Gagnante de l’édition 2018 du Championnat provincial de golf junior, Céleste Dao (Summerlea) s’est gagnée de nombreux admirateurs lors de son passage au Club Chicoutimi qui l’ont suivie durant ses rondes.

Chicoutimi a mis la barre haute

La semaine dernière, j’ai eu le privilège d’être bénévole au Championnat provincial de golf junior, qui se tenait au Club de golf Chicoutimi. Je dis bien privilège, car j’ai eu l’occasion de parler à presque tous les 180 joueurs. J’étais avec Serge Cloutier et Mario Hubert pour présenter les jeunes à l’assistance, en plus de leur expliquer les règlements du tournoi.

J’ai donc pu parler aux joueurs à plusieurs reprises et j’ai été très impressionné par la grande politesse de ces jeunes et par leur assiduité. Ils devaient se présenter au préposé dix minutes avant leur départ, et je n’ai vu aucun de ces joueurs arriver en retard. Je me suis informé auprès de mes deux autres collègues, Serge et Mario, qui ont eux aussi fait le même constat que moi.

Pendant les quatre jours du tournoi, je n’ai jamais – et je dis bien jamais – entendu ni vu un seul jeune se plaindre de son heure de départ, qui était parfois à 7 h 30 le matin, ce qui n’est pas si évident que ça. Aucun ne s’est plaint, non plus, de son résultat, même si quelques-uns étaient déçus. Et personne n’a attribué son résultat à l’état du terrain ou n’a invoqué quelconques prétextes.

Aux petits oignons
J’ai aussi vu que les jeunes qui participaient à ce tournoi étaient très bien encadrés, soit par leurs parents ou, pour la plupart, par une équipe d’instructeurs très bien organisée. Il faut le dire, durant la partie, les jeunes ne peuvent pas communiquer avec les instructeurs ou avec leurs parents.

Le commentaire le plus souvent entendu concernait la qualité du terrain et l’accueil reçu de la part du comité organisateur.

Ils étaient unanimes pour dire qu’ils ont été bien reçus et qu’ils garderont un excellent souvenir de l’accueil au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Chicoutimi a mis la barre haute pour les prochaines années pour les clubs qui accueilleront le Championnat provincial junior !

Il faut dire que Brian Littlejohn avait recruté une armée de bénévoles. Il y en avait partout sur le terrain, et les joueurs étaient traités aux petits oignons. Tout était à leur disposition : de l’eau, du jus, des fruits, des fromages et même de l’huile à mouches, car les petites bestioles étaient bien présentes sur le terrain.

La gagnante de l’édition 2018 du Championnat provincial de golf junior Céleste Dao (Summerlea) s’est gagnée de nombreux admirateurs lors de son passage au Club Chicoutimi. La charmante jeune femme s’est aussi distinguée avec un record féminin du parcours avec un pointage de 66.

Coup de coeur
Autre élément qui m’a impressionné : la disponibilité des joueurs vedettes de ce championnat. Après chaque ronde, ces derniers se faisaient un plaisir de parler avec les spectateurs, de prendre quelques photos ou des égoportraits.

Toutefois, celle qui a volé la vedette, ç’a été Céleste Dao. La future vedette féminine du golf québécois est une jeune femme tout à fait exceptionnelle avec les gens. Ç’a été le coup de coeur des spectateurs, qui l’ont suivie partout sur le terrain. Surtout après sa première partie, où elle a brûlé le parcours avec une ronde de 66.

On va certainement se souvenir de son nom au cours des prochaines