Après dix parties, les Saguenéens de Chicoutimi retrouvent tranquillement leurs repères. Certains joueurs, dont Hendrix Lapierre (92), semblent connaître un départ plus lent qu’escompté, mais tout ne devrait pas tarder à rentrer dans l’ordre.

Les Sags retrouvent leurs repères

CHRONIQUE / Après dix parties, on peut très bien voir que les Saguenéens de Chicoutimi retrouvent tranquillement leurs repères. Rafaël Harvey-Pinard assume son rôle de leader et de capitaine ; Kotkov ne semble pas trop affecté par son retour avec les Saguenéens, même s’il est déçu de ne pas être resté chez les professionnels. Il connaît tout un début de saison !

Le gardien Alexis Shank est égal à lui-même, il est toujours très très bon. Il est le gardien numéro 1 et il est l’un des meilleurs de tout le circuit. Samuel Houde, lui, veut démontrer aux dirigeants du Canadien de Montréal qu’ils doivent lui offrir un contrat chez les professionnels et il connaît un début de saison tout à fait exceptionnel.

Mais selon moi, la plus belle surprise depuis le début de la saison, c’est le défenseur Louis Crevier. Il a repris exactement là où il avait laissé la saison dernière. Brillant en défensive, il a décidé d’appuyer un peu plus l’attaque et ça donne d’excellents résultats.

Il y a bien quelques petites déceptions, mais c’est tout à fait normal dans les circonstances. Mais je suis assuré qu’ils vont retrouver leur rythme. Je parle ici de William Dufour et d’Hendrix Lapierre.

Dans le cas de Lapierre, je crois qu’il a été dérangé par tout le tapage médiatique qu’il a reçu depuis le début de la saison. Souvent, je trouve qu’il veut en faire un peu trop, et seul. Il a avantage à se servir de ses coéquipiers, car le hockey demeure toujours un jeu d’équipe. Je suis convaincu que Yanick Jean a déjà eu ou aura une conversation avec sa jeune vedette chez les Saguenéens. Il y a aussi le fait que Lapierre se met énormément de pression en vue du repêchage de la LNH, en juin prochain. Mais comme le talent ressort toujours, ce sera aussi le cas de Lapierre.

Quant à William Dufour, ce n’est qu’une question de temps. Le talent est toujours là et s’il continue de travailler, je suis convaincu que les résultats suivront.

Quand on regarde le début de saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), il y a de belles surprises. Les Voltigeurs de Drummondville et les Remparts de Québec se révèlent actuellement comme les deux belles surprises de ce début de calendrier.

sags baie comeau

Mêlée dans la LNAH

Dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), c’est un début de saison extrêmement difficile pour les hommes de Bob Desjardins. Une défaite crève-coeur, vendredi, à Sorel, alors qu’ils menaient 4-2 au début de la troisième période. Mais les Éperviers sont parvenus à combler l’écart pour finalement marquer le but vainqueur en fin de rencontre.

Samedi, au Palais des sports, l’indiscipline a coûté cher aux Marquis de Jonquière. Il y avait aussi un manque de ressources et surtout, l’absence de certains joueurs ont forcé Bob Desjardins à couper son banc et ça s’est fait sentir en fin de rencontre.

Vous me direz que ce n’est qu’un début de saison, mais il faut prendre en considération que le calendrier est très très court dans la LNAH. On ne peut donc se permettre une longue série de défaites.

D’autre part, le nouveau commissaire, Renaud Lefort, s’est montré très déçu de la mêlée générale survenue lors du premier match entre les Marquis et les Éperviers, à Sorel. Quelques heures avant la rencontre, il avait déclaré que c’en était fini des rencontres interminables et des bagarres générales. Que c’était chose du passé.

Samedi, sur les ondes de la station radiophonique Plaisir 105,5 de Thetford Mines, il a déclaré que les amendes données à chacune des formations allaient certainement faire réfléchir les dirigeants des équipes à l’avenir. Il n’a toutefois pas révélé le montant exigé à chacune des organisations.

Le tennis à l’honneur

La semaine dernière, je vous disais que Jean Delisle avait connu un été très mouvementé par des marques de reconnaissances. Il a reçu plusieurs honneurs soulignant son travail et celui de son équipe du Challenger Banque Nationale de Saguenay. La semaine dernière, c’est Promotion Saguenay qui a souligné le magnifique travail de l’organisation et de Jean Delisle, en le nommant « Ambassadeur de l’année ».

Ce titre lui a été décerné pour le rayonnement que son tournoi international de tennis féminin a donné à Saguenay. Je suis d’ailleurs convaincu que ce n’est qu’une question de jours avant que la Ville annonce une entente d’appui financier avec l’organisation du Challenger pour les prochaines années.

Parlant du Challenger, il est débuté depuis quelques heures déjà et je suis sûr que l’organisation met les bouchées doubles pour offrir le meilleur spectacle possible. D’ailleurs, toutes les installations ont été énormément améliorées, justement pour contribuer à bonifier le spectacle.

Appui au Quotidien

En terminant, j’invite les gens du milieu à souscrire à la campagne de financement de la Coopérative des employé (e) s du Quotidien. C’est le temps de démontrer la solidarité régionale qu’on a toujours eue. Bravo à ceux et celles qui l’ont déjà fait. J’invite les autres à en faire autant !