Léandre Bouchard sera de la Coupe Québec de vélo de montagne de Saint-Félicien.
Léandre Bouchard sera de la Coupe Québec de vélo de montagne de Saint-Félicien.

Place à la Coupe Québec de vélo de montagne à Saint-Félicien

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Malgré les fortes pluies des derniers jours, la Coupe Québec de vélo de montagne de Saint-Félicien sera bel et bien présentée les 8 et 9 août avec un nombre impressionnant d’athlètes québécois qui prendront le départ, dont l’olympien d’Alma Léandre Bouchard.

En tout, ce sont plus de 400 athlètes qui prendront part aux courses de cross-country, samedi, et au contre-la-montre, dimanche. Parmi les autres athlètes à surveiller, il y aura le Félicinois Victor Verreault, champion en titre de la course, ainsi que Laurie Arseneault, la championne canadienne des moins de 23 ans et 9e des mondiaux juniors en 2019.

La météo des derniers jours a causé des maux de tête à l’organisation, mais jamais l’annulation n’a été envisagée. « Les préparatifs vont bon train, tout comme les inscriptions. On est vraiment surpris du nombre d’athlètes déjà inscrits. Pour l’organisation, c’est vraiment rassurant. La météo nous met un peu des bâtons dans les roues, mais on a un site qui se draine assez facilement et le temps annoncé dans les prochains jours devrait faciliter les choses », a expliqué le coorganisateur Simon Ouellet.

L’accumulation d’eau a forcé un léger changement de parcours, mais rien pour affecter la qualité de la course. « On a dû modifier un peu le parcours du contre-la-montre de dimanche. Le centre est séparé en deux par une rivière, qui actuellement, est presque au même niveau qu’au printemps. C’est spécial comme situation, mais le site nous permet de faire des changements et d’avoir un parcours qui sera tout de même de qualité. »

Bien sûr, il peut compter sur de nombreux bénévoles qu’il remercie grandement. «Les gens de Saint-Félicien et des environs sont mobilisés, et c’est d’autant plus important cette année. On l’a vu, entre autres, avec d’importantes corvées dans les sentiers. Le centre de vélo de montagne propose de meilleurs tarifs saisonniers, en échange de portions de bénévolat. Ça nous donne un bon bassin de gens pour assurer le bon fonctionnement pour ce week-end. »

400 athlètes, pas de problème

Bien sûr, l’important contingent de vététistes devra composer avec plusieurs mesures sanitaires.

«Le port du masque et des gants sera obligatoire dans certaines zones prédéfinies par l’organisation. De plus, le site sera aménagé pour permettre la circulation en sens unique et les athlètes devront quitter le site de compétition une fois leur course terminée », a fait savoir le président du Centre de vélo de montagne de Saint-Félicien, Martin Demers, qui a ajouté qu’aucun spectateur ne sera admis sur le site.

« Le site de compétition sera accessible seulement aux athlètes ainsi qu’à leurs accompagnateurs. »

Un sport en santé

De son côté, Simon Ouellet voit d’un bon oeil le nombre élevé de cyclistes. « Le nombre de participants n’est pas une inquiétude de notre côté. C’est une des courses avec le plus de participants jusqu’à présent, ce qui est très intéressant pour l’organisation. On n’est pas mal dans les chiffres qu’on visait. Avec la COVID, on ne savait pas à quoi s’attendre, mais je pense qu’il y a un gros intérêt vis-à-vis le vélo de montagne cette année puisque, dans les sports cyclistes, c’est un des seuls où la compétition est possible. »

Selon lui, la COVID-19 a joué un rôle majeur dans l’essor du vélo de montagne. « La montée du vélo de montagne est fulgurante. Déjà l’année dernière, on notait une hausse de 30 % de l’achalandage. Cette année, on ajoute un autre 40 %. C’est une hausse extraordinaire, c’est le fun de voir ça se développer. Ça se reflète dans le nombre de participants à la compétition, et aussi, chez les détaillants de vélos », a souligné M. Ouellet.