Yanick Jean

Transactions chez les Saguenéens: du bonbon pour les partisans

CHRONIQUE / La période des transactions est maintenant chose du passé dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Après la rencontre de dimanche dernier (6 janvier), le directeur général et entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi, Yanick Jean, a rencontré les médias pour tracer le bilan de cette période.

La première constatation, c’est que l’édition actuelle des Sags n’a pas subi beaucoup de transformations importantes. Il y a bien sûr eu les départs de Mathieu Desgagnés, Zachary Bouthillier, Jesse Sutton et Ryan Smith. Dans le cas de Desgagnés, il n’a pas eu vraiment l’occasion de se tailler un poste avec les Saguenéens. Les attentes étaient très grandes, mais les nombreuses blessures ne l’ont sûrement pas aidé. Espérons maintenant qu’il va rebondir avec la formation d’Acadie-Bathurst.

Dans le cas de Bouthillier, c’est vraiment la blessure du gardien de but de Baie-Comeau, Dereck Baribeau, qui a fait que Yanick Jean a pu réaliser cette transaction. Car le départ du gardien #1 des Sea Dogs de Saint-John, Alex d’Orio, pour Baie-Comeau a changé le portrait. Saint-John s’est retrouvé sans gardien #1. L’offre de Saint-John d’un deuxième choix plus un quatrième choix pour Bouthillier permettait à Yanick Jean de retrouver exactement ce qu’il avait donné aux Cataractes de Shawinigan il y a près d’un an et demi pour les services de Bouthillier. Yanick Jean n’avait donc pas trop le choix d’accepter cette proposition. Car déjà, le rendement d’Alexis Shank depuis le début de la saison a rassuré tout l’état-major des Saguenéens. Shank est maintenant un gardien #1 dans le circuit Courteau.

Les départs de Smith et de Sutton permettront également à de jeunes joueurs de l’organisation de prendre un peu plus d’expérience et d’obtenir plus de temps de glace. L’arrivée de Liam Murphy en provenance du Titan amène un peu plus de robustesse, ce qui manquait dans l’organisation des Saguenéens pour terminer la saison.

Parmi les meilleurs

Toutefois, la transaction majeure a été celle conclue à trois équipes : Bathurst, Rouyn-Noranda et les Saguenéens pour les services de Noah Dobson. Plusieurs savaient depuis le début de la saison qu’il y aurait une importante transaction impliquant Dobson. D’entrée de jeu, Yanick Jean a voulu spécifier que Dobson n’a, en aucun temps, appartenu à l’organisation des Saguenéens. C’est un élément important, car si - et je dis bien si - Dobson avait appartenu à Chicoutimi, il n’aurait jamais pu y revenir d’ici la prochaine année, car il aurait été la propriété des Saguenéens. Donc, dans les circonstances, Dobson pourrait devenir la propriété des Sags en juin prochain. Mais je dis bien « pourrait », car Dobson a de fortes chances de jouer dans la Ligue nationale de hockey (LNH) dès l’an prochain.

Yanick Jean a été clair : il pourrait s’ajouter à cette transaction des joueurs importants l’an prochain.

L’un des éléments de cette transaction, on n’en a pas parlé beaucoup, est William Dufour. Le 6e choix du premier tour est passé chez les Saguenéens, qui se retrouvent donc avec trois des sept premiers choix du repêchage de juin dernier. Yanick Jean nous disait qu’il jubilait en vue des deux prochaines années, car il croit qu’il aura en main tout ce qu’il faut pour être parmi les meilleures formations du circuit Courteau.

Après la conférence de presse, j’ai eu l’occasion de parler avec Yanick Jean et Rénald Nepton. Oui, on devrait avoir un bon club, mais on devra avoir des joueurs de qualité chez nos 20 ans. Ils m’ont répondu qu’ils n’avaient aucune inquiétude et que nous aurions trois joueurs de 20 ans de très grande qualité. Ce qui laisse présager qu’avec cette fameuse transaction, il y aura d’autres joueurs qui s’ajouteront dans les prochains mois à l’équipe actuelle.

D’autre part, il y a le cas de Jérémy Groleau. Yanick Jean voulait le garder parce qu’il a une importance capitale pour sa formation. Avec les Saguenéens depuis trois ans, Groleau possède un fort sentiment d’appartenance. Il pourrait même revenir l’an prochain pour une quatrième saison comme joueur de 20 ans. Les possibilités sont là.

Pour votre information, en juin prochain, les Saguenéens ont toujours en main un choix de première ronde en 2019, deux choix de deuxième ronde et un choix de troisième ronde. En 2020, les Saguenéens ont toujours un choix de première ronde et deux choix de deuxième ronde. En 2021, un choix de première ronde, deux choix de deuxième ronde et deux choix de troisième ronde. Maintenant, il reste à réaliser ce beau rêve que les partisans et spectateurs des Saguenéens attendent depuis de nombreuses années : avoir une équipe très compétitive qui figure parmi les meilleures formations du circuit Gilles Courteau.

Vive le pee-wee !

Cette semaine aura lieu la 55e édition du Tournoi provincial de hockey pee-wee de Jonquière, le plus important tournoi pee-wee à travers tout le Québec, après celui de Québec bien entendu. C’est toujours un rendez-vous annuel pour les spectateurs aimant le hockey mineur. De plus, l’implication des policiers de Saguenay donne beaucoup de crédibilité à l’organisation, laquelle est rodée au quart de tour depuis de nombreuses années. Donc, le rendez-vous, cette semaine, c’est le tournoi pee-wee à Saguenay, au Palais des sports de Jonquière et au Foyer des loisirs du secteur Arvida.