Phil Desgagné
Tout le monde a hâte de savoir à quel moment l'action pourra reprendre dans les amphithéâtres.
Tout le monde a hâte de savoir à quel moment l'action pourra reprendre dans les amphithéâtres.

Décisions délicates et enjeux importants pour les élus

CHRONIQUE / J’ai aimé l’attitude de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ) qui a déjà établi un plan très précis pour la prochaine saison. Il est très clair que l’on veut jouer un minimum de 40 parties et qu’on se donne un peu de marge de manoeuvre avec les mois de février et de mars. Car il ne faut pas se le cacher, peut-être qu’au mois de septembre, il sera difficile de commencer la saison comme prévu.

Vous me demandez pourquoi la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) ne pose pas le même geste? C’est que la problématique est très différente. La LHMAAAQ évolue devant de petites foules et tout se déroule au Québec, tandis que dans la LHJMQ, la source première de financement, ce sont les gens qui entrent dans les arénas. De plus, la ligue compte des équipes dans quatre provinces. J’ai l’impression que le circuit Courteau a certainement déjà un plan précis, mais tant que la Santé publique ne statuera pas sur les gens présents dans les amphithéâtres, il ne fera pas d’annonce.

La Santé publique n’a pas que les arénas à gérer. Elle doit aussi s’occuper des salles de spectacles à travers le Québec qui attendent cette grande décision afin de pouvoir préparer leur programmation pour la saison qui s’en vient.

Cette décision est extrêmement délicate. Mon ‘‘feeling’’ personnel, c’est que la Santé publique va décréter le port du couvre-visage obligatoire dans les prochaines semaines et c’est à ce moment-là que l’on donnera les nouvelles consignes pour les amphithéâtres et les salles de spectacles. Et le temps presse, car il faut dire que tout le monde attend cette décision pour lancer leur programmation en vue de la prochaine saison dans le cas des salles de spectacles, et pour lancer leur campagne de billets de saison pour les équipes de la LHJMQ. J’ai hâte de connaître cette décision d’ici les prochaines semaines!

Ouverture des arénas

Si j’avais des doutes, il y a quelques semaines, concernant les écoles de hockey et le hockey mineur pour l’automne, il semble y avoir un engouement tout à fait spécial pour le hockey, et c’est une excellente nouvelle. Mais maintenant, c’est aux élus de donner le feu vert pour l’ouverture des amphithéâtres, et ce, rapidement. Car avec les nouvelles consignes, ça va prendre beaucoup plus d’heures de glace et plus de temps pour organiser les vestiaires de façon spéciale.

Oui, ça va coûter un peu plus d’argent. C’est la même chose pour le patinage artistique et le patinage de vitesse courte piste. Mais si on veut que nos jeunes soient occupés et profitent de la saison estivale pour pratiquer leur sport, il faut agir rapidement. Il y a un prix à payer et comme le dit l’expression bien connue ‘‘tant qu’à y être’’, on avance et on verra par après. C’est un peu ce que nos dirigeants font actuellement, soit au niveau gouvernemental ou chez les gens d’affaires. Donc, nos élus doivent suivre la parade et agir rapidement.

L’amphithéâtre

Parlant de nos élus, le gouvernement parle de relancer l’économie et d’investir. Je sais que le projet du soccerdôme avance, mais où en est rendu le projet d’amphithéâtre sur la zone ferroviaire? Je continue de penser que l’opportunité est là et qu’il ne faut pas la rater. Surtout que la ministre Andrée Laforest est très favorable au projet. J’ai hâte de voir, dans les prochaines semaines, les décisions de nos élus.

Loterie LNH

Vendredi dernier, c’était la fameuse loterie de la Ligue nationale de hockey (LNH). À première vue, c’était très compliqué et à part le commissaire de la Ligue nationale, il n’y a pas beaucoup de gens qui connaissent bien le système utilisé. Mais par suite du déroulement, on doit dire que le premier choix se retrouvera avec une équipe qui participera aux séries.

La LNH a réussi un coup spectaculaire. L’attrait des qualifications qui aura lieu en août prochain donnera un cachet tout à fait particulier à cet événement, car les huit formations auront 12 % des chances de repêcher le très convoité Alexis Lafrenière. Donc, je suis assuré que certains partisans du Canadien souhaitent que les Penguins de Pittsburgh éliminent rapidement Montréal dans la série 3 de 5. Il y a quelques semaines, Alexis Lafrenière à Montréal, c’était impossible et impensable, mais maintenant, tout est possible! Les possibilités sont là pour les partisans du Canadien.

Repêchage européen

Parlant de repêchage, c’est aujourd’hui (mardi) que les Saguenéens vont repêcher un joueur européen pour succéder à Vladislav Kotkov. Yanick Jean a déjà affiché ses couleurs. C’est un attaquant que les Saguenéens veulent absolument repêcher. J’ai hâte de voir la suite!