Pierre Lavoie pose, avant le départ de l’Ironman de Lake Placid, dimanche.

Pierre Lavoie fait l’impasse sur Hawaï

Pierre Lavoie a confirmé qu’il ne participera pas à la 40e édition du Championnat du monde Ironman, à Hawaï, en octobre.

Vainqueur de sa catégorie (55-59 ans) à l’Ironman de Lake Placid, dimanche, le Saguenéen a soupesé les pour et les contre, et il a constaté qu’avec les nombreux projets qu’il mènera de front à l’automne, il lui sera impossible d’intégrer à son agenda déjà bien rempli un entraînement de l’ampleur que nécessite une participation pour le Championnat du monde.

Valérie Bélanger
D’autre part, une autre Saguenéenne d’origine a tenté de se qualifier pour Hawaï, dimanche, lors de l’épreuve de Lake Placid. Valérie Bélanger, qui se spécialise maintenant dans le triathlon, a elle aussi souffert sur le rude parcours de Lake Placid.

La toute menue athlète, native de Chicoutimi, raconte d’entrée de jeu, sur sa page Facebook, que son corps n’était probablement pas fait pour affronter de telles intempéries, dans une si longue course.

À la nage, l’eau froide représentait déjà un défi, mais la pluie de la portion vélo lui a compliqué la vie, surtout quand elle s’est intensifiée.

« J’avais des jambes extrêmement fortes ! Je dépassais les gens dans les montées à une vitesse folle. Cependant, je restais congelée. »

Pour la portion de course, elle a dû lancer la serviette après 28 km, car elle était en hypothermie et n’était plus capable de se nourrir pour reprendre des forces.

« Mon épreuve s’est terminée avec l’équipe médicale Lake Placid Ironman Volunteers, qui a pris très bien soin de moi. J’ai été réchauffée. Quelle aventure ! », a conclu celle qui fait partie de l’équipe Sportium, propulsée par Trek et Bistro B.