Hendrix Lapierre

Hendrix Lapierre continue d’impressionner

CHRONIQUE / Il y a deux ans, les Saguenéens ont eu la chance de gagner à la loterie pour le premier choix en vue du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Le premier choix de Yanick Jean a été le jeune Hendrix Lapierre. Tout le monde savait qu’il serait le premier sélectionné, mais ce n’était pas nécessairement un choix qui transcendait sur tous les autres joueurs présents. Depuis deux ans, Hendrix a fait énormément de chemin et continue d’impressionner tous les observateurs.

À sa première saison avec les Saguenéens, il est rapidement devenu le centre numéro un de l’équipe, à 16 ans. En plus, il est un leader naturel et un meneur dans le vestiaire, selon des gens dans l’entourage de la formation.

Cette année, il a été invité au camp des moins de 18 ans pour représenter le Canada en vue de la Coupe Hlinka-Gretzky. Au camp, il est rapidement devenu le centre du premier trio de l’équipe canadienne, à un point tel que le dépisteur en chef de la formation avait déclaré « il y a Lapierre et les autres joueurs », ce qui démontre que Lapierre avait vraiment impressionné les observateurs sur place.

D’ailleurs, il a été un joueur dominant pour le Canada. Même si les Canadiens se sont inclinés en grande finale contre la formation russe 3 à 2, il a terminé au deuxième rang de tous les marqueurs du tournoi. Une belle expérience pour Hendrix Lapierre.

Cette saison, Lapierre sera un joueur important chez les Saguenéens et il sera à surveiller. La Ligue nationale de hockey (LNH) a sorti une liste des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage qui aura lieu en juin prochain, à Montréal. Tous les dépisteurs s’accordaient pour dire qu’il serait un choix de première ronde, mais on ne pouvait dire à quel rang il serait classé.

Eh bien, selon Craig Button de TSN, il se retrouve dans les six joueurs pressentis pour être le premier choix. Le chemin qu’a fait Lapierre depuis deux ans est impressionnant. Maintenant, cette saison sera plus qu’importante pour son avenir.

Théo Rochette

Théo Rochette était lui aussi au tournoi de la Coupe Hlinka-Gretzky. Malheureusement, son temps de glace a été limité et il n’a pas pu performer à la hauteur de son talent. Il aura l’occasion de se reprendre très bientôt avec les Saguenéens. Lui aussi, il sera éligible au prochain repêchage et il pourrait également être un choix de première ronde. Il devra donc, comme Lapierre, connaître une bonne saison afin d’impressionner les dépisteurs de la LNH.

Un surplus de choix

La transaction qu’ont effectuée les Sags avec les Islanders de Charlottetown, dernièrement, a donné beaucoup. En échange du premier choix au dernier repêchage, Oscar Plandowski, Chicoutimi a reçu un choix de premier tour en 2020 et un de deuxième tour en 2022. Yanick Jean se retrouve donc avec trois choix de premier tour en vue du prochain repêchage.

Il est assuré que les Saguenéens ne conserveront pas tous ces choix. Ils vont fort probablement se servir de ces choix pour améliorer l’équipe actuelle.

Un questionnement de plus

J’ai discuté avec Yanick Jean en vue de la prochaine saison. Il y a quelques semaines, je vous présentais quelques questions auxquelles Yanick Jean devait répondre, mais il a apporté un questionnement supplémentaire.

Cette année, la Ligue canadienne de hockey (LCH), dont fait partie la LHJMQ, négociera de nouveaux termes avec la LNH. Un sujet à l’ordre du jour sera de rendre éligibles les joueurs nord-américains à évoluer dans la Ligue américaine dès 19 ans, comme il est permis pour les joueurs européens.

Les équipes de la LCH ne sont pas en accord avec ce règlement, mais dans ces négociations, il y a beaucoup de dollars en jeu. J’ai hâte de voir comment se terminera cette histoire, qui représente un sujet chaud dans le monde du hockey.

Jean Delisle

Tennis Canada a rendu un bel hommage à Jean Delisle, le grand patron du Challenge Banque Nationale, qui a lieu chaque année à Saguenay. Cet hommage est pleinement mérité pour Jean Delisle qui, chaque année, dirige une armée de bénévoles ici, en région. Jean Delisle est la pièce maîtresse de cette organisation et je suis convaincu qu’Eugène Lapierre en a tenu compte. C’est un bel hommage qui lui a été rendu. Son travail a été souligné. Souvent, on oublie les bénévoles dans ces grandes organisations.