Soccerdôme: encore de l'improvisation

CHRONIQUE / Les gens que je rencontre me demandent : « Et puis, Phil, vas-tu l’avoir ton nouvel amphithéâtre ? », ce à quoi je précise d’entrée de jeu que ce n’est pas mon amphithéâtre, car je ne retire aucun bénéfice d’un tel nouveau bâtiment ou de la rénovation du Centre Georges-Vézina actuel. Je m’exprime simplement sur ce sujet comme le ferait un citoyen fier de Saguenay. Je suis fier que Saguenay ait une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec; je suis aussi fier qu’on ait une grande patinoire qui permet à nos athlètes de participer aux Jeux olympiques comme on le verra très bientôt (à PyeongChang) et je suis aussi fier pour les gens de Trois-Rivières, de Gatineau, de Laval et de Québec qui ont ou qui auront un nouvel amphithéâtre neuf dans les prochaines années.

Mais j’aimerais aussi qu’on puisse recevoir, dans un nouvel amphithéâtre, de grands spectacles comme on en voit un peu partout au Québec, que ce soit le Cirque du Soleil, Céline Dion, différents groupes d’artistes, etc. Car les gens ne veulent pas venir dans la région sous prétexte que nous ne disposons pas des installations requises.

D’autre part, ce qui me déçoit, c’est l’attitude de certains politiciens — heureusement pas tous —, qui nous parlent immédiatement de hausse de taxes, et ce, avant même de connaître quels seront les coûts et la part que les deux paliers de gouvernement seront prêts à payer.

Pourrait-on attendre avant de faire peur à la population! J’aime mieux entendre le conseiller Michel Thiffault dire qu’on veut aller de l’avant avec un soccerdôme, lequel serait situé à Jonquière au coût approximatif de 20 millions $. 

Dans son intervention à KYK, M. Thiffault n’a jamais parlé d’une augmentation de taxes, mais bien plus d’une promesse électorale des élus de l’arrondissement Jonquière et d’un besoin de telles installations pour les organisations du secteur.

Je pourrais bien dire pourquoi pas un soccerdôme à Jonquière et un nouveau Centre Georges-Vézina dans le cadre d’un méga projet ? Non, je n’embarque pas dans cette de discussion; je vais laisser ça aux médias sociaux.

Le temps presse

Michel Thiffault a également parlé d’une décision unanime des conseillers du secteur. Pas de problème avec ça, c’est ça la politique, mais consultez-vous avant de faire une sortie dans les médias ! Michel Thiffault parle en effet d’un projet de 20 millions alors qu’en entrevue à Radio-Canada, Jean-Marc Crevier parle d’un projet de 25 millions $. Ajustez vos flûtes messieurs !

Toujours selon M. Thiffault, il y aura des rencontres, au cours des prochains jours, quant à l’avenir du Centre Georges-Vézina. On devrait connaître les détails d’ici les trois prochaines semaines, car le gouvernement du Québec a lancé un ultimatum : il faut investir ou annoncer les projets avant le 31 mars. En réfléchissant à ce dossier, je me suis dit que si j’avais attendu d’avoir les moyens d’acheter une maison, je n’en aurais probablement jamais eu une. Et si j’avais attendu un peu plus tard, elle m’aurait probablement coûté plus cher. Je vais donc attendre ce qui ressortira au cours des prochaines semaines avant de reparler de ce fameux Centre Vézina. Et pour ceux qui pensent que le statu quo pourrait être de mise au centre Vézina, je les invite à aller visiter les vestiaires et les dessous du centre Vézina. C’en est presque gênant et ils vont comprendre rapidement pourquoi des changements s’imposent.

Un petit mot en terminant : je trouve que ce dossier de soccerdôme ou de complexe multifonctionnel à Jonquière est de l’improvisation. Le conseiller Thiffault parle d’un projet de 20 millions $, M. Crevier de 25 millions $, et M. Michel Potvin, le « ministre des Finances » de la municipalité, dit que nous sommes la ville la plus pauvre au Canada, alors qu’on ne connaît même pas encore les plans ni l’endroit où la bâtisse sera construite. Ça me fait sourire un peu.

On me dit qu’ils ont parlé du projet de soccerdôme aux députés provincial et fédéral de Jonquière, soit Sylvain Gaudreault (PQ) et Karine Trudel (NPD). Malgré le respect que j’ai pour ces deux personnes, il ne faut pas oublier qu’ils sont tous deux dans l’opposition et qu’ils n’ont pas le « cash » entre les mains. 

Ce sont MM. Couillard et Trudeau qui décident quand il est question de gros montants d’argent. Vite Mme Néron, entrez dans ce dossier, car c’est vous qui parlez au premier ministre Couillard et qui parlerez également à M. Justin Trudeau.

Hockey mineur

Autre petit dossier dans notre grande ville qui concerne le hockey mineur de Chicoutimi. Dans les prochains jours, il sera question de fusion. Là aussi l’unanimité n’est pas à l’honneur présentement. En effet, l’organisme de hockey a fait parvenir une mise en demeure à la nouvelle Association du hockey mineur de Saguenay. Même si nous sommes une grande ville, force est de constater que l’esprit de clocher est toujours bien présent.

On me dit qu’il y a un an, on a engagé une personne pour préparer cette fameuse fusion. Semble-t-il qu’on a même engagé un nouveau DG pour diriger cette nouvelle organisation. Maintenant, il est temps de passer à autre chose. Qu’on la fasse donc cette fusion et que le dossier soit réglé une fois pour toutes !