Le défenseur robervalois Samuel Girard

Professionnels à l’oeuvre

Plusieurs joueurs professionnels, dont le défenseur robervalois Samuel Girard, seront sur la glace du centre Marianne St-Gelais de Saint-Félicien, en fin de semaine, pour un tournoi À bout de souffle.

En plus du volet professionnel, dont les matchs débuteront vendredi soir avec six équipes, le tournoi mettra en scène les classes participation et amateur. « On avait une demande pour des joueurs comme ceux du midget BB, qui n’avaient pas vraiment leur place dans l’amateur ou le pro, ainsi que les joueurs vieillissants, si on veut. On a donc décidé de faire une classe amateur », explique l’un des organisateurs, Simon Gaudreault.

Le premier match de Samuel Girard, défenseur de l’Avalanche du Colorado, sera disputé à 20 h vendredi. Il fera équipe avec ses anciens coéquipiers des Élites de Jonquière midget AAA, l’attaquant du Drakkar de Baie-Comeau Jordan Martel et le gardien des Huskies de Rouyn-Noranda Samuel Harvey, ainsi que James Phelan, un attaquant des Wildcats de Moncton. L’ancien des Bruins de Boston Jordan Caron sera également en action, avec une équipe complétée notamment par le défenseur de l’Océanic de Rimouski Charles-Édouard D’Astous et le Jonquiérois et attaquant des Huskies Rafaël Harvey-Pinard. Le Brunois Christian Ouellet a également une équipe avec ses anciens coéquipiers des Saguenéens de la LHJMQ, maintenant avec les Marquis de la Ligue nord-américaine, Simon Tremblay et Gabryel Paquin. Les Saguenéens actuels seront également représentés avec les Jérémy Fortin et Charles Tremblay, avec l’attaquant Félix-Antoine Marcotty. Mathieu Tremblay et Frédéric Bergeron, deux joueurs qui évoluent en Europe, seront également de la partie. Le prix d’entrée pour chaque jour a été fixé à 3 $. « Ce n’est vraiment pas cher pour du hockey de cette qualité », fait valoir Simon Gaudreault, qui a quitté récemment son poste d’adjoint avec les Sags pour prendre la tête du nouveau programme de hockey scolaire à la Cité étudiante de Roberval.

Les matchs de deux périodes de 20 minutes se déroulent à trois contre trois en plus du gardien, avec un joueur de plus pour les changements. Le rythme est donc très rapide et afin de l’accélérer encore plus, une fois en territoire offensif, il est interdit de revenir en zone défensive, un peu comme au basketball.