Depuis le début de la saison, les Saguenéens ont une moyenne de 3090 spectateurs par match. Cela représente une augmentation de 22,7 pour cent par rapport à l’an passé. Il s’agit présentement de la plus forte augmentation parmi tous les clubs du circuit, devant Sherbrooke et Cap-Breton.

Saguenéens: aller loin, mais à quel prix ?

CHRONIQUE / Il y a quelques jours, j’ai eu l’occasion de discuter avec le directeur administratif des Saguenéens de Chicoutimi, Serge Proulx. Il semble très bien installé à son poste, après quelques saisons à Chicoutimi. D’ailleurs, il a gagné le titre d’administrateur de l’année dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) il y a deux ans.

On a discuté de la saison des Sags et du futur de l’équipe. Oui, Serge ne décide pas de ce qui se passe sur la glace et dans le domaine du hockey, mais soyez sans inquiétude, il est très au courant de ce qui va se passer dans les prochains mois et du futur des Sags. Mais quand on lui parle de hockey, il est toujours très discret.

Actuellement, il est très heureux des résultats, de ce qui se passe sur la glace, et surtout des résultats aux guichets du centre Georges-Vézina. L’équipe gagne régulièrement et se trouve parmi les trois ou quatre meilleures du circuit Courteau. Ça se ressent au niveau des assistances. Pour Serge et son équipe, ce qui est important, c’est d’avoir une bonne base de billets de saison et de très bonnes promotions dans le but, avant le début de la saison, d’avoir une bonne base d’assistance. Pour arriver, les Saguenéens ont besoin d’une moyenne entre 2000 et 2200 spectateurs par match et de beaucoup de publicité.

Avec les résultats obtenus par l’équipe depuis le début du calendrier, l’année s’annonce très bonne au plan financier. Depuis le début de la saison, les Sags ont une moyenne de 3090 spectateurs par match.

Cela représente une augmentation de 22,7 pour cent par rapport à l’an passé. Il s’agit présentement de la plus forte augmentation parmi tous les clubs du circuit, devant Sherbrooke et Cap-Breton.

C’est lors d’une saison comme celle-ci que les administrateurs doivent en profiter pour emmagasiner de beaux dollars, car il ne faut jamais oublier qu’il y a des saisons plus difficiles.

C’est pourquoi j’ai un peu de misère, quand j’entends des fans dire qu’il faut y aller le tout pour le tout cette saison. Oui, avec l’équipe actuelle et un bon ajout à la période des Fêtes, les Sags vont certainement se retrouver dans le carré d’as. Mais il ne faut pas oublier qu’ils ont les éléments pour avoir encore un très bon club dans deux ou trois ans. Quand on achète à gros prix comme l’a fait Bathurst il y a deux ans, ça coûte très cher et il faut vivre avec les conséquences. Le Titan n’a gagné que deux ou trois parties à domicile depuis ces grosses transactions. Ça se ressent énormément aux guichets et sur le plan financier. Mais pour les hommes de hockey et même chez les administrateurs, le désir d’aller à la Coupe Memorial est aussi très tentant.

C’est pourquoi la situation demande une très bonne réflexion de la part de toute l’organisation. Il faut tenir compte aussi des attentes des amateurs et regarder l’aspect financier, car il ne faut jamais oublier que l’équipe appartient aux citoyens, à la Ville de Saguenay. Il faut toujours surveiller les beaux dollars.

Belle marque

Jeudi dernier, Yanick Jean a atteint le chiffre plus que respectable de 467 victoires en carrière dans la LHJMQ. Il a devancé à ce chapitre Benoit Groulx, l’ancien entraîneur des Olympiques de Gatineau. Yanick Jean est encore très jeune. Il pourrait rejoindre et même dépasser Richard Martel pour le plus grand nombre de victoires en carrière (589) dans les prochaines années. À moins qu’il n’accède au hockey professionnel, comme l’ont fait plusieurs anciens de la LHJMQ.

Les Sags continuent de gagner de façon régulière. En plus, ils bénéficieront d’un calendrier favorable d’ici la période des Fêtes. Donc, ils devraient atteindre la mi-saison dans le top-3 de la ligue. Un rendement impressionnant, quand on considère les nombreux blessés depuis le début de la saison. Les Lapierre, Kotkov, Rochette, Ducharme et Kniazev ont tous été blessés. Malgré tout, l’équipe continue de gagner. Yanick Jean le répète souvent : « On a de la profondeur. »

Les Marquis

Dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), déjà deux entraîneurs ont perdu leur job, soit à Thetford Mines et Saint-Georges-de-Beauce. En raison des insuccès des Marquis, est-ce que Bob Desjardins pourrait être le prochain ?

Je doute qu’il soit le prochain, car congédier un actionnaire n’est pas facile. En début de saison, j’ai écrit que Bob aurait dû être strictement directeur général. J’ai souligné que cette situation pourrait se produire. On est là actuellement. À moins que Bob décide lui-même d’effectuer un changement.