Vendredi soir, au Club de golf Lac-Saint-Jean, le lancement du livre de Michel Simard (en mortaise), De Birchdale au Golf Lac-Saint-Jean, a été l’occasion de rencontrer de nombreuses personnalités de la scène sportive régionale, dont bien entendu, plusieurs professionnels de golf. Ç’a donné lieu à de belles retrouvailles et de nombreux souvenirs à se remémorer.

Du bon golf et de belles retrouvailles

CHRONIQUE / Ma chronique de la semaine dernière sur l’avenir des clubs de golf a fait beaucoup réagir un peu partout dans la région, au cours des derniers jours. J’ai d’ailleurs eu l’occasion d’aller visiter les clubs de Port-Alfred et de Lac-Saint-Jean, où la majorité des gens rencontrés étaient d’accord avec mon propos. Comme moi, ils sont inquiets quant à l’avenir du golf un peu partout et il faudra un sérieux coup de barre pour rétablir la situation.

Toutefois, la majorité des intervenants avec qui j’ai eu l’occasion de m’entretenir m’ont dit que les prochaines années seront des années clés. Les dames seront au centre des nouveaux adeptes de golf, ce qui va probablement permettre à certains clubs de gérer un peu mieux leur situation financière.

À long terme, c’est aussi par les jeunes que ça va passer. Donc, on doit faciliter aux juniors la pratique de leur sport favori, et ce, dans tous les clubs de la région.

Club Port-Alfred

Jeudi dernier, j’ai eu l’occasion, pour la première fois cette saison, d’aller jouer au club Port-Alfred. J’ai eu droit à un très bel accueil du préposé au départ, Louis, que je connais depuis de nombreuses années. Sa courtoisie habituelle est toujours au rendez-vous. Même chose également pour le préposé aux voiturettes électriques.

Depuis quelques années déjà, le club Port-Alfred est réputé pour la qualité de ses verts. Encore une fois cette année, Éric Tremblay et son équipe ont réalisé des merveilles. Le terrain est en excellente condition et les verts sont impeccables. Mais mon coup de cœur demeure le fameux trou #16. Ce par 5, avec vue sur le fjord, demeure un endroit tout à fait exceptionnel. C’est ce qu’on peut désigner comme un trou signature.

Cela dit, comme je l’avais signalé cet hiver pour le club de curling, le chalet mériterait sûrement d’être rafraîchi, surtout au niveau des vestiaires et des douches.

Lac-Saint-Jean

Vendredi dernier, Roger Boudreault m’a invité à aller jouer au club Lac-Saint-Jean de Saint-Gédéon, à l’occasion du lancement du livre de Michel Simard, De Birchdale au Golf Lac-Saint-Jean. C’est d’ailleurs Roger Boudreault qui a écrit la préface de ce bouquin, le deuxième de Michel Simard. En plus de jouer une ronde de golf, j’ai donc eu l’occasion d’assister, en soirée, au lancement du livre de Michel.

J’ai accepté l’invitation de Roger pour des raisons bien précises : d’abord Michel Simard, que je connais depuis nombreuses années pour son implication légendaire dans le milieu des affaires, mais aussi pour aller voir les changements apportés au terrain du club Lac-Saint-Jean.

En plus de Roger Boudreault, notre quatuor était complété par Jean-Paul Duhaime et par le juge Roger Banford. Ce dernier m’a fait part qu’il prendra sa retraite de la magistrature dans deux semaines. Roger deviendra donc très bientôt un golfeur à temps plein.

J’ai trouvé que le terrain du club Lac-Saint-Jean était en excellente condition. J’ai aussi pu marcher les fameux trous # 7, 8 et 9, qui font l’objet de travaux de réaménagement. J’ai pu constater que les travaux étaient avancés, mais il y a un léger retard causé par le mauvais temps des derniers mois. Il semble toutefois que les membres pourront utiliser ce parcours dans les prochaines semaines. On parle même du début août.

À première vue, j’ai remarqué que ces trois trous vont continuer de présenter un niveau de difficulté assez élevé. Le trou #8 m’a fasciné. Son par 5 sera tout un test pour les golfeurs ! En plus, l’arrivée au vert est tout à fait exceptionnelle. J’ai déjà hâte d’essayer pour vrai les trous # 7, 8 et 9 afin de constater les difficultés qu’ils vont offrir. Je suis convaincu que ça va donner une dimension toute nouvelle au Club de golf le Lac-Saint-Jean.

Retrouvailles

Vendredi soir, c’était donc le lancement du livre de Michel Simard. Une soirée remplie d’émotions et de retrouvailles. Plusieurs personnes sur place étaient des invités d’honneur exceptionnels. Ce sont des professionnels qui ont marqué l’histoire du Club de golf au Lac-Saint-Jean. Parmi eux, on retrouvait André Maltais, Michel De Sève et quelques autres. Mais l’enfant chéri de cette soirée a été Serge Thivierge, le p’tit gars de la place qui a d’ailleurs fait ses débuts au club Birchdale d’Alma. Toujours aussi affable, Serge a parlé avec la majorité des gens sur place en plus de rappeler les faits saillants de sa brillante carrière.

J’ai d’ailleurs eu l’occasion de discuter pendant de longues minutes avec Serge Thivierge et il m’a parlé de son nouveau « hobby », qui m’a énormément surpris. Durant l’hiver, il est maintenant arbitre à temps plein dans des ligues de hockey d’adultes. Il adore ce travail et il s’amuse comme un p’tit fou. L’an passé, il a arbitré 540 parties. Oui, vous avez bien lu : 540 parties ! C’est vraiment un job à temps plein, comme vous pouvez le constater.

Les derniers jours ont donc été remplis de beaux souvenirs, de rencontres tout à fait exceptionnelles dans ces deux clubs de golf. À Port-Alfred, j’ai vu Gilles Delisle, mon ancien coéquipier. À Saint-Gédéon, j’ai aussi rencontré Laurier Murray ainsi que Martin Marcoux, le fameux marqueur au hockey junior pendant de nombreuses années, Pierre Girard junior, Michel Simard, Jean-Marie Gagnon, un golfeur émérite et un ancien adjoint chez les Saguenéens de Chicoutimi. Ce fut donc une belle semaine de golf, surtout qu’elle a été remplie de très beaux souvenirs.