Les jeunes des Sagueneéns de Chicoutimi pourront compter sur des entraîneurs d’expérience en Yanick Jean et Claude Bouchard. Ces derniers ont un rôle extrêmement important à jouer pour aider leurs troupes à aller le plus loin possible.

Les Sags subissent-ils trop de pression ?

CHRONIQUE / Comme on a pu le constater, la majorité des experts ont prédit, sans surprise, que les Saguenéens de Chicoutimi connaîtraient une saison tout à fait exceptionnelle. Partout, on les place comme des aspirants aux grands honneurs. Même à travers le Canada, on positionne les Saguenéens au deuxième rang de toute la Ligue canadienne de hockey. Ces attentes mettent-elles une pression additionnelle sur l’organisation des Saguenéens ?

J’entends régulièrement, au sein de l’organisation, qu’ils ont un plan et qu’ils vont s’ajuster. Oui, les hommes de hockey ont assurément un plan, mais la pression que les observateurs mettent sur les Sags aura sûrement une influence sur les décisions prises par l’organisation. Car un échec à la fin de la saison serait également un échec pour les hommes de hockey. Donc, Yanick Jean et son entourage doivent en tenir compte dans leurs prochaines décisions.

Toutefois, les Saguenéens ont du temps devant eux et c’est vraiment lors de la période de transactions des Fêtes que tout va se jouer. Et c’est tant mieux comme ça ! Car beaucoup de choses peuvent se produire d’ici là.

Une blessure à un joueur clé, notamment, pourrait changer les choses. Ou encore l’arrivée d’un joueur de 20 ans de qualité, par exemple Jérémy Groleau. Il faudra aussi surveiller les gestes posés par les autres équipes, lesquels vont faire réfléchir l’organisation.

Plus et moins

Les Saguenéens ont tout en main pour construire une saison de rêve. En plus des observateurs qui mettent de la pression sur l’équipe, il y a aussi les partisans et les fans qui veulent également que les Saguenéens tentent leur chance pour aller le plus loin possible.

Mais ce qui m’inquiète le plus, c’est l’inexpérience de nos joueurs vedettes. Par contre, les deux joueurs de 20 ans acquis par transactions, Rafaël Harvey-Pinard et Ethan Crossman, vont jouer un rôle extrêmement important. Ils ont vécu et ils ont gagné les Coupes du Président et Memorial.

C’est ce qui est rassurant avec la jeune équipe des Saguenéens dirigée par Yanick Jean.

Derrière le banc, Yanick Jean et Claude Bouchard ont un rôle extrêmement important à jouer pour diriger ces jeunes joueurs, mais ils ont du vécu et de l’expérience également.

Lors de la présente saison, les experts placent les Saguenéens de Chicoutimi au deuxième rang de la Ligue canadienne de hockey.Une pression additionnelle pour les dirigeants des Sags, Serge Proulx, Yanick Jean et Richard Letourneau.

Donc, tout est en place pour une saison où les gens qui viendront régulièrement au centre Georges-Vézina verront une équipe remplie de talent et, surtout, intéressante à voir jouer.

Je suis assuré que les partisans qui vont assister régulièrement aux matchs des Saguenéens vont aussi voir beaucoup de dépisteurs professionnels sur place, car plusieurs de ces joueurs aspirent un jour à jouer dans la Ligue nationale de hockey.

Bon début

On dit régulièrement en langage du sport que les bonnes équipes trouvent toujours le moyen de gagner. C’est exactement ce qui s’est produit avec les Saguenéens depuis le début de la saison régulière. Sept points sur huit à l’issue de leurs premiers voyages sur la route.

J’ai regardé sur Internet toutes les rencontres des Sags : quatre matchs en prolongation et une seule défaite. Il faut le faire ! C’est dans ces circonstances que l’on voit les équipes qui ont du talent. Et surtout dans les situations où les joueurs vedettes prennent leur rôle au sérieux.

En ce début de saison, malgré l’absence de certains joueurs, plusieurs jeunes se sont démarqués. Parmi eux, le défenseur Louis Crevier. Ce dernier connaît tout un début de saison !

Même l’an passé, en deuxième moitié de saison, il a progressé rapidement. Cette saison, malgré l’absence de certains éléments, il a pris toute la place que lui ont donnée les instructeurs.

Mais pour moi, la plus belle surprise, lors de ces rencontres, c’est vraiment la défensive des Saguenéens. Pourtant, en début de saison, on disait que la défensive était le point d’interrogation chez les Saguenéens.

Diffusion exécrable

Je vous disais un peu plus tôt que j’avais regardé tous les matchs des Sags sur Internet. Je ne peux pas comprendre que la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) ne soit pas en mesure de régler le problème avec son fournisseur de service Internet. Le son est pourri et souvent inexistant. Les images sont passables.

La LHJMQ se dit un circuit professionnel, mais ce problème est récurrent. C’était la même chose l’an passé. Espérons pour les partisans qu’ils vont trouver une solution rapidement !

Retrait du #87

En terminant, si on a retiré le #87 de Sidney Crosby partout à travers la ligue, fera-t-on la même chose avec le #4 de Guy Lafleur (retiré par les Remparts) et le #66 de Mario Lemieux (retiré par les Voisins de Laval, devenu le Titan d’Acadie-Bathurst) ?