Phil Desgagné
La présence de spectateurs demeure un mystère en vue du début de la prochaine saison de hockey junior.
La présence de spectateurs demeure un mystère en vue du début de la prochaine saison de hockey junior.

Retour au jeu dans la LHJMQ: la situation s’éclaircit

CHRONIQUE / La semaine dernière, la Ligue de hockey junior majeur du Québec a annoncé sa vision pour la prochaine saison. Soixante parties au calendrier, trois divisions de six équipes et aucune partie à l’extérieur de sa division. Je trouve que cette situation est intéressante avec ce que l’on vit actuellement.

Ce n’était pas une décision facile à prendre, surtout pour les petits marchés qui joueront quatre parties de moins à domicile. Ce n’est cependant pas une surprise. Depuis quelques années, c’était dans les discussions au bureau des gouverneurs, à savoir si on diminuait à 64 ou 60 parties.

Les équipes qui favorisaient le calendrier de 60 parties avaient un argumentaire solide; les études des joueurs et les parties en cours de semaine. Le prochain calendrier va être un bon test pour ces équipes, alors qu’elles joueront presque exclusivement les vendredis, samedis et dimanches, en plus d’éviter les voyages dans les maritimes.

Je vois dans le futur un seul voyage dans les Maritimes et non deux comme c’était le cas pour les dernières saisons. Ces mesures feront économiser beaucoup d’argent aux équipes et elles en ont grandement besoin cette saison. On ne parle également d’aucune nuitée sur la route pour la majorité des équipes. Encore là, des économies substantielles pour les équipes.

Maintenant que l’on sait quel genre de calendrier nous allons avoir, quels sont les règlements actuels qui vont changer pour permettre aux équipes de jouer des matchs, dans des conditions normales ?

Depuis quelques mois, on parle de certaines compagnies d’équipements qui travaillent sur des visières complètes pour les joueurs. J’ai l’impression que ce sera une des demandes de la Santé publique pour éliminer toute possibilité de contagion par les gouttelettes émises par les joueurs.

J’ai aussi l’impression que l’on va empêcher toute bagarre durant les rencontres. Déjà, c’est un sujet sur lequel les propriétaires devaient voter à l’hiver dernier, mais qu’ils ont reporté à plus tard. Je pense que le moment est venu pour les propriétaires de pousser dans cette direction et de prendre la décision. Si ce n’est pas eux qui la prennent, la Santé publique va sûrement obliger ou soumettre des directives de ce côté-là.

L’autre sujet à surveiller dans les prochaines semaines sera assurément le nombre de spectateurs admis dans les amphithéâtres. Déjà la semaine dernière, on a permis aux salles de spectacle de passer de 50 à 250 individus dans la salle, et ce, à compter du 3 août. D’ici le mois d’octobre, date prévue pour le début de la saison, j’ai l’impression que l’on va augmenter le nombre de personnes admissibles dans les salles de spectacle, comme dans les amphithéâtres.

Il est assuré qu’il y aura des limites. D’ailleurs, la semaine dernière, le président des Saguenéens, Richard Létourneau, disait que les détenteurs de billets de saison seraient priorisés, le cas échéant. C’est tout à fait normal dans les circonstances. La décision quant aux nombres de spectateurs devra être prise rapidement pour permettre aux équipes de mettre en place une campagne de billets de saison et de faire leur budget pour la prochaine saison.

Surprise chez les clubs de golf

Je vous disais, il y a quelques semaines, que les clubs de golf appréhendaient une saison extrêmement difficile, mais au contraire, il s’agit d’une saison exceptionnelle. Au Canada, au mois de juin, il s’est joué 17 % de parties de golf supplémentaires comparativement aux années antérieures.

Le Club de Chicoutimi a fait parvenir aux membres cette semaine des statistiques en date du 12 juillet. Ce sont 2368 parties jouées de plus que l’année dernière à la même date. Vous avez bien lu, 2368. On parle également de 966 droits de jeu de plus que l’an dernier et les journées de 300 golfeurs et plus commencent à s’accumuler. Si dame Nature continue de collaborer, j’ai l’impression que cette situation va se poursuivre jusqu’en septembre.

Toujours au Club de golf de Chicoutimi, il est maintenant confirmé que seulement deux tournois seront tenus cette saison, celui du restaurant Chez Georges, le 5 août prochain, et celui des Saguenéens de Chicoutimi, le 31 août. Ces tournois seront présentés dans des mesures exceptionnelles pour protéger les joueurs et respecter les consignes du gouvernement.

Bonne retraite, mon ami

Mon dernier commentaire va à mon patron Denis Bouchard, qui prendra sa retraite cette semaine. Premièrement, bonne retraite ! Et un gros merci de m’avoir donné la chance de parler de sports à travers cette chronique depuis plusieurs années. Mon ami, profite de ta retraite. C’est pleinement mérité dans ton cas. Salut ! Et à la prochaine.