Quelque 300 adeptes de défis se sont lancés avec entrain sur le parcours à obstacle de l’Ultime Challenge présenté sur le site du Panoramique. La sixième édition de l’événement risque toutefois d’être la dernière.

Possiblement la dernière édition de l'Ultime Challenge

Quelque 300 amateurs de défi ont pris part à la sixième et probablement dernière édition de l’Ultime Challenge, dimanche, sur le site du Boisé Panoramique. La popularité de l’événement par rapport aux efforts investis pour le présenter incite l’organisation à se remettre en question.

Organisé par Évènements 2 M, le parcours à obstacles a déjà attiré près du triple de participants par le passé. Plusieurs adeptes de ce type d’épreuves sont fidèles au rendez-vous, mais une bonne partie des participants se sont tournés vers la course en sentiers, constate Martin Tremblay, d’Évènements 2M.

Quelque 300 adeptes de défis se sont lancés avec entrain sur le parcours à obstacle de l’Ultime Challenge présenté sur le site du Panoramique. La sixième édition de l’événement risque toutefois d’être la dernière.

« Ce sera probablement notre dernière année », laisse-t-il tomber. « De tous les événements que nous présentons, c’est celui qui est le plus demandant physiquement et en termes de temps versus le nombre de participants. Ce n’est plus assez », concède-t-il. De fait, l’organisme et ses employés sont à pied d’oeuvre sur le site depuis mardi dernier pour aménager les installations. Avec autour de 300 participants, le montant remis à la Fondation Arianne s’est réduit comme une peau de chagrin au fil du temps.

Il est donc probable que l’événement tombera après la tenue du volet scolaire de mardi. À cette occasion, quelque 1000 jeunes du primaire tenteront de se surpasser en franchissant les obstacles.

La détermination des participants à franchir les obstacles ne faisait aucun doute, dimanche.

Cela dit, Martin Tremblay s’est montré satisfait de la participation de dimanche pour cette deuxième édition au Panoramique. « On a encore un super beau parcours, les sentiers sont vraiment beaux. On a quelques nouveaux modules et le parcours a été modifié. Pour ce qui est des participants, c’est vraiment des trips de gang. Il y a quatre ou cinq entreprises qui ont formé des groupes, mais sinon, sur les 300 qui restent, ce sont ceux qui aiment vraiment ça. Il y a plusieurs visages qu’on revoit année après année », a-t-il conclu.