Quelque 1000 jeunes et accompagnateurs débarqueront à Saguenay en fin de semaine dans le cadre du Championnat provincial d’athlétisme scolaire. Ci haut, Richard Dessureault, délégué technique, et Gino Roberge, coordonnateur, deux membres du comité organisateur.

Plus de 1000 personnes attendues pour le Championnat provincial d'athlétisme

Ils sont de retour ! Quelque 1000 jeunes et leurs accompagnateurs débarqueront à Saguenay, en fin de semaine, dans le cadre du 49e Championnat provincial scolaire d’athlétisme extérieur qui se tiendra aux installations du parc Saint-Jacques à Arvida.

En collaboration avec le Réseau du Sport étudiant du Québec, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a en effet obtenu la présentation de l’événement pour deux ans, soit cette année et l’an prochain. Du même coup, ce sera la 7e et la 8e fois que le championnat sera tenu au Saguenay. Les deux éditions précédentes avaient été tenues dans d’autres régions du Québec, mais auparavant, Saguenay les avait accueillies deux années consécutives également.

Même si le comité organisateur peut compter sur une équipe aguerrie, il n’en demeure pas moins que la supervision de 900 jeunes athlètes et une centaine d’accompagnateurs à compter de vendredi soir constitue un bon test de logistique.

« Ce sera 1000 personnes à coucher et 6000 repas à servir durant la fin de semaine. Cette année, c’est une bonne participation. L’an passé, à Longueuil, il y avait eu 700 participants. Je ne sais pas ce qui s’était passé, mais cette année, je n’avais pas peur et je me disais que si on en avait 700, ce serait correct aussi. On est toutefois revenu avec 900 athlètes, dont des délégations régionales complètes de 86 athlètes. C’est le cas de Québec/Chaudière-Appalaches et de la Montérégie », explique Gino Roberge, responsable/coordonnateur du championnat.

Les écoles Odyssée Lafontaine et Dominique-Racine serviront de lieux d’hébergement et de restauration. « Les gars couchent à Dominique-Racine et les filles à Lafontaine. Il y a du transport inter-école pour les activités. On a changé les gars de place parce qu’ils brassent un peu plus. Comme la centrale administrative est à Dominique-Racine, ça nous permettra d’intervenir plus rapidement au besoin », mentionne Gino Roberge, qui pourra compter sur l’appui des dix membres du comité organisateur et quelque 135 bénévoles durant le week-end.

Compétitions
Les compétitions débuteront samedi matin au Parc Saint-Jacques pour se terminer à 20 h 30. Il y aura des courses sur des distances de 80 à 3000 mètres, des épreuves de saut en longueur, de saut en hauteur, de saut à la perche et le triple saut, ainsi que le lancer du disque et du javelot en plus des relais le samedi soir.

« Il n’y a que le steeple et le lancer du marteau qui ne sont pas au programme. On a ajouté une session en soirée samedi, ce qui va nous permettre d’avoir un dimanche moins chargé et qui fera en sorte que les gens et les officiels pourront retourner chez eux plus tôt. Et grâce à une belle collaboration avec l’École polyvalente Arvida, les jeunes vont pouvoir y prendre le souper », souligne Gino Roberge, qui aimerait concocter quelque chose de spécial pour la 50e édition du championnat, l’an prochain.

Pour ce qui est de la délégation régionale, elle compte 73 athlètes et six accompagnateurs. Comme les autres délégations, les régionaux devront coucher à l’école.

+

ALÉAS DU G7

La tenue du Sommet du G7 dans Charlevoix a eu un impact sur le championnat provincial scolaire. Les organisateurs n’étaient pas en mesure de trouver des chambres d’hôtel à proximité pour les officiels. « On a réussi à avoir des résidences à l’UQAC pour nos officiels, mais j’ai dû envoyer des parents à Dolbeau-Mistassini parce qu’il n’y avait rien de disponible à Alma et au Saguenay. Même si c’était à une heure et demie d’ici, ça ne les dérangeait pas parce qu’ils ont dit faire deux heures de trafic chaque jour à Montréal », mentionne le coordonnateur Gino Roberge.