Oui à un aréna neuf

CHRONIQUE / Ça prend un aréna neuf à Saguenay et non une rénovation du Centre Georges-Vézina.

Le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Gilles Courteau, a alimenté les discussions la semaine dernière avec sa sortie où il a indiqué qu’il faut un nouveau building à Saguenay et il a apporté de bons arguments dans son affirmation. Je crois qu’il a parfaitement raison.

Le Centre Georges-Vézina est en fin de règne. C’est le plus vieil aréna du Québec. On aura beau le rénover, il aura toujours 70 ans. Mon médecin m’a dit un jour : « Phil, je vais refaire ton genou, mais il faut que tu sois réaliste. Ton âge joue contre toi. » Il avait bien raison. On ne fait pas du neuf avec du vieux.

Je vois déjà des gens qui vont dire : « Oui, mais nos taxes vont augmenter ». Là aussi, vous avez probablement raison. Mais je vais faire un petit calcul qui va vous démontrer qu’il n’y aurait pas une aussi grande différence entre un édifice neuf et une rénovation. Je vous le dis au départ, je ne suis pas un comptable, mais avec ce que j’ai comme chiffres je peux faire une petite démonstration.

On n’a pas le choix, le Centre Georges-Vézina a besoin d’une cure de rajeunissement. Les plans sont sur la table. Le coût minimal de cette rénovation serait de 25 millions $. C’est une prévision sans extravagance, mais ça pourrait être plus. On ne sait jamais avec un édifice de 70 ans. Il ne faut pas oublier qu’au cours des 20 dernières années, on a consacré environ 20 millions $ à différentes rénovations. Vingt ans plus tard, on se retrouve à la case départ.

Tout juste à côté du Centre Georges-Vézina se trouve le Pavillon de l’agriculture. Lui aussi est en fin de règne. Il y a quelques semaines, on a été obligé d’enlever des objets qui étaient entreposés dans l’entretoit parce que la structure n’était pas sécuritaire. Il faut donc penser à rénover de ce côté également. Rénover aujourd’hui un aréna comme la Pavillon de l’agriculture coûterait entre 3 et 5 millions $. Encore une fois, on se retrouvait avec un vieux bâtiment. 

Alors, pourquoi ne pas bâtir un nouvel amphithéâtre avec deux glaces. À Trois-Rivières, le conseil municipal a voté en faveur d’un projet de 50 millions $ pour un aréna de deux glaces et 4000 sièges. Exactement ce dont Saguenay a besoin. 

Je refais le calcul. 25 millions $ pour rénover le Centre Georges-Vézina et 5 millions $ pour le Pavillon de l’agriculture. Un total de 30 millions $. Vous allez me dire qu’on est loin des 50 millions $ et vous avez raison. Mais les villes ne bâtissent pas un tel édifice sans l’aide des gouvernements du Québec et du Canada. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a déjà montré de l’ouverture et indiqué qu’il est prêt à rencontrer la mairesse de Saguenay, Josée Néron. Pour lui, c’est une priorité. Et il ne faut pas oublier qu’il y aura une élection partielle à Chicoutimi avec le départ de Denis Lemieux. Le timing est bon pour de gros projets. La facture pourrait être divisée à parts égales entre les trois paliers de gouvernement. Pour Saguenay, la facture pour la rénovation des vieilles bâtisses serait donc de 10 millions $. Mais il ne faut pas penser à court terme.

En suivant la même logique, on peut avancer que Saguenay devrait payer autour de 16 millions $ pour une bâtisse neuve avec deux glaces. Vous allez me dire qu’il y a une différence de 6 millions $, mais il faut considérer d’autres éléments. Si on rénove, les Sags devront passer une saison complète au Palais des sports de Jonquière. Il y a deux ans, les autorités de la LHJMQ ont visité l’édifice de Jonquière. Ils ont aimé l’amphithéâtre, mais il ne répond pas aux normes de la LHJMQ. Il en coûterait au moins 2 millions $ pour le rendre à la hauteur des normes de la LHJMQ en rénovant notamment les vestiaires et la galerie de presse, et en installant un système de caméras. Tous les matchs de la LHJMQ sont sur Internet. Tout cela s’ajoutera aux coûts que la ville devra payer pour le CGV. Et je ne vous parle pas de toute la gymnastique pour faire vivre les Sags et les Marquis au même endroit...

Comme vous pouvez le voir, il y aurait très peu de différence entre le coût véritable d’une rénovation et un amphithéâtre neuf. On peut parler de 3 millions $. Les grands gagnants seraient les Sags avec plus de loges corporatives et plus d’outils au marketing pour créer un happening. On en a une belle preuve à Shawinigan. Dans le vieil aréna Jacques-Plantes, les Cataractes attiraient 1800 personnes. Dans leur nouvel amphithéâtre, ils jouent en moyenne devant 3300 spectateurs.

Il y a aussi le côté spectacle. Je connais des promoteurs qui seraient heureux d’avoir enfin un nouvel édifice.

La fameuse glace olympique va revenir sur le tapis et je le comprends. Je pense qu’un nouvel édifice devrait avoir une glace aux dimensions conventionnelles et une autre aux dimensions olympiques pour le patinage de vitesse courte piste. Oublions les compétitions internationales en région. Avec le centre d’entraînement de l’équipe nationale à l’aréna Maurice-Richard de Montréal, c’est là que ça se passe.

Saguenay fait partie des grandes villes du Québec et elle mérite un amphithéâtre de qualité. Bonne réflexion aux nouveaux élus.