Phil Desgagné

Espoir et déception des séries

CHRONIQUE / Les séries des Élites de Jonquière dans le midget AAA sont maintenant chose du passé, et ce, beaucoup plus rapidement que s’y attendaient les observateurs.

Avant le début de la saison, les Élites avaient apporté des changements majeurs à leur organisation. Ils ont remplacé Daniel Nepton comme directeur gérant, à sa demande, et il est resté au sein de l’organisation pour s’occuper du Challenge midget AAA, qui a lieu en décembre sur les deux glaces de La Baie et au Foyer des loisirs d’Arvida. Ils ont également remplacé l’entraîneur-chef Steve Thériault.

Les dirigeants ont posé ces gestes en espérant de bien meilleurs résultats.

Ici, je ne mets pas en doute les gestes posés, mais quand on parle de décisions aussi importantes, on s’attend à de meilleurs résultats. Force est d’admettre que ce n’est pas le cas. Les Élites, qui étaient favoris face aux Grenadiers de Châteauguay, ont été éliminés de façon rapide, en trois parties. C’est sûrement une grande déception pour la direction de l’équipe.

Sans mettre en doute les changements apportés, car je ne suis pas assez près de l’équipe pour connaître toutes les raisons qui ont poussé à ces changements, on peut admettre que les résultats sont très décevants. On s’attendait à de bien meilleurs résultats. Il y aura certainement un post mortem sur la saison qui vient de se terminer, mais je ne prévois pas nécessairement de changements majeurs au sein de l’organisation.

Il y a sûrement des choses qui devront changer pour obtenir de meilleurs résultats que cette dernière saison.

Oui, les Élites évoluent dans une ligue de développement, mais de temps à autre, on espère de meilleurs résultats que de terminer cinquièmes et d’être éliminés au premier tour.

Maintenant, pour les Élites, place à la Coupe Dodge !

Marquis

La saison des Marquis de Jonquière s’est terminée durant le week-end. On peut dire qu’ils ont connu une saison en dents de scie. Bob Desjardins ne l’a pas eu facile avec une très longue liste de blessures à des joueurs majeurs, des départs de joueurs pour d’autres aventures ou d’autres cieux et l’absence régulière d’éléments importants pour des raisons personnelles.

En plus, l’organisation doit composer avec un club en région éloignée, où les pratiques sont quasi inexistantes. Monter un système de jeu, avec l’avantage numérique et l’infériorité numérique, est de plus en plus difficile.

Mais il se présente un beau défi, au cours des prochains jours, avec le début des séries de fin de saison. Quand on regarde le classement final, on peut parler d’équilibre au niveau du circuit de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). Tout le monde peut maintenant espérer battre l’équipe adverse.

Les attentes étaient grandes pour la nouvelle direction des Marquis de Jonquière. Est-ce que les séries pourront combler les nouveaux propriétaires ? On l’espère tous. Les joueurs devront maintenant répondre avec des victoires. Les Marquis veulent sûrement obtenir beaucoup plus de résultats que les années antérieures en séries de fin de saison. Espérons que la blessure du gardien Cédrick Desjardins sera vite guérie parce que c’est le joueur majeur pour les séries.

On connaît déjà les adversaires du premier tour, soit la formation de Laval.

Ce ne sera pas facile pour les hommes de Bob Desjardins !

Saguenéens

La rencontre de samedi dernier entre l’Océanic de Rimouski et les Saguenéens de Chicoutimi devant une salle comble au centre Georges-Vézina est un prélude des séries de fin de saison : des rencontres extrêmement intenses et serrées ! Mais il faut admettre que les Sags jouent du très bon hockey depuis les deux dernières semaines. Et le retour au jeu de Samuel Houde a fait toute une différence. La victoire de samedi confirme le deuxième rang des Sags dans leur conférence et le premier rang dans leur division. On verra, dans les prochaines rencontres, si les Saguenéens sauront maintenir ce rythme.

On ne connaît pas encore l’équipe que les Saguenéens affronteront quand ils vont débuter les séries, mais on peut penser à Baie-Comeau, à Québec ou à Saint-Jean comme adversaire au premier tour. Ce qui reste maintenant à savoir chez les Saguenéens, c’est quand on pourra compter sur une équipe complète. Je crois que Yanick Jean pourra même reposer certains éléments qui ont été surutilisés dans les dernières rencontres.

Un peu de curling

J’ai eu le plaisir, encore une fois, en fin de semaine dernière, de participer à un tournoi de curling au club Port-Alfred. Je jouais avec le légendaire Camille Villeneuve, avec ses 92 ans bien sonnés, ainsi qu’avec Sylvie Potvin et Jean-Pierre Houle. On s’est inclinés en grande finale de la classe B. Dans la journée de dimanche seulement, M. Villeneuve a joué 16 bouts de curling ! Il faut le faire, à 92 ans ! Mais il a tenu son bout jusqu’à la fin.

Enfin, un coup de chapeau pour les organisateurs !

Le tournoi a encore une fois été un très grand succès avec une très belle participation de tous les clubs de la région.

Les Élites, qui étaient favoris face aux Grenadiers de Châteauguay, ont été éliminés de façon rapide, en trois parties.