Jean-Daniel Fortin et Serge Côté sont respectivement les nouveaux DG et président du Club de golf Lac-Saint-Jean, sis à Saint-Gédéon. Le tandem et les membres du CA ont plein d’idées pour donner un nouvel élan au club qui propose trois trous complètement refaits l’été dernier.

Place à l’an 1 du Club de golf Lac-Saint-Jean amélioré

Profitant d’un vent de renouveau à la direction et aux installations du Club de golf Lac-Saint-Jean, le nouveau président du conseil d’administration, Serge Côté, estime que la table est mise pour l’an 1 de la version améliorée du terrain de golf situé dans le site enchanteur du rang des Îles, à Saint-Gédéon.

L’an dernier, le club a vécu d’importants changements en raison des travaux d’accès au nouveau camping du parc national de Pointe-Taillon. Le club a profité de l’occasion pour donner un coup de barre en procédant à de nouveaux aménagements aux trous #7, 8 et 9, qui étaient touchés par les travaux d’accès, en plus d’améliorer diverses installations – stationnement, chemin d’accès à l’entrée, chemins des voiturettes de golf, système d’irrigation, etc.

Mais l’automne 2018 hâtif et le printemps tardif de 2019 ont fait en sorte que le club n’a pu inaugurer ses trois nouveaux trous que vers la mi-juillet. Ce qui a incité certains membres à délaisser le club pour aller jouer des 18 trous ailleurs. Pour le président Côté, la page est tournée et il est maintenant temps de regarder un futur prometteur.

Bon augure

Chose certaine, le nouveau président n’a pas peur des défis et, avec le soutien des membres du CA, il compte bien ramener les anciens membres, mais aussi faire découvrir le nouveau parcours à une nouvelle clientèle. « La table est mise avec les nouveaux trous. On n’avait pas de verts comme ceux-là auparavant. Ça, c’est attrayant pour notre clientèle et pour les membres », fait-il valoir avec enthousiasme en entrevue téléphonique.

« L’an dernier, on avait perdu des membres parce que nous n’avions que 15 trous accessibles jusqu’à la mi-juillet environ. Cette année, on pense que ce sera l’année du lancement officiel, de l’An 1 du Club de golf Lac-Saint-Jean », assure celui qui est un membre actif du club depuis dix ans et qui s’est joint au CA l’an dernier.

M. Côté est heureux de pouvoir compter sur le soutien d’une solide équipe avec les vétérans Pierre Doré (vice-président), Agathe Girard (secrétaire-trésorière) et Patrice Plourde (directeur), ainsi que les nouveaux venus, Clermont Gilbert (finances), Gérard Lessard (directeur), un membre de longue date, et Alexandre Doré-Pedneault (logistique et terrain).

« En fin de semaine, nous sommes allés sur le terrain pour voir le projet du parc de Pointe-Taillon. Les gars travaillent et le projet de camping devrait être prêt pour cet été. Ça va attirer une bonne clientèle, même des visiteurs d’Europe et d’ailleurs. Et ce sera fort attrayant pour un visiteur de venir jouer au Club de golf Lac-Saint-Jean ! », avance-t-il.

Les dirigeants ont également pu jeter un coup d’oeil aux verts et ça augure bien. « On pense en plus qu’on va avoir un printemps hâtif et qu’il n’y a pas tant de neige que ça. De plus, il n’y a pas eu de froid intense au début de l’hiver qui aurait pu geler les verts. Il n’y a pas de glace sur le terrain non plus, ce qui fait que c’est de bon augure », mentionne le président Côté, très optimiste pour la prochaine saison.

Enfin, d’ici avril, la direction du club devrait recevoir, de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, le montant qui leur sera officiellement alloué pour compenser les pertes subies par le club en raison des travaux d’agrandissement du chemin d’accès au camping du parc.

