Les monts Valin offrent des couchers de soleil fantastiques, dont voici un exemple.

Troquer les verts pour les vers

CHRONIQUE / Quand je rencontre des gens et qu’on me demande mon emploi du temps pendant la période estivale, je réponds toujours que je travaille à temps plein à jouer au golf. Je joue de cinq à six fois par semaine. Je me suis donc permis une petite semaine de congé, la semaine dernière. Cette semaine de repos, c’est mon traditionnel voyage de pêche chez mon chum Miville. Je peux juste vous dire que c’est vraiment du repos, dans un endroit de pur bonheur. Mon chum est installé sur les monts Valin depuis plusieurs années. Je suis reçu comme un roi avec mon épouse et je peux vous dire que nous passons toujours une superbe semaine.

Je constate chaque fois que les gens de la région sont réellement gâtés d’avoir, à quelques kilomètres de leur domicile, un endroit si exceptionnel pour pratiquer leur sport favori, la pêche pendant l’été et la fameuse chasse à l’automne. Donc, lundi dernier, direction les monts Valin. D’abord, je ne prends même pas ma voiture, car ma Honda Civic ne pourrait pas endurer le trajet. D’ailleurs, sur la route, on comprend très bien pourquoi. Pratiquement tous les utilisateurs ont une camionnette ou un VUS. Même si la route est très belle et bien entretenue, ça demeure un chemin forestier. À cet endroit, les budgets ne sont pas nécessairement présents pour entretenir comme un boulevard.

Accueil exceptionnel
Après quelques kilomètres à partir du Valinouët, premier arrêt à la barrière, l’accès au territoire. Une dame sur place m’a fait un accueil tout à fait exceptionnel et d’une politesse à faire rougir bien des gens. Elle m’a demandé mon utilisation du temps et, après discussion, elle m’a suggéré un forfait qui me convenait et j’ai payé. En passant, ce n’est pas très cher si on compare à d’autres sports durant la période estivale.

J’ai été choyé. Pendant les cinq jours que j’ai été sur les monts Valin, j’ai eu droit à une température tout à fait exceptionnelle. Je devrais même dire un peu trop chaude pour la pêche. Mais ce n’est pas très grave parce qu’on n’est pas là pour vider les rivières ou les lacs. On est là pour être entre amis et profiter du calme et surtout des paysages à couper le souffle. Je peux vous dire que j’ai vu des couchers de soleil fantastiques. Pour ceux qui veulent voir, vous pouvez aller sur mon profil Facebook où j’ai mis quelques photos de ces fameux couchers de soleil.

On a pêché pendant trois jours. Quand je parle de pêcher, je parle de trois à quatre heures maximum par jour. On a fait une pêche correcte avec du beau poisson. En plus, on peut le manger immédiatement. C’est là vraiment qu’on peut apprécier la qualité et le bon goût de la truite.

Un loisir pour bricoleur
Durant mon séjour, j’ai pu constater que je ne pourrais pas avoir un endroit comme ça. Pourquoi me direz-vous ? Ceux qui sont là régulièrement doivent être capables de faire un peu de tout. Il faut être mécano et même ouvrier, car il y a toujours un problème sur le quatre roues ou le moteur de la chaloupe ou à l’intérieur du chalet. Je ne suis pas assez habile ni bricoleur de nature. Une semaine pour moi, c’est tout à fait correct. J’ai aussi constaté que quelqu’un qui veut profiter de son loisir doit être bien organisé et surtout bien outillé. Ça prend nécessairement un VTT parce que plusieurs de ces lacs ne sont pas accessibles en camionnette ou VUS. En plus, il faut transporter les canots ou les chaloupes ainsi que, bien entendu, un petit moteur pour ménager nos forces. Sur les lacs, ramer, c’est un peu plus difficile et ça nous empêche de pêcher. Ça prend une bonne embarcation pour être bien en sécurité.

Je me surprends chaque année de voir plusieurs chaloupes le long des lacs. J’ai posé la question à mon chum à savoir pourquoi les gens les laissaient là. C’est simplement pour ne pas avoir à les transporter. Mais les vols ? Sa réponse a été très brève et rapide. Les gens qui fréquentent les lieux régulièrement respectent les biens d’autrui. Ça m’a surpris un peu, mais quand même, il faut l’apprécier.

Un superbe séjour
Pour terminer, j’ai passé une semaine tout à fait exceptionnelle et je suis revenu après avoir eu droit à un superbe séjour. J’étais tout de même heureux samedi de retrouver mes amis de golf et mes bâtons. En plus, même après dix jours sans jouer, je n’étais pas trop rouillé. Parlant de l’été, elle se terminera rapidement. Très bientôt, les Saguenéens de la Ligue de hockey junior majeur du Québec seront déjà à l’oeuvre avec les matchs préparatoires.