Champions en titre du Challenge midget CCM, les Élites de Jonquière tenteront de réitérer leur exploit cette semaine, avec la tenue de la 13e édition qui s’amorcera mercredi, au Centre Jean-Claude Tremblay. Mercredi, quatre matchs seront aussi présentés au Foyer des loisirs.

Le midget AAA, un circuit encore trop mésestimé

CHRONIQUE / Bien que la Ligue de hockey midget AAA existe depuis 1976, soit 42 ans d’histoire, le circuit provincial n’a pas toute la reconnaissance et la notoriété qu’il devrait obtenir de la part des médias dans les grands centres.

Oui, tout le monde connaît la Ligue de hockey midget AAA, mais si on compare à la Ligue de hockey junior du Québec (LHJMQ), qui fête cette année son 50e anniversaire, la Ligue midget AAA ne fait pas le poids au niveau de la visibilité. Pourtant, 80 % des joueurs du junior majeur ont passé par le midget AAA. La majorité des joueurs québécois qui évoluent ou ont évolué dans la Ligue nationale de hockey (LNH) ont également passé par le circuit midget.

Si on regarde du côté des instructeurs, plusieurs évoluent actuellement dans la LHJMQ ou au hockey professionnel et plusieurs ont fait leur classe dans ce même circuit. La Ligue midget AAA joue bien son rôle de développer des joueurs et des entraîneurs.

L’un des dirigeants me dit que souvent, ce qui me fait sourire, c’est quand arrive le repêchage de la LNH. Si le circuit Courteau ne connaît pas un très bon repêchage, on se tourne immédiatement vers le midget AAA en disant qu’il ne développe pas très bien ses joueurs. Mais si c’est l’inverse, on oublie souvent de signaler l’excellent travail des instructeurs et des dirigeants de la Ligue midget AAA.

Stable et structuré

Ce circuit, avec les années, s’est énormément structuré dans sa façon de faire avec ses clubs. Maintenant, quand une équipe désire engager un nouvel entraîneur, elle doit, à la fin du processus, faire accepter par la Ligue midget AAA le choix de son instructeur-chef.

Si je regarde chez les Élites de Jonquière, la direction de l’équipe a beaucoup de stabilité, et ce, à tous les niveaux. Michel Simard, le président, Daniel Nepton, le directeur général de l’équipe, et même le bureau de direction sont en place depuis de nombreuses années. Et l’instructeur Steve Thériault est là depuis quatre ans déjà.

Pour ceux qui n’ont pas eu souvent l’occasion de voir des matchs du midget AAA, vous aurez l’occasion rêvée, cette semaine, de découvrir ce fameux calibre de jeu. On pourra alors assister à la première de quatre éditions du Challenge midget AAA CCM au Centre Jean-Claude Tremblay. Le tournoi débute mercredi, avec plusieurs rencontres au programme, dont quatre seront disputées au Foyer des loisirs d’Arvida. Le reste du tournoi sera présenté dans l’arrondissement de La Baie. Pour ceux qui voudront voir et encourager les Élites, ils joueront leurs trois parties de la ronde préliminaire le soir, soit à 19 h 30 mercredi, ainsi qu’à 19 h 45 jeudi et vendredi.

Au total, le tournoi va ainsi présenter 43 parties avec 24 formations en compétition. C’est un tournoi extrêmement important pour tous ces joueurs, car il y aura sur place près de 250 dépisteurs pour épier leurs gestes et évaluer leurs performances.

Dépisteurs des étoiles de demain

Vous allez me dire, mais d’où viennent tous ces dépisteurs? Toutes les équipes du circuit junior majeur y délèguent plusieurs représentants, auxquels s’ajouteront ceux des circuits junior AAA, collégial AAA, des universités américaines. On y verra même des recruteurs de la LNH, lesquels seront sur place pour voir ces jeunes évoluer. Car d’ici deux ou trois ans, c’est parmi ces joueurs que l’on retrouvera les prochains candidats au repêchage de la LNH.

Ce sera également, pour la population, l’occasion de voir et revoir d’anciens Saguenéens. Félix Potvin est l’entraîneur-chef des Cantonniers de Magog, Marc Bureau dirigera une équipe de la Ligue midget Espoir et Mathieu Turcotte, un ancien adjoint chez les Saguenéens de Chicoutimi, sera à la barre des Chevaliers de Lévis, qui ont établi un nouveau record en n’ayant pas subi la défaite depuis le début de la saison dans le circuit midget AAA. Les Chevaliers sont donc l’une des équipes favorites.

Comme vous pouvez le voir, il y aura beaucoup d’action dans les prochains jours à La Baie. Il faut aussi se rappeler que l’an passé, ce sont les Élites de Jonquière qui ont été les gagnants de ce tournoi à la grande surprise de tous. Est-ce qu’ils pourraient encore cette année surprendre les observateurs? Pourquoi pas? D’autant plus qu’ils joueront devant leurs partisans.

En conférence de presse la semaine dernière, le président Michel Simard était aussi fier de rendre hommage à plusieurs personnes qui les ont aidés à obtenir ce fameux tournoi. Il parlait notamment du travail accompli par Promotion Saguenay, le groupe de bénévoles de La Baie dirigé par André Boudreault et une multitude de commanditaires qui se sont greffés à l’organisation.

Petite note en terminant pour ceux qui veulent se rendre sur place. Surveillez, car il y aura beaucoup de discussions des directeurs gérants de la LHJMQ. Ils seront tous sur place et, dans une semaine, ce sera le début de la période de transactions. Je suis assuré qu’il y aura de l’action sur la glace, mais il y en aura également dans les estrades.

Glace Dean Bergeron

Mercredi, ce sera une soirée tout à fait spéciale. En plus du match d’ouverture des Élites, ce sera aussi l’occasion, pour Saguenay, de donner le nom de Dean Bergeron à la deuxième glace. La semaine dernière, la Ville a annoncé que la deuxième glace portera désormais le nom de Dean Bergeron. D’ailleurs, Dean sera sur place pour célébrer l’événement.