Le Mont-Bélu sera le théâtre d’un premier tournoi de volleyball de neige, samedi, au pied des pentes. Les organisateurs souhaitent que cette première version de la Classique estivale devienne un rendez-vous annuel. Ci-contre, le comité organisateur: Éric Girard, Lévis Larouche, Stéphane Duchesne, Sophie Bouchard, Frédéric Perron (DG du Mont-Bélu), Jean-Michel Tremblay et Luc Côté.

Place au volleyball de neige!

Éric Girard n’a pas froid aux yeux ! Membre du comité organisateur de la Classique annuelle de volleyball de plage à La Baie, il est à l’origine de l’un des tout premiers tournois de volleyball de neige présentés au Québec. C’est d’ailleurs aujourd’hui, samedi, au pied des pentes du Mont-Bélu de La Baie, que sera présentée la première édition.

Treize équipes mixtes de la région relèveront ce nouveau défi qui s’amorcera à compter de 7 h 30 pour se terminer à 17 h. Les équipes de quatre joueront avec des survêtements et des espadrilles de soccer afin d’avoir une adhérence sur les terrains de neige molle sur fond dur aménagés au Mont-Bélu.

Joint vendredi, Éric Girard a expliqué que l’idée de tenir un tel tournoi au Saguenay a germé peu avant les Fêtes quand il a vu qu’en Europe, il existait des ligues de volleyball de neige. « On s’est demandé pourquoi ça n’existait pas au Québec, alors que c’est le paradis de la neige. À l’époque, on était les premiers à organiser ça, mais on a su qu’il y avait un autre groupe dans le coin de Montréal qui en faisait un. De ce qu’on a vu en Europe, ça se passe dans des centres de ski, et comme on a le Mont-Bélu dans notre cour, c’est là qu’on l’organise », a indiqué M. Girard, qui travaille avec Sophie Bouchard sur le projet.

Le dossier a été réglé rondement. « Les gens du Mont-Bélu ont embarqué rapidement, et on a une collaboration géniale avec eux. DERYtelecom ainsi que l’arrondissement de La Baie ont embarqué. L’arrondissement nous a donné un budget pour démarrer le projet », précise-t-il.

Bonne cause

Comme il s’agit d’une première, il n’y aura pas de remise de bourses pour les vainqueurs. Par contre, l’événement permettra de contribuer à une bonne cause grâce aux inscriptions (125 $/équipe), même si les participants sont quand même choyés. Pour le coût, ils sont assurés de jouer trois parties, le souper et une paire de lunettes soleil aux couleurs de la Classique.

« Depuis deux ans, nous organisons la Classique de volleyball de plage à La Baie (derrière l’église Saint-Alexis) et nous remettons les profits du programme de volleyball de l’école secondaire des Grandes-Marées de La Baie. Comme pour la Classique estivale, les profits de l’événement vont aller au programme de volleyball des Grandes-Marées. Jusqu’à maintenant, la Classique de plage nous a permis de remettre 3000 $ au programme. Nous espérons ainsi faire baisser les coûts d’inscription pour donner un coup de main aux familles. L’an dernier, nous avons permis à trois jeunes de pouvoir pratiquer ce sport. »

Évidemment, Éric Girard espère que la version hivernale fera boule de neige pour devenir un rendez-vous annuel comme la Classique estivale.