Si on regarde un peu en arrière, des joueuses qui ont participé au Challenger Banque Nationale de Saguenay ont atteint le top-10 mondial. On peut penser notamment à la Montréalaise Eugenie Bouchard.

Le tennis féminin à l’honneur

CHRONIQUE / Cette semaine, c’est la semaine du tennis féminin au Club de tennis intérieur Saguenay d’Arvida.

Depuis plusieurs années, le Challenger Banque Nationale de Saguenay nous permet de voir des futures vedettes du circuit féminin venir au Saguenay faire leurs classes et prendre de l’expérience, mais surtout, accumuler des points WTA qui vont les aider à gravir les échelons sur le plan mondial.

Plusieurs filles qui sont passées par ce tournoi se retrouvent aujourd’hui parmi l’élite mondiale. Le Challenger de Saguenay offre 60 000 $ US en bourses, ce qui en fait un des plus importants tournois féminins au Québec, après la Coupe Rogers, disputée en alternance entre Montréal et Toronto au mois d’août.

Cette compétition permet également à notre relève canadienne de prendre de l’expérience et d’accumuler de précieux points pour leur carrière.

Si on regarde un peu en arrière, des joueuses qui ont participé au tournoi ont atteint le top-10 mondial. On peut penser à Angelique Kerber, Madison Keys, Coco Vandeweghe, Julie Coin, Eugenie Bouchard, Sabine Lisicki et plusieurs autres. Ça démontre toute l’importance du tournoi.

Lors de la conférence de presse tenue avant le tournoi, le président du comité organisateur, Jean Delisle, semblait inquiet quant au futur du tournoi, et surtout de son financement. Jean faisait remarquer que son entente financière se terminait bientôt avec Promotion Saguenay. Il reste une année à l’entente actuelle.

Il devra donc renouveler une nouvelle entente, mais cette fois avec les élus actuels de Saguenay. Il espère un partenariat aussi généreux que celui qu’il avait obtenu avec Promotion Saguenay. Sinon, l’avenir du tournoi pourrait être compromis.

Toujours selon le président du comité organisateur, il est de plus en plus difficile de recruter des commanditaires majeurs pour tenir l’événement. Jean Delisle me disait qu’il avait déjà eu des pourparlers avec les élus de Jonquière et que ceux-ci étaient réceptifs à ses demandes. Car il faut le rappeler, le Challenger Banque Nationale de Saguenay est l’un des seuls événements sportifs internationaux à se tenir à Saguenay.

Il s’agit d’une superbe visibilité pour la Ville, car l’événement est retransmis sur Internet partout à travers la planète. Pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion d’assister à l’événement, vous allez être impressionné par la qualité du jeu offert par les filles. En plus, les installations du Club de tennis intérieur Saguenay sont tout à fait exceptionnelles pour tenir un tel événement.

Bon tennis !

Les Sags et leur troisième chandail

La semaine dernière, les Saguenéens ont présenté leur troisième chandail. Il faut le dire : plusieurs clubs du circuit Courteau ont un troisième chandail. J’ai beaucoup aimé le look de ce nouvel uniforme, qui s’inscrit dans l’ère des nouveaux chandails, à la mode 2018 avec des couleurs flamboyantes, et avec le logo en valeur.

C’est assuré que les partisans de l’équipe vont apprécier ce nouveau chandail, mais ceux de ma génération vont demeurer fervents du chandail bleu et blanc. Je vois les couleurs des Saguenéens depuis les années 50. Le chandail Bleu des Sags est d’ailleurs considéré comme l’un des plus beaux de toute la Ligue canadienne de hockey (LCH), et en plus, il est l’un des deux ou trois chandails les plus vendus dans la LCH.

Mais il faut faire avec les années actuelles. Le nouveau chandail va se vendre très bien à la boutique souvenir et c’est pourquoi on a présenté ce troisième uniforme.

Test de profondeur

En début de saison, Yanick Jean parlait de profondeur dans son équipe. Avec la longue liste des blessés en ce moment, on est en mesure d’apprécier cette profondeur. Malgré l’absence de plusieurs joueurs clés, le succès des Sags est toujours là. Ils continuent d’impressionner en ce début de saison avec de très bonnes performances.

J’ai hâte de voir le prochain voyage dans les Maritimes (du 7 au 10 novembre). Ça va nous donner exactement le portrait des Sags en vue du classement dans leur conférence.

Les Marquis

La semaine dernière, je parlais que plus la saison allait avancer, plus les Marquis allaient se placer parmi les meilleurs clubs de la Ligue nord-américaine. C’est exactement ce qui se produit actuellement. Ils se rapprochent du sommet du circuit.