Dans la conférence des Saguenéens, les huit premières formations sont assurées de prendre part aux séries. Sur la photo, le gardien Zachary Bouthillier.

Séries: les Sags désavantagés

Les Saguenéens de Chicoutimi ont connu un voyage difficile dans les Maritimes. J’avais espéré une victoire en trois parties et ils n’ont récolté qu’un seul point sur une possibilité de six. Ce n’est pas nécessairement une grande surprise, car on savait que la liste des blessés allait les rattraper un jour. Ç’a été effectivement le cas en fin de semaine.

J’avais aussi hâte de voir les résultats pour bien analyser le reste de la saison chez les Sags. Car le changement majeur apporté cette année par la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) concernant les séries de fin de saison est plus important que les gens le pensent.

Les partisans des Saguenéens n’ont peut-être pas réalisé que cette nouvelle formule va énormément changer la façon de faire à la fin du calendrier. On se rappelle que dans les années antérieures, on accumulait tous les points des équipes pour établir un classement général. Les séries débutaient par l’équipe #1 contre la #16, la #2 contre la #15, etc. Ce n’est plus le cas maintenant. Il existe maintenant deux conférences : celle des Saguenéens compte 10 formations, dont les six équipes des Maritimes en plus de Baie-Comeau, Rimouski et Québec. Dans l’autre conférence, on retrouve les huit autres formations du circuit. À la fin de la saison, on va se servir de ce classement par conférence pour établir les équipes qui s’affronteront durant les séries. Dans la conférence des Saguenéens, les huit premières formations sont assurées de prendre part aux séries. Les deux dernières devront avoir accumulé assez de points pour être en mesure de supplanter les deux dernières de l’autre section afin d’accéder aux séries éliminatoires.

Net désavantage

Il faut quand même établir 16 formations pour participer aux séries. Les deux premières rondes des séries seront jouées dans la même conférence. Ce n’est qu’à compter des demi-finales que l’on va croiser les deux conférences.

Si on regarde pour la présente saison, les Saguenéens sont nettement désavantagés, car la conférence dans laquelle ils évoluent est très compétitive. Plusieurs aspirent à une participation à la coupe Memorial ou à remporter le championnat des séries de fin de saison. Dans l’autre conférence, deux équipes peuvent aspirer à la coupe Memorial.

C’est presque impensable pour les Sags d’avoir l’avantage de la patinoire au premier tour. Ils devront en effet devancer Halifax, Rimouski, Baie-Comeau, Moncton, Charlottetown et même les Remparts de Québec. Je ne pense pas que ce soit une mission impossible, mais ce sera une grosse commande pour les troupes de Yanick Jean.

Par contre, cette situation pourrait aider Yanick Jean à prendre des décisions durant la période de transactions, en décembre prochain, sachant qu’au premier tour des séries, les Saguenéens vont affronter l’une des meilleures formations du circuit qui aspirent aux grands honneurs. Je ne veux pas être pessimiste, mais c’est la réalité.

Cette année, les Sags ne sont nettement pas avantagés, mais peut-être que ce sera l’inverse dans les prochaines saisons. Le but de ces conférences est simplement qu’on veut diminuer les longues distances entre les formations au cours des premier et deuxième tours. Mais les 700 kilomètres demeurent toujours pour les séries de fin de saison. Ça veut dire au-delà de 700 kilomètres avec la formule des séries 2-3-2. On verra à la fin de la saison ce que ça donne comme résultats.

LNAH

Ce n’est pas nécessairement une surprise que Berlin ait abandonné la Ligue nord-américaine de hockey. C’était prévisible avant même le début de la saison. Maintenant, est-ce que le nouveau commissaire réussira à relocaliser l’équipe de Berlin dans une autre ville ? On parle de Saint-Jérôme, de Granby et peut-être même de Matane. Car cette dernière a déjà formé un comité pour accueillir une équipe d’expansion dans les prochaines années. Est-ce que le futur est déjà arrivé pour Matane ? Peut-être. Mais on doit décider rapidement, car ce sera difficile de terminer la saison avec seulement cinq équipes.

Retour de Ouellet

Le retour de Christian Ouellet est une excellente nouvelle pour les Marquis de Jonquière. C’est un ajout important, surtout pour l’attaque de la formation jonquiéroise. On parle également de la possibilité de revoir le défenseur Michel Périard.

On se souviendra qu’à la fin de saison, l’an passé, les dirigeants des Marquis avaient dit qu’il y aurait beaucoup de changement.

Au moment d’écrire ces lignes, les dirigeants sont en mode coupe Vertdure pour un retour à Jonquière.