+

UN RETOUR AUX SOURCES POUR JEAN-DANIEL FORTIN

Un retour aux sources et un désir de redonner ses lettres de noblesse au Club de golf Lac-Saint-Jean. Voilà ce qui a incité Jean-Daniel Fortin à lorgner le poste de directeur général. Son objectif s’est réalisé puisque depuis le 1er mars, le natif de Saint-Gédéon a officiellement succédé au professionnel Keven Fortin-Simard, avec qui il n’a aucun lien de parenté.

Le nouveau DG est en terrain connu. « Mon père, Luc Fortin, a été surintendant du club pendant les 12 premières années et j’ai été membre pendant une dizaine d’années avant de quitter pour Montréal. Je voulais redonner ses lettres de noblesse au terrain et effectuer un retour aux sources », explique-t-il. 

Pour les membres du conseil d’administration, M. Fortin s’est avéré un choix évident. « Quand on a vu son curriculum vitae, ç’a été une espèce de coup de foudre. Ce n’est pas évident de trouver quelqu’un qui connaît le golf, l’administration, qui a de bonnes idées, qui est jeune et dynamique. Mais toutes ces qualités, Jean-Daniel les a », affirme le président du CA, Serge Côté.

Le nouveau DG a un parcours qui lui sera effectivement utile pour insuffler un nouvel élan au club. « J’ai un bagage un peu différent d’un DG typique d’un club de golf », convient celui qui a travaillé au Zoo de Granby comme représentant des ventes, groupes corporatifs et événements. 

« Souvent, on s’attend à voir un professionnel de golf, mais mon expérience se situe plus dans l’autre sphère, qui est (aussi) importante dans la direction générale. J’ai été président et DG de la Coopérative O’Soleil, durant les bonnes années. On avait réussi à augmenter le chiffre d’affaires de 60 %, on avait fait du développement et créé de l’événementiel avec des événements comme le Paddle Fest. Pendant ces quatre années, je travaillais aussi comme opérateur pour Rio Tinto Alcan, mais ma conjointe, qui vient de Montréal, souhaitait y retourner. »

Le couple a donc vendu la maison, mais gardé le chalet qu’ils ne fréquentaient plus aussi souvent qu’ils l’auraient souhaité. Le poste de DG au club de golf leur offre la possibilité de profiter du meilleur des deux mondes. Et Jean-Daniel Fortin ne manque pas d’idées pour raviver l’intérêt des golfeurs pour le club Lac-Saint-Jean. Il compte exploiter davantage les atouts que sont la salle et le terrain récemment rénovés et augmenter la clientèle en courtisant notamment les jeunes.

« Je suis tombé en amour avec ce sport et je pense qu’il y a encore des gens qui vont tomber en amour avec. Je veux ramener des jeunes qui vont ramener leurs parents et ça va créer une dynamique intéressante, expose-t-il. On a un beau vent de jeunesse au sein des instances décisionnelles. J’ai un bon niveau de golf et j’ai suivi des formations pour donner des cours d’initiation pour les dames, pour les jeunes, les débutants, etc. On va remonter un club junior et refaire un camp d’été. On va essayer d’inviter les écoles vers la fin mai début juin pour qu’ils viennent voir le club, frapper des balles, etc. On ne pourra pas tout faire dès la première année, mais on va se faire un plan de développement à court et à moyen terme. On va se faire un bon plan de match pour les trois ou quatre prochaines années avec l’objectif de les atteindre. »

Jean-Daniel Fortin dispose d’un contrat de trois ans pour concrétiser une partie de ses objectifs. Il profite également d’un bon soutien de Keven Fortin-Simard pour faciliter la transition pour le début de saison.

Le nouveau DG sent aussi que « les membres veulent se serrer les coudes » pour rétablir une pente ascendante de la pratique du golf. « Il faut trouver des solutions pour ramener du monde sur le terrain. On veut expliquer aux gens que ce n’est pas une clique fermée comme certains le pensent », plaide celui qui trouve bien des vertus à la pratique du golf. Johanne Saint-Pierre