Phil Desgagné
Les Saguenéens ont affronté l’Armada, au début du mois de mars. On était loin de se douter de ce qui nous attendait...
Les Saguenéens ont affronté l’Armada, au début du mois de mars. On était loin de se douter de ce qui nous attendait...

On commence à trouver le temps long

CHRONIQUE / Comme tout le monde, je surveille tout ce qui se passe avec le fameux coronavirus. Confiné à l’intérieur de mon condo, on est évidemment très confortable. Où je demeure, on retrouve 48 condos, et la semaine dernière, plusieurs « snowbirds » étaient de retour. Ç’a semé un peu d’inquiétude, mais à leur arrivée, ils ont reçu des consignes que tous respectent et ça se passe jusqu’à maintenant très bien. La seule consigne qui était un peu compliquée, c’était de savoir s’ils avaient le droit ou non d’aller marcher à l’extérieur, mais les gens de la santé ont rapidement clarifié la situation.

Je remarque que les consignes à l’intérieur de la bâtisse sont beaucoup plus sévères qu’avant le retour des « snowbirds » et on peut aisément comprendre. Je ne vois presque personne, sauf peut-être pour aller prendre l’air durant une bonne marche, comme bien des gens le font actuellement. Chaque jour, mon épouse et moi marchons entre quatre et cinq kilomètres dans le quartier et on constate que Saguenay est presque devenue une ville fantôme ! On rencontre très peu de gens et lorsqu’on en rencontre, on respecte le fameux deux mètres de distanciation sociale demandé par l’organisation de la santé.

Depuis presque trois semaines sans aucune activité ni sans vraiment de possibilité d’aller nulle part ailleurs que dans notre condo, on commence à trouver le temps long, il faut se le dire. Le sport à la télévision est presque anéanti. Il n’y a que des reprises. Pour ma part, je regarde très peu les reprises parce que je connais déjà les résultats finaux. Il n’y a donc pas beaucoup d’intérêt. Certaines émissions attirent l’attention, mais si vous regardez les deux réseaux de sport actuellement, on les a presque mis sur pause, alors que les animateurs et bien sûr, les téléspectateurs, sont au repos.

Repêchages et compensations

On peut comprendre les stations de télévision, mais au cours de la dernière semaine, certaines décisions importantes ont quand même été annoncées. On parle ici du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) qui devait avoir lieu à Montréal. Ç’a certainement été une grande déception pour plusieurs Québécois. On ne connaît pas encore la façon de procéder ni l’ordre de cette fameuse sélection dont on ne sait pas encore la nouvelle date.

Mais plus le temps passe et plus je doute que le calendrier puisse être complété, et même les séries de fin de saison.

Dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), on n’a pas encore déterminé l’ordre du prochain repêchage et son fameux tirage au sort. On n’a pas encore décidé non plus s’il y aura des compensations pour certaines équipes, du fait qu’elles avaient effectué des transactions majeures dans le but de se rendre le plus loin possible en séries de fin de saison.

Je connais un peu le milieu et je ne pense pas qu’il y aura des compensations pour les équipes qui aspiraient à aller jusqu’au bout. Cela dit, j’ai une petite suggestion pour les propriétaires. Toutes les équipes qui s’étaient préparées à faire un bon bout de chemin en séries comptent, au sein de leur formation, beaucoup de joueurs de 19 ans.

Donc, pour la prochaine saison, si j’étais eux, j’accepterais que les équipes aient droit à quatre joueurs de 20 ans au lieu de trois, comme c’est le cas actuellement. Ça donnerait un peu plus de marge de manoeuvre, et surtout, un peu plus de qualité de joueurs au sein de ces formations.

Ainsi, l’an prochain, les Saguenéens pourraient avoir la possibilité de garder comme joueurs de 20 ans les Alexis Shank, Samuel Houde, Karl Boudrias, Félix-Antoine Marcotty, Gabriel Villeneuve, Félix-Antoine Drolet, Justin Ducharme et Xavier Labrecque. Comme vous pouvez le voir, il s’agit d’une belle qualité de joueurs et la perspective de choix intéressants. En effet, on pourrait également se servir de certains joueurs pour aller chercher des choix, lors du prochain repêchage qui aura lieu très bientôt.

Et pour ceux et celles qui se posent des questions sur notre équipe l’an prochain, sachez que les Saguenéens auront encore un excellent club de hockey pour débuter la saison. C’est à la période des Fêtes que la direction aura des décisions importantes à prendre. Est-ce qu’on y va encore pour se rendre le plus loin possible en séries, ou est-ce qu’on se sert de certains joueurs de qualité pour rebâtir notre formation pour les années futures ?

On est encore loin de cette décision finale et je suis assuré que Yanick Jean travaille déjà sur le prochain repêchage. Ainsi, il regarde sûrement la direction que l’équipe devra prendre dans les deux ou trois prochaines saisons.

Bonne fin de confinement et surtout, soyez très disciplinés !