Quelque 350 partisans en appui à Samuel

Il fallait plus qu’une tempête de neige pour empêcher plus d’une cinquantaine de partisans du Robervalois Samuel Girard d’aller l’encourager pour le match de l’Avalanche du Colorado contre le Canadien de Montréal, mardi, au Centre Bell.

Défenseur #49 de l’Avalanche, Samuel a disputé son premier match contre le Tricolore. À la demande de partisans de la région, les parents de Samuel, Tony Girard et Guylaine Dion, ont proposé d’organiser un voyage en autobus pour aller encourager la fierté de Roberval de vive voix. Les places se sont envolées rapidement ! « Guylaine l’a publié sur Facebook et ç’a pris une heure et c’était bouclé. Le téléphone n’arrêtait pas de sonner ! »

Plus d’une cinquantaine de supporteurs de Samuel ont fait le trajet Roberval-Montréal avec un arrêt à Shawinigan, où plus plusieurs partisans de l’ancien #94 des Cataractes se sont joints au groupe.

« Il faisait vilain à Roberval quand on est parti (vers 9 h 30), mais arrivé à La Tuque, tout était ben beau. Ç’a pris tout au plus six heures parce qu’on a fait une halte à Shawinigan. Ç’a très bien été, d’autant plus qu’il n’y avait pas de trafic », a indiqué M. Girard en fin d’après-midi, alors que le groupe avait monopolisé une bonne partie du restaurant La Cage, près du centre Bell.

Le paternel de Samuel a souligné que de nombreux autres partisans du jeune défenseur étaient montés à Montréal lundi soir et d’autres mardi matin. « On doit être environ 350 du Saguenay-Lac-Saint-Jean et d’autres de Montréal. La plupart était regroupé autour de la section 108, mais étant donné leur nombre, les autres partisans étaient répartis un peu partout.» Quant à Tony Girard, même s’il était un partisan du Canadien à l’époque de son idole de jeunesse Guy Lafleur, il a changé d’allégeance. «Ce soir, c’est sûr que mon cœur sera à 100 % Colorado ! », a avoué celui qui a accordé de nombreuses entrevues aux médias, avant et pendant le trajet en autobus et une fois arrivée à destination. Mentionnons que ses deux autres fils, Jérémy et Christopher, étaient présents. Il ne manquait que leur fille Jessica qui a été retenue au Lac par son travail.

Plus d’une cinquantaine de supporteurs de Samuel ont fait le trajet Roberval-Montréal avec un arrêt à Shawinigan, où plus plusieurs partisans de l’ancien #94 des Cataractes se sont joints au groupe.

« Il faisait vilain à Roberval quand on est parti (vers 9 h 30), mais arrivé à La Tuque, tout était ben beau. Ç’a pris tout au plus six heures parce qu’on a fait une halte à Shawinigan. Ç’a très bien été, d’autant plus qu’il n’y avait pas de trafic », a indiqué M. Girard en fin d’après-midi, alors que le groupe avait monopolisé une bonne partie du restaurant La Cage, près du centre Bell.

Le paternel de Samuel a souligné que de nombreux autres partisans du jeune défenseur étaient montés à Montréal lundi soir et d’autres mardi matin. « On doit être environ 350 du Saguenay-Lac-Saint-Jean et d’autres de Montréal. La plupart était regroupé autour de la section 108, mais étant donné leur nombre, les autres partisans étaient répartis un peu partout.» Quant à Tony Girard, même s’il était un partisan du Canadien à l’époque de son idole de jeunesse Guy Lafleur, il a changé d’allégeance. «Ce soir, c’est sûr que mon cœur sera à 100 % Colorado ! », a avoué celui qui a accordé de nombreuses entrevues aux médias, avant et pendant le trajet en autobus et une fois arrivée à destination. Mentionnons que ses deux autres fils, Jérémy et Christopher, étaient présents. Il ne manquait que leur fille Jessica qui a été retenue au Lac par son travail.