cadre de la course provinciale présentée dans les sentiers du centre Dorval d’Alma.

Ainsi, dans la classe trottinette à deux chiens, le Chicoutimien Sébastien Gauthier a été fidèle à ses bonnes habitudes en prenant le premier rang. Dans la catégorie attelages à quatre chiens, les Almatois François Cauchon et Marc-Antoine Fortin ont respectivement terminé deuxième et troisième. Dans le cas de François Cauchon, il s’agissait de sa première course avec quatre chiens, ce qui augure bien pour la suite.

Dans la catégorie de traîneau avec un attelage de six chiens, Alexandre Potvin de Métabetchouan/Lac-à-la-Croix et Natacha Lalancette de Saint-Félicien ont respectivement terminé deuxième et troisième. En skijoring, 10 km, à un chien, Annie-Pier Bouchard, présidente de Sports À-Tractions, est montée sur la deuxième marche du podium, tandis que Josée Savard de Shipshaw a gravi la troisième.

Rappelons que la compétition comptait 120 inscrits pour les deux jours de compétitions. La dernière étape du circuit provinciale aura lieu en mars en Abitibi.

Le club Sports À-Tractions fait partie de l’organisation hôte du Championnat de l’Est du Canada qui aura lieu dans un an, du 19 au 21 février. Évidemment, la tenue de l’épreuve provinciale de la fin de semaine a été un bon test pour se préparer en vue de 2021. Pour ce qui est de la qualité des pistes, l’organisation a eu droit à de bons commentaires.

« Les conditions étaient un peu chaudes, mais c’était chaud pour tout le monde. Par contre, les pistes étaient super belles. Elles ne défonçaient pas du tout. L’organisation a reçu de nombreux commentaires pour souligner la qualité de pistes offerte », a indiqué Annie-Pier Bouchard.

Côté logistique, ça augure bien pour l’an prochain avec l’équipe en place, même si le nombre de bénévoles sera évidemment plus important.

« On est rendu à environ 60 % (du travail à faire). Ce sont des choses qu’on n’a pas besoin de faire habituellement qu’il faudra penser aussi à faire. On est contents de l’édition et on sait où en s’en va. (La compétition) s’est bien passée », assure l’organisatrice en soulignant que tous les participants sont rentrés dans les temps alloués.

« Les participants étaient contents et on a eu quand même plusieurs spectateurs », a-t-elle indiqué.