Dur rappel pour la LHJMQ

CHRONIQUE / Un joueur des Tigres de Victoriaville a été arrêté par la police, il y a un peu plus d’une semaine, alors qu’il était en état d’ébriété et endormi derrière le volant d’une voiture. Ce n’est pas une première et ce ne sera pas non plus la dernière fois que la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) voit l’un de ses joueurs ternir l’image du circuit et de son équipe.

L’incident que vit la direction des Tigres est arrivé à toutes les équipes du circuit Courteau. Il ne faut pas oublier que les organisations ont la responsabilité de 23 à 25 joueurs âgés entre 16 et 20 ans. Malgré toutes les recommandations faites aux joueurs, il y en aura toujours qui vont les oublier. La Ligue fait son possible pour bien entourer ses joueurs.

Il y a quelques années, la LHJMQ a même engagé une ancienne agente de la GRC, Natacha Llorens, comme directrice des programmes d’éducation, antidopage et d’aide aux joueurs. Elle est disponible pour aider les joueurs en tout temps et en toute confidentialité face à toutes sortes de situations qui peuvent se produire, qu’il s’agisse de problèmes de drogues, de jeu compulsif, de problèmes de comportement, de problèmes avec un instructeur ou un coéquipier, etc. Chaque année, elle visite toutes les équipes pour leur parler de ce qu’ils peuvent vivre, comme tous les jeunes de leurs âges. Car même s’ils jouent dans la LHJMQ, ils ne sont pas différents.

Par contre, lorsqu’un événement survient comme celui qui s’est produit chez les Tigres de Victoriaville, les jeunes ne peuvent pas dire qu’ils n’avaient pas été prévenus. Ce qui est difficile, dans une telle situation, c’est que souvent, c’est l’organisation qui en paie le prix. Les organisations prennent des engagements auprès des parents de ces jeunes joueurs et souvent, elles sont blâmées pour avoir manqué à leurs promesses.

Responsabilités

Oui, il arrive que dans certaines situations, l’organisation ait mal fait son travail. Mais ce n’est pas cela dans la majorité des cas. Il ne faut pas oublier que ces jeunes vivent énormément de pression de la part de leurs entraîneurs, de leurs parents et même des médias. Donc, il peut arriver ce qui est arrivé à Victoriaville. L’équipe vivait des moments difficiles et par suite d’une victoire inattendue contre la formation de l’Océanic de Rimouski 2 à 0, l’instructeur a voulu récompenser ses joueurs en leur permettant de fêter un peu plus tard leur victoire. Malgré, semble-t-il, certaines recommandations de l’instructeur, il est arrivé la situation que l’on connaît maintenant. Il faut le dire, l’incident n’a heureusement pas eu de conséquences graves, mais on doit aussi prendre en considération que ça aurait pu être différent.

Il ne faut pas non plus oublier qu’un jeune conducteur est soumis à la tolérance zéro jusqu’à l’âge de 22 ans inclusivement. Il lui est donc interdit de conduire tout véhicule après avoir consommé de l’alcool. La direction des Tigres devait donc prendre ses responsabilités et elle ne s’est pas défilée. Elle promet de prendre les mesures nécessaires.

Toutefois, cet incident donne l’occasion à plusieurs de dénigrer le circuit Courteau. Pour avoir été impliqué dans le circuit pendant quelques années, je peux vous assurer que tous les dirigeants font le nécessaire pour que les jeunes vivent une belle expérience. Mais comme dans toute chose, la perfection n’existe pas.

Je suis assuré que l’événement incitera les équipes à être encore plus vigilantes, au cours des prochaines années. Les joueurs doivent aussi être conscients qu’ils évoluent dans la ligue la plus médiatisée du Québec et que leurs faits et gestes sont scrutés à la loupe. En tant que joueurs, ils ont aussi la responsabilité de bien se comporter, car ils sont privilégiés de jouer dans ce circuit. De plus, ils ont un rôle de modèle à jouer auprès des jeunes.

+

EN BREF

• Le Tournoi provincial de hockey pee-wee de Jonquière et le Tournoi provincial de hockey midget d’Alma ont connu beaucoup de succès même si dame Nature n’a pas été très collaboratrice. La seule question que je me pose, c’est de savoir s’il aurait été possible de ne pas présenter les deux événements aux mêmes dates...

• Les Saguenéens de Chicoutimi vont très très bien dans les dernières semaines avec quatre victoires consécutives. Toutefois, un voyage important se profile à l’horizon alors qu’ils prendront la direction des Maritimes. Je pense qu’il y a deux parties qui sont à leur portée, soit les matchs au Nouveau-Brunswick contre Bathurst et Saint John. Avec ces deux victoires, les Saguenéens seraient en excellente position pour terminer la saison...