Le gardien Olivier Tremblay obtiendra un premier départ depuis son rappel de l'Océanic vendredi face aux Cataractes, à Shawinigan.

Premier départ vendredi pour Olivier Tremblay

Appelé deux fois en relève au partant Philippe Desrosiers la semaine dernière, le gardien chicoutimien Olivier Tremblay aura un premier départ devant le filet de l'Océanic en 2014, vendredi, face aux Cataractes, à Shawinigan.
L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, lui a fait part de sa décision lundi matin. Rappelé des Élites au début du mois de janvier, Olivier Tremblay avait obtenu un départ au tout début de la saison pendant que Philippe Desrosiers se trouvait au camp des Stars de Dallas. Il en avait profité pour empocher sa première victoire en carrière alors qu'il avait bloqué 47 tirs dans un gain de 4-3 en fusillade sur le Drakkar de Baie-Comeau. " (Vendredi) Ce sera mon premier départ depuis que je fais partie de l'équipe», fait remarquer le gardien de 16 ans.
«C'est sûr que je suis nerveux. Je sais à quoi m'attendre. Je me dis que du hockey c'est du hockey, que tu sois dans le midget AAA ou dans le junior majeur», soutient Olivier Tremblay dont la famille sera présente dans les estrades à Shawinigan pour l'encourager.
Depuis son rappel définitif, le Chicoutimien s'est retrouvé entre les poteaux à deux occasions, en relève à Philippe Desrosiers, dans des matchs où l'Océanic a été lessivé. Pour Olivier Tremblay, c'était l'occasion parfaite de prendre le rythme de la vitesse du jeu. «Je prends de l'expérience. En plus, c'était contre de très bonnes équipes avec Gatineau et Halifax. Jonathan Drouin, je ne crois pas qu'il y ait de meilleurs joueurs dans la ligue. Tu vois la coche de plus qu'il a par rapport aux autres», souligne-t-il, ajoutant qu'il a dû s'adapter à un nouveau rythme de vie depuis son «petit cadeau» alors qu'il a été rappelé. «En plus, je n'avais jamais été en pension. J'ai été vraiment bien accueilli. Je me sens chez moi», raconte le choix de 2e tour de l'Océanic au dernier repêchage.
Rôle
Pour terminer la saison, Olivier Tremblay sera clairement l'adjoint du numéro un, Philippe Desrosiers. Cette situation ne veut pas dire qu'il ne verra pas sa part d'action. «L'entraîneur m'a dit qu'il voulait que je challenge le numéro un. Il veut que je le pousse», soutient Olivier Tremblay qui se dit choyer d'aboutir avec une équipe aspirante dès ses premiers pas dans la LHJMQ. «Même si je ne suis pas là depuis le début de l'année, on a un but et c'est vraiment de gagner la coupe Memorial. Il n'y a rien d'autre», signale sans détour Olivier Tremblay.