Phil Desgagné

Le hockey mineur et le midget AAA dans le néant

CHRONIQUE / Le Québec est sur pause depuis le 12 mars et le hockey est également sur pause depuis cette date. Mais la semaine dernière, un article de Martin Leclerc sur Hockey Québec a semé la panique au sein du hockey mineur à travers tout le Québec.

Vous me direz que Martin Leclerc a rapporté le plan le plus pessimiste de tous les scénarios effectués par Hockey Québec. Pour ceux et celles qui n’ont pas eu l’occasion de lire l’article en question, on parle de mesures comme du hockey joué à 3 contre 3, d’équipes ayant un maximum de huit joueurs sans aucun contact, entre autres. De plus, le hockey élite deviendrait presque strictement du hockey de développement et on parle même que la Ligue midget AAA pourrait être sur pause durant presque une année complète.

Quand j’ai lu cela, je me suis dit que tant qu’à faire, on devrait tout simplement dire que l’on met le hockey sur pause pour une année complète avant de reprendre les activités. Car je crois qu’il n’y aura pas beaucoup de jeunes qui aimeraient s’inscrire à du hockey joué de cette façon. Mais je peux comprendre que pour le gouvernement, garder un espace de deux mètres, c’est réellement un problème. Surtout dans les vestiaires.

C’est pourquoi il y aurait un maximum de huit joueurs par chambre de joueurs. D’autant plus qu’après chaque partie, il faudrait désinfecter tous les vestiaires au complet. Par contre, en choisissant de former des équipes de huit joueurs, plusieurs jeunes seraient laissés de côté, ce que peu de jeunes apprécieraient, je pense.

J’ai eu l’occasion de parler avec Dany Chouinard, le responsable de la structure du hockey mineur à Saguenay. Ce dernier échange régulièrement avec les gens de Hockey Québec. Il y a d’ailleurs d’autres discussions prévues au cours des prochains jours à ce sujet.

Selon Dany, il est impensable de jouer une saison complète selon le plan actuel élaboré par Hockey Québec. Hockey Québec se penche également sur d’autres avenues, mais il ne faut pas oublier que la fédération provinciale devra, d’ici la fin mai, remettre au gouvernement un projet pour le hockey en septembre. Pour Dany Chouinard, c’est une opportunité d’apporter des changements à la structure actuelle du hockey mineur. Mais on ne peut pas tout révolutionner ni changer.

Dany Chouinard pense qu’en septembre, octobre et novembre, il pourrait y avoir des parties de hockey à 3 contre 3 ou à 4 contre 4, mais qu’à partir de la période des Fêtes, on pourrait revenir au hockey traditionnel, avec des équipes à 5 contre 5. Selon lui, il faut également oublier tous les tournois de hockey partout au Québec au cours de la prochaine saison. Et il faut oublier également le hockey interrégional parce que les coûts sont quand même assez importants.

D’autre part, je vous avoue que je ne suis pas sûr que les villes vont ouvrir les arénas dans les conditions qui prévalent, car c’est loin d’être leur priorité actuellement, surtout avec la progression potentielle du virus. Parce que selon les experts, il y aura peut-être une deuxième vague à l’automne 2020. C’est donc un méga casse-tête pour Hockey Québec !

Autre chose dont il faudra également tenir compte : ces derniers mois, les familles vivent des difficultés sur le plan financier. Leurs priorités seront bien sûr de payer l’hypothèque ou le logement, l’épicerie et les besoins essentiels. Est-ce que le hockey figurera dans les budgets l’automne prochain? J’ai de sérieux doutes là-dessus et j’ai hâte de voir comment ça va se dérouler !

Dure semaine pour les Élites

Les Élites midget AAA de Jonquière sont également sur pause. Bien sûr, la direction poursuit les discussions avec la ligue. Mais force est d’admettre que ç’a été une semaine difficile, et surtout une semaine émotive pour le président de l’équipe, Michel Simard.

On a annoncé l’annulation du Challenge midget AAA qui devait avoir lieu à La Baie et à Jonquière en décembre 2020, pour le reporter en 2021. Puis, l’entraîneur-chef Maxime Desruisseaux a annoncé sa démission vendredi matin. Mais dans ce dernier cas, ce n’était pas nécessairement une surprise. La semaine précédente, j’avais parlé avec Michel et il semble que Maxime Desruisseaux avait deux propositions sur la table. L’une était avec son ancienne formation, les Tigres de Victoriaville, et l’autre était à Gatineau, où il avait une possibilité d’être adjoint de son ancien entraîneur-chef, Louis Robitaille. Dans les circonstances, on peut comprendre la décision de Maxime Desruisseaux.

Michel, lui, se préparait à vivre sa dernière année comme président des Élites. Mais avec ce qui vient d’arriver, je ne suis pas sûr qu’il ne décidera pas de continuer encore quelques années.

Pour l’instant, il ne semble pas que la recherche d’un successeur pour le poste d’entraîneur-chef soit une priorité pour les membres du conseil d’administration. Il y aurait un manque à gagner important de 25 000 $ en raison de la suppression de deux activités majeures de financement, soit le tournoi de golf et le camp printanier des Élites.

Il y a aussi toute l’incertitude concernant le début de la saison. Actuellement, au niveau du circuit, on travaille en fonction du mois d’août. Il faut les comprendre, car les jeunes qui évoluent avec les Élites de Jonquière sont presque tous à l’École polyvalente Arvida. Donc, les jeunes devront être pris en charge dès le mois d’août prochain, et ce, même si le calendrier débute plus tard.

Pour Michel Simard, la priorité est de réduire le plus possible les dépenses. Donc, parmi les options, pas de tournois, apporter des changements au calendrier et faire des voyages plus courts, ce qui n’impliquerait donc aucun voyage à Amos en Abitibi ni à Gatineau. Il n’est même pas assuré que la Coupe Telus (Championnat national midget du Canada), qui devait être présentée en avril à Saint-Hyacinthe et qui a été annulée, sera reportée en juin 2021.

Comme on peut voir, si le hockey mineur est dans le néant, la Ligue midget AAA l’est également. Et quand on regarde un peu le hockey, il est à se demander s’il y en aura, en septembre, dans nos arénas du Québec. Je ne le sais pas et je suis convaincu que même les gens du gouvernement ne savent pas exactement quel sera le futur du hockey...