Jean-François Brassard, promoteur, Audrée Langlais, coordonnatrice de Promutuel Assurance du Lac au Fleuve, Sylvain Lavoie, promoteur, et Pierre Lavoie, porte-parole, ont présenté quelques brides de la septième édition du Salon du vélo et de la course à pied.

Pierre Lavoie porte-parole du Salon du vélo et de la course à pied

Les organisateurs du Salon du vélo et de la course à pied ont mis la main sur un porte-parole tout désigné pour leur septième édition qui aura lieu cette fois au Pavillon sportif de l’UQAC, en mars. Le promoteur des saines habitudes de vie, Pierre Lavoie, lui-même cycliste et coureur, a accepté d’emblée lorsqu’il a été approché.

«Pour moi, un salon, c’est là pour montrer à ceux qui débutent ou ceux qui ont déjà débuté c’est quoi les nouveautés, les nouvelles tendances, les produits à adopter pour être plus efficaces, pas au niveau de la performance, mais de la santé», a mentionné Pierre Lavoie, ajoutant qu’une ville comme Saguenay qui se donne la mission de devenir celle des saines habitudes de vie se doit d’avoir un salon pour éduquer la population.

Ce qui réjouit particulièrement le triple champion du monde de l’Ironman d’Hawaii, c’est le fait que le salon ait intégré la course à pied au fil des années. Il espère que d’autres sports seront ajoutés lors des prochaines éditions.

«Le vélo c’est bien, mais c’est très exclusif. Si t’as les moyens, tu fais du vélo. Si tu ne les as pas, tu n’en fais pas. La course, c’est plus inclusif. Même un enfant qui n’est pas très très riche peut courir. Si j’ai à choisir un sport qui prône le plus les saines habitudes de vie, qui est plus inclusif, je choisirais la course à pied», a-t-il souligné, et ce, même s’il est le fondateur du Grand défi Pierre Lavoie, un tour cycliste de 1000 kilomètres à travers le Québec.

Vélo assistance

Pierre Lavoie prédit toutefois que l’industrie du vélo sera révolutionnée au cours des prochaines années en raison de l’arrivée du vélo assistance sur le marché. Un outil adapté à tous, mais encore une fois, exclusif en raison des coûts associés.

«Le vélo, c’est une grande tendance au Québec et j’en suis très fier. Une nouvelle tendance arrive et c’est celle des vélos assistance. Elle va révolutionner le vélo. Je m’attends à ce que 80% des vélos vendus dans les cinq prochaines années seront des vélos à assistance. Ils vont démocratiser le sport, tout le monde pourra traverser le parc des Laurentides, faire le tour du lac Saint-Jean, et c’est une bonne nouvelle. Enfin, on aura un outil qui pourra être adapté à tout le monde, mais il faudra se le payer», mentionne toutefois Pierre Lavoie.

Nouveautés

Parmi les nouveautés du Salon du vélo et de la course à pied, qui aura lieu les 28 et 29 mars, notons le déménagement au Pavillon sportif de l’UQAC. Une décision qui permet d’ajouter 12 000 pieds carrés, pour une superficie totale de 31 500 pieds carrés. 

«L’an passé, nous étions à capacité maximum et le pavillon sportif est tout désigné pour le salon par son emplacement, sa grandeur, c’est aéré et plus complet», a expliqué le promoteur Jean-François Brassard, ajoutant que le site offre des possibilités de grandir encore dans le futur. 

De plus, en plus de connaître les nouvelles tendances grâce à la présence d’une centaine d’exposants, les visiteurs auront également accès à une piste d’essai intérieure de 250 pieds pour les vélos et chaussures de course.

Enfin, notons que Promutuel Assurance du Lac au Fleuve a accepté de renouveler son partenariat avec l’événement.