Étienne Jacques et Joan Simard ont soumis un document très étoffé à propos d’un futur amphithéâtre la semaine dernière.

Une idée qui a fait du chemin

CHRONIQUE / J’écrivais, il y a quelques semaines dans cette chronique, que les gens du milieu devaient s’impliquer dans le projet du nouvel amphithéâtre ou de la rénovation du Centre Georges-Vézina. J’avais même suggéré que l’homme d’affaires Étienne Jacques devait faire partie de ce groupe. Il semble que ma suggestion a été entendue.

En effet, Étienne Jacques s’est joint à madame Joan Simard et plusieurs autres gens du milieu qui se sont regroupés autour d’une même table pour préparer un document très étoffé qu’ils ont d’ailleurs présenté aux représentants des médias la semaine dernière.

Vous connaissez déjà mes couleurs, alors je ne m’étendrai pas plus sur le sujet. C’est un excellent document de travail et surtout un document que les citoyens pourront regarder et également vérifier. Je veux dire un bravo à ces gens-là pour leur implication. Un bravo spécial aussi aux élus de Saguenay qui n’ont émis aucun commentaire par suite de la présentation de ce document. Je crois que ceux-ci ont voulu regarder de plus près ce document avant de s’exprimer sur la place publique.

Par contre, je n’ai pas aimé l’attitude de certains animateurs de radio qui n’ont attendu que quelques heures à peine après la présentation, pour tomber à bras raccourcis sur ce document pour tenter de détruire la proposition de ce groupe de travail. Pourrait-on laisser un peu de temps à la population pour regarder ce projet et lui laisser le temps de se faire une idée ?

Ce n’est donc qu’un début et c’est loin d’être terminé ce sujet du fameux Amphithéâtre +.

Hockey junior majeur

Dernièrement, on a beaucoup parlé des jeunes joueurs de hockey du Québec qui optaient pour les universités américaines plutôt que d’évoluer dans le circuit Courteau. Je vais vous rappeler à tous que depuis plusieurs années, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a mis beaucoup d’accent sur la place des études des joueurs au sein du circuit. Actuellement, chaque équipe a son propre représentant des études pour aider les joueurs à cheminer durant leurs études.

Par exemple, chez les Saguenéens de Chicoutimi, la conseillère pédagogique et ex-enseignante au Cégep de Chicoutimi, Johanne Leblanc, est presque à temps plein et elle est toujours disponible pour les joueurs pour les aider à cheminer dans leur programme scolaire. D’ailleurs, l’an dernier, Johanne Leblanc a été choisie conseillère pédagogique par excellence de tout le circuit Courteau.

Toujours en ce qui concerne les études, durant tout le stage junior des joueurs, les frais de scolarité encourus pour leurs études sont assumés en totalité par l’équipe. De plus, à la fin de leur carrière dans le junior majeur, des bourses sont attribuées aux joueurs qui souhaitent poursuivre leurs études universitaires ou dans d’autres formations. Ça peut aller jusqu’à 24 000 $. Les études sont maintenant une priorité pour les équipes. D’ailleurs, la majorité des équipes oblige tous leurs joueurs à aller à l’école à temps plein.

Ceux qui choisissent d’évoluer dans la LHJMQ ont aussi la possibilité de négocier d’autres bourses d’études supplémentaires avec les équipes qui les repêchent. En passant, regardez d’un peu plus près les universités qui ont une équipe évoluant dans la ligue universitaire canadienne. Elles sont composées à 80 % de joueurs ayant évolué dans la LHJMQ. C’est encore là une preuve que le circuit Courteau donne aux joueurs la possibilité de terminer leurs études tout en évoluant un circuit qui leur permettra un jour peut-être d’atteindre la Ligue nationale de hockey (LNH).

Coupe Memorial

Le tournoi de la Coupe Memorial est amorcé depuis quelques jours déjà et on peut apprécier le calibre de jeu. Après trois parties au moment d’écrire ces lignes, l’équipe hôte des Mooseheads d’Halifax est vraiment l’équipe surprise du tournoi. Ils sont déjà assurés de participer au moins à la demi-finale. Ils ont battu les champions de l’Ontario et de l’Ouest (gain de 4-2 contre Guelph et de 4-1 contre Prince Albert). J’ai l’impression qu’on pourrait même assister à une finale entre les deux équipes du circuit Courteau.