L’organisation du Canadien de Montréal a offert un bel hommage à son ancien capitaine, Guy Carbonneau, pour souligner son intronisation au Temple de la renommée du hockey.

La consécration pour Carbonneau

CHRONIQUE / Guy Carbonneau a été intronisé, la semaine dernière, au Temple de la renommée du hockey. C’est un honneur tout à fait exceptionnel pour Guy, car on l’a reconnu comme un joueur ayant marqué son époque, soit par son jeu ou son leadership. Tu peux gagner une coupe Stanley, car c’est un travail d’équipe, mais dans le cas d’un honneur individuel, c’est très différent. Le Temple de la renommée, c’est la consécration de son talent individuel.

Lors de son discours — très bien structuré —, Guy n’a oublié personne, à partir de son coin natal, Sept-Îles, et toutes les personnes qui ont jalonné son parcours jusqu’à sa carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH). J’ai bien aimé lorsqu’il a parlé de son passage à Chicoutimi. Il a souligné la contribution de tous ceux et celles qui ont eu une influence sur sa progression jusque dans la LNH. Car il ne faut pas oublier que Guy Carbonneau est le premier joueur ayant évolué chez les Saguenéens à être intronisé au Temple de la renommée du hockey. Qui sera le prochain joueur des Sags à l’être ? Je ne crois pas que ce sera pour demain. Car connaître une carrière de 20 ans comme l’a fait Guy Carbonneau et être reconnu pour son talent, à mon avis, il n’y a actuellement pas beaucoup de joueurs des Saguenéens qui peuvent passer par ces étapes et être intronisés au Temple de la renommée du hockey.

Être admis au Temple de la renommée du hockey, c’est aussi revalorisant pour Guy Carbonneau, car le comité qui choisit les nommés est composé d’anciens dirigeants, d’anciens joueurs et d’anciens journalistes qui ont couvert la Ligue nationale de hockey (LNH) pendant de nombreuses années. Bravo à Guy Carbonneau ! Qu’il savoure ce moment. Le Canadien de Montréal lui a d’ailleurs rendu un bel hommage, la semaine dernière, et on me dit que les Stars de Dallas devraient faire la même chose dans les prochaines semaines, ainsi que les Saguenéens à une date qui reste à être précisée.

Hendrix Lapierre

Les Saguenéens ont appris une bien mauvaise nouvelle, la semaine dernière. Hendrix Lapierre, l’un des plus beaux espoirs du prochain repêchage de la LNH, a subi une troisième commotion en moins d’un an. C’est inquiétant pour le jeune Lapierre, lui qui est considéré comme un potentiel choix de premier tour.

En début d’année, il faisait partie du top-10 des joueurs répertoriés par la LNH. Après sa deuxième commotion, il se retrouve actuellement au 24e rang (sur Hockeyprospect.com Top 31). Et là, avec une troisième commotion, ça va certainement laisser plusieurs clubs perplexes quant à la carrière du jeune. Je ne dis pas que sa carrière est en péril, mais ça va influencer plusieurs équipes.

Chez les Saguenéens, je vous parlais la semaine dernière que Yanick Jean était en mode « transactions ». Il reste un mois avant cette date et il pourrait se passer beaucoup de choses. Déjà, je suis convaincu que la commotion de Lapierre vient changer les plans des Sags. Il faudra attendre avant de voir ce qui va arriver avec le #92, qui sera absent pour une période indéterminée.

Je suis persuadé que les Saguenéens et le clan Lapierre vont être extrêmement prudents avant d’annoncer le retour de Lapierre dans l’alignement. Sûrement que l’équipe médicale va consulter des spécialistes pour évaluer sa situation. Car c’est l’avenir et la santé du jeune Lapierre qui sont en jeu. Espérons qu’Hendrix pourra retrouver tous ses moyens dans les prochains mois et revenir aider les Saguenéens dans cette course au championnat.

Toutefois, je m’attends à ce que son absence soit assez longue. Mais Yanick Jean le répète depuis le début de la saison. En attaque, on a de la profondeur et les autres joueurs devront prendre la relève. Et c’est exactement ce qui s’est produit durant le voyage dans les Maritimes. Après un arrêt difficile à Moncton, les Sags, même avec l’absence de Lapierre et Kotkov, ont remporté deux belles victoires à Saint-Jean et au Cap-Breton. Les Bleus se maintiennent toujours dans la lutte pour le premier rang dans leur conférence avec Moncton. Il reste maintenant à prendre connaissance de l’évaluation de Lapierre et des conséquences qui en découleront.

Curling canadien

Il y a deux semaines, on surveillait le Championnat canadien de curling mixte présenté à Saguenay. Championnat qui a été gagné par une équipe du Québec, ce qui a surpris la majorité des observateurs de curling à travers tout le Canada. Cette semaine, un autre championnat canadien prend son envol, cette fois en Alberta. Une équipe du Saguenay-Lac-Saint-Jean y représentera le Québec, soit l’équipe féminine composée d’Isabelle Néron (capitaine), de Karine Tremblay (3e), d’Édith Cottenoir (2e) et de Véronique Bouchard (1re). Nous souhaitons un bon tournoi à ces joueuses du Club de curling Chicoutimi.