La première assemblée générale annuelle de l’Association du hockey mineur de Saguenay s’est déroulée lundi soir, devant une centaine de personnes.

Prêts à sauter dans la mêlée

Les choses sérieuses sont véritablement enclenchées pour les dirigeants de l’Association du hockey mineur de hockey de Saguenay avec le début prochain des activités pour la première année d’opération.

Arrivé en poste en janvier, le directeur général, Dany Chouinard, mentionne que les dossiers de la nouvelle organisation, qui regroupe dorénavant les trois arrondissements, ont été acheminés à la fin de la dernière saison, en mai.

Le directeur général de l’Association du hockey mineur de Saguenay, Dany Chouinard, assure que tout est en place pour le début de la première saison pour l’organisation qui regroupe maintenant les trois arrondissements.

L’association gérera maintenant plus de 1500 joueurs du MAGH au junior. C’est pour cette raison que l’assemblée générale annuelle s’est déroulée avant le début de la saison, en début de semaine, étant donné que l’année financière se terminait le 30 juin. La réunion se tiendra toujours à la même date, ce qui permet d’inclure plus facilement le sport-études, le hockey scolaire et le hockey de printemps.

Bons commentaires
Dany Chouinard indique que de bons commentaires ont été soulevés lors de la rencontre, qui a regroupé près d’une centaine de personnes, notamment concernant les règlements généraux et la manière de les voter. « On va regarder ce qu’on peut faire pour les modifier le plus rapidement possible. On a entendu ce que les gens ont dit », assure le DG, parlant de discussions constructives. L’an prochain, certains aspects, comme les inscriptions, seront réglés plus rapidement.

Fusion administrative
Le processus de fusion, qui a abondamment fait jaser, a débuté en 2016. En cours de route, les dirigeants ont changé leur fusil d’épaule en raison de la critique. Au lieu d’y aller d’une fusion complète jusqu’au bantam, ils ont opté pour une fusion administrative. « On attend encore des petits détails à gauche et à droite, mais on est prêts pour commencer. Et on a hâte », fait valoir Dany Chouinard, convenant que certaines craintes se font encore sentir. Il assure qu’au besoin, des changements seront effectués.

« Aussitôt qu’on peut améliorer quelque chose, on va le faire et on prend les commentaires quand c’est constructif, plaide-t-il. On va le vivre comme ça cette année, réévaluer en cours de route et à la fin de la saison, on prendra des décisions. On fera des consultations et on fera des recommandations à ce moment. Si c’est le statu quo qui est la meilleure solution, ce sera le statu quo. »

« Toutes les décisions qu’on prend, on veut les prendre en fonction du jeune. On veut qu’il ait du plaisir à jouer au hockey et qu’à 25-30 ans, ce soit encore le cas », affirme Dany Chouinard, qui est toujours à la recherche de bénévoles pour prendre la charge de certaines équipes.

Lors de l’assemblée, des questions ont également été posées pour les jeunes de Shipshaw. Dans le double lettre, les joueurs de ce secteur continueront d’évoluer à Jonquière, tandis que pour le simple lettre, une entente de longue date stipule qu’ils doivent se joindre au hockey mineur de Saint-Ambroise.

Le directeur général de l’Association du hockey mineur de Saguenay, Dany Chouinard, assure que tout est en place pour le début de la première saison pour l’organisation qui regroupe maintenant les trois arrondissements.

+

UN JEU DE TRANSITION COMPLEXE

La classification des équipes dans les calibres double lettre continue de causer des maux de tête aux responsables de l’Association de hockey mineur de Saguenay.

Les problèmes se posent surtout dans l’atome et le pee-wee. 

Dans l’atome, ce sera le retour du calibre AA dans la région. Hockey Québec impose un minimum d’équipes dans le double lettre par catégorie selon le bassin de joueurs sur le territoire. Les dirigeants de Hockey Saguenay–Lac-Saint-Jean décident ensuite des classifications. 

Comme il a été décidé de ne former qu’une seule ligue régionale AA, le Saguenay devait former cinq équipes. Chicoutimi et Jonquière auront deux équipes, et une demande a été logée pour que la formation de La Baie se retrouve dans le BB, même si elle évoluera tout de même dans le circuit régional. 

La différence se ferait sentir lors des tournois, avec une possibilité d’accéder directement aux championnats provinciaux de la Coupe Dodge. « Ça va les aider. L’an passé, ils ont eu trois victoires. Ça va aussi donner une chance à des jeunes de Chicoutimi et de Jonquière d’aller s’essayer à La Baie la semaine suivante », explique Dany Chouinard, précisant que les camps à Jonquière et à Chicoutimi débuteront le 4 septembre. À La Baie, le coup d’envoi sera donné le 14 septembre. 

« On est un peu pognés parce que notre bassin est le Saguenay, mais ce qui a été demandé pour l’an un, et qui a été accepté, c’est de faire les équipes par arrondissement. Ça déséquilibre un peu nos affaires. C’est sûr et certain que ce serait moins compliqué de mélanger tous les joueurs et faire un camp de la grande ville », a convenu Dany Chouinard, lors d’une rencontre à son bureau du centre Georges-Vézina, accompagné du directeur aux événements, Patrice Fillion. 

Dans le pee-wee BB, au lieu de faire trois équipes comme prévu, les dirigeants ont plutôt opté pour former quatre équipes, soit deux à Chicoutimi et autant à Jonquière. « On a le droit d’en faire plus, mais pas d’en faire moins. De toute façon, on est très près de la plage pour faire quatre équipes », signale le directeur général, ajoutant que les jeunes font eux-mêmes le choix d’arrondissement dans lequel ils veulent évoluer, sans égard au lieu de résidence. 

Les jeunes de La Baie pourront donc aller où ils le désirent. « On est conscients qu’à Jonquière et qu’à Chicoutimi, il y a un bon bassin de joueurs au niveau pee-wee. Ça pourrait être problématique. Si on ne fait pas assez d’équipes, on va aller briser le simple lettre dans le A et le B. Régionalement, ça ne sera pas mieux », affirme Dany Chouinard.

Dans le bantam, il y aura trois équipes, soit une par arrondissement, tout comme dans le midget. Dans le junior, la même formule demeure avec une équipe à Jonquière, qui conservera le nom des Marquis, et les Saguenéens à Chicoutimi. 

+

DOUBLE LETTRE

Scénarios envisagés

Atome

Cinq équipes: deux à Jonquière, deux à Chicoutimi dans le AA et une à La Baie dans le BB

Pee-wee

Deux équipes à Jonquière et deux à Chicoutimi

Bantam et midget

Une équipe dans chaque arrondissement

Junior

Les Saguenéens à Chicoutimi et les Marquis à Jonquière