Yves-Éric Pilote et Victor Dessureault se rendront en Floride en février pour prendre part au Wodapalooza Miami CrossFit Festival.

Pilote et Dessureault à Miami pour le Wodapalooza Miami CrossFit Festival

Yves-Éric Pilote et Victor Dessureault ont tiré leur épingle du jeu lors des qualifications en ligne des Jeux CrossFit, au point où ils ont réussi à se qualifier individuellement pour le prestigieux Wodapalooza Miami CrossFit Festival en février 2020.

Yves-Éric Pilote, qui est propriétaire du gymnase CrossFit Jonq, avait attiré l’attention plus tôt au printemps réussissant la meilleure performance mondiale lors de l’un des blocs d’épreuves qui réunissait 3500 athlètes. Chaque programme devait être réalisé en cinq jours dans une vidéo en respectant des critères très stricts. Miami est l’une des 29 épreuves de qualification pour la finale mondiale et les 90 premiers étaient conviés. Yves-Éric Pilote a terminé en 52e position. Les athlètes sont divisés en trois classes, soit l’élite, regroupant les 20 meilleurs, RX pour ceux entre les positions 21 à 60 ainsi qu’intermédiaire pour les 30 derniers.

«C’est dur à dire, répond-il sur ses objectifs en Floride. Ça dépend des épreuves. Je suis classé 52e et on est 60. Je suis dans les derniers. Je veux donc remonter vers le sommet le plus possible. C’est embêtant, mais j’aimerais améliorer mon sort.

«C’est un peu la même chose pour Victor. Ils en prenaient 15 et il est 15e. Ç’a passé juste. Je pense qu’il est capable d’améliorer sa position si ça continue de bien aller de même son entraînement», raconte Yves-Éric Pilote sur son protégé qui s’est distingué parmi plus de 300 participants dans la division 13-15 ans, lui qui est âgé de 15 ans.

«Ce qui est cool, c’est qu’avec la Polyvalente Arvida, on a parti une concentration sport qui est haltérophilie et entraînement fonctionnel, qui en gros est du CrossFit (voir autre texte). C’est la première année et Victor s’est déjà classé pour une compétition internationale. C’est quand même quelque chose d’envergure. Je ne pense pas que toutes les années, je vais avoir la chance d’amener un jeune à ce niveau. C’est beaucoup d’avoir réussi à le faire à la première année du programme. Ce sera vraiment une belle expérience pour lui», mentionne l’entraîneur qui en sera pour sa part à sa troisième compétition internationale. Il a déjà participé à la compétition de Miami en équipe en 2017, ainsi qu’une autre individuellement en Espagne en 2015.

Victor Dessureault tire également son épingle du jeu dans la discipline du judo. Il s’adonne au CrossFit depuis quelques années. «Il comprend bien les principes d’entraînement et il est capable d’amener ça à un autre niveau», souligne Yves-Éric Pilote, notant sa discipline à l’entraînement qui a débuté plus activement à la fin de l’été en prévision des qualifications.

«C’est sûr qu’il a de bonnes aptitudes en partant, mais juste en peaufinant quelques trucs à gauche et à droite, il a été capable de se classer pour cette grosse compétition, ce qui n’est vraiment pas facile. Il y a du monde d’Europe et de partout dans le monde. C’est vraiment international», de s’exclamer Yves-Éric Pilote.

+

UN NOUVEAU PROGRAMME QUI RAPPORTE

Le programme de concentration sport en haltérophilie et entraînement fonctionnel démarré en septembre à la Polyvalente Arvida rapporte déjà des dividendes. 

Entraîneur dans le domaine à temps plein depuis six ans, Yves-Éric Pilote est l’instigateur du programme qui regroupe pour le moment six étudiants. Les démarches avec le coordonnateur sport-arts/études, Stéphane Riverin ont débuté l’automne dernier. « J’ai vendu beaucoup le multitâches », indique le comptable de formation qui a complètement changé de domaine. 

« Ça concrétise vraiment les choses. On ne fait pas n’importe quoi. C’est une belle finalité pour ceux qui veulent se donner la peine de le faire, plaide-t-il, disant recevoir beaucoup de commentaires positifs. 

« On a vraiment le temps de prendre le temps de travailler les techniques et bien faire les choses », raconte le responsable, précisant que pour l’an prochain, la date limite d’inscription est le 6 décembre pour les jeunes de secondaire 1 et 2 et le début de la prochaine année scolaire pour ceux de secondaire 3-4 et 5. 

Chaque cycle, les jeunes se rendent à la piscine en plus d’avoir un après-midi en gymnase dédié à différents sports. Yves-Éric Pilote annonce vouloir ajouter d’autres disciplines prochainement comme en hiver avec la raquette et le ski. « On veut ajouter le plus de trucs possible pour agrémenter le tout. On veut utiliser le fitness dans d’autres sports. L’objectif général est de développer des athlètes, mais aussi de leur donner le goût de faire du sport le reste de leur vie. Il va avoir une vie après le secondaire », fait valoir Yves-Éric Pilote dont le gymnase qui a pignon sur rue sur la rue Saint-Félix à Jonquière connaît également une forte progression. 

« Je n’ai rien inventé. Je fais seulement appliquer des concepts qui existent déjà et j’essaie de les expliquer le mieux possible. C’est comme n’importe quel travail. Il suffit juste de se donner la peine et vouloir aider les gens à travers ça. C’est la mission que je m’étais donnée en 2014 et c’est selon moi ce qui fait en sorte que ç’a grossi de plus en plus et que j’ai été capable de démarrer une concentration sport et d’avoir des clients qui restent fidèles année après année et de le jumeler avec leur mode de vie. C’est ce qui fait que ça fonctionne », estime Yves-Éric Pilote.