Au moins quatre athlètes du Saguenay-Lac-Saint-Jean prendront part aux Championnats canadiens de patinage de vitesse courte piste, à compter de vendredi. Outre les Olympiens Samuel Girard et Kasandra Bradette, la Baieriveraine Claudia Gagnon (ci-haut) et la Félicinoise Catherine Mailloux font partie des 48 hommes et femmes déjà préqualifiés.

Quatre patineurs d’ici visent le top-8

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean sera encore bien représenté aux Championnats canadiens de patinage de vitesse courte piste qui réunira les 24 meilleurs hommes et les 24 meilleures femmes au pays à compter de vendredi, à l’Aréna Maurice Richard. Outre les Olympiens Kasandra Bradette (Saint-Félicien) et Samuel Girard (Ferland-et-Boilleau), qui font partie des favoris, deux autres patineuses de la région seront en action, soit Claudia Gagnon (La Baie) et Catherine Mailloux (Saint-Félicien).

Le Chicoutimien Vincent Girard pourrait se joindre à ce groupe d’élite, si jamais l’un des 24 athlètes déjà préqualifiés devait se désister. Jointe mardi, la Baieriveraine Claudia Gagnon vise une place parmi les huit premières au classement final des nationaux, afin d’avoir une possibilité de prendre part à des étapes du circuit de la Coupe du monde.

Membre depuis ce printemps de l’équipe nationale de développement, l’athlète de 19 ans s’est entraînée très fort tout l’été avec les autres membres de l’équipe nationale. Car même s’il s’agit d’un nouveau cycle olympique, les entraînements n’étaient pas moins ardus pour autant.

« C’est sûr que ce sera un gros challenge, en fin de semaine, puisque ce sera de fortes compétitrices, mais je m’attends à un résultat dans le top-8 parce que pour les coupes du monde, ils vont prendre les huit premières. Ils vont en choisir six pour chaque étape en Coupe du monde, mais si je ne me classe pas parmi les huit premières, je ne pourrai pas être prise pour aller à une étape durant la saison », explique-t-elle.

Par le passé, les athlètes se qualifiaient pour les coupes du monde lors des Sélections d’automne. Toutefois, le calendrier de compétition a été revu et ce sont maintenant les Championnats nationaux seniors qui déterminent les délégations masculine et féminine. Au lieu d’avoir les 16 meilleurs hommes et les 16 meilleures femmes comme c’était le cas aux Sélections d’automne, ils ont augmenté un peu le nombre de participants. Ils ont ajouté huit athlètes selon certains critères (NexGen).

L’étudiante de troisième année en sciences humaines au Cégep Maisonneuve se présentera confiante à cette première compétition de la saison.

« On s’est entraîné tout l’été à Laval parce qu’il y avait des travaux à Maurice-Richard. C’était mon premier été complet avec l’équipe. Ç’a été un gros été, mais ça s’est bien passé et je suis prête pour en fin de semaine », affirme-t-elle, en avouant qu’elle « a eu des semaines plus difficiles que d’autres. Mais depuis la semaine passée, je suis vraiment en remontant et je me sens bien et en confiance pour en fin de semaine. »

Avec les retraites de Marianne Saint-Gelais (Saint-Félicien) et Joanie Gervais (Jonquière) et la transition de Valérie Maltais (La Baie) vers la longue piste font en sorte que les Bleuettes ne sont plus que deux (Kasandra et elle) au sein de l’équipe nationale féminine. Mais Claudia Gagnon se sent prête à saisir sa chance avec les nouvelles places disponibles. « On travaille fort pour faire notre place et que notre petit coin de pays soit fier de nous », assure-t-elle.

L’olympienne Kasandra Bradette (Saint-Félicien) fait partie des favoris, en prévision des Championnats canadiens de patinage de vitesse courte piste.

En fin de semaine, les participant(e)s devront courir chaque distance à deux reprises et le classement final sera établi à partir des quatre meilleurs résultats de chaque athlète.