Le skieur de 36 ans Erik Guay est ennuyé par des maux de dos chroniques et poursuit sa rééducation chez lui.

PyeongChang toujours dans la mire de Guay

MONTRÉAL — Erik Guay croit toujours pouvoir participer aux Jeux olympiques de PyeongChang en février. C’est du moins ce qu’avançait Alpin Canada, mardi.

Le skieur âgé de 36 ans ne participera toutefois pas aux deux dernières épreuves de la Coupe du monde de ski alpin avant les jeux. Il s’absentera donc des épreuves de vitesse ce week-end à Kitzbühel, en Autriche, ainsi que de celles de Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne, le week-end suivant.

Entre-temps, le Québécois, qui est ennuyé par des maux de dos chroniques, poursuit sa rééducation chez lui. Selon Alpin Canada, il skie régulièrement et fréquente le gymnase sur une base quotidienne.

« Sa rémission se fait un jour à la fois, son moral est bon et il fera tout en son possible pour donner son maximum lors de ses deux courses (aux jeux) en vue d’obtenir les meilleurs résultats pour son équipe et son pays », pouvait-on lire dans le communiqué d’Alpin Canada.

Guay, de Mont-Tremblant, n’a pas participé à une épreuve de la Coupe du monde depuis sa 32e place en descente à Val Gardena, en Italie, le 16 décembre. Le lendemain, il avait rencontré les spécialistes d’un hôpital d’Innsbruck, en Autriche, et avait annoncé souffrir d’une rupture de l’anneau fibreux de la quatrième vertèbre lombaire.

Cette blessure s’ajoutait à la rupture ligamentaire à la deuxième vertèbre thoracique à la suite d’une vilaine chute survenue lors d’un entraînement au Chili l’automne dernier.

Guay, n’accordera pas d’entrevues d’ici son départ pour la Corée du Sud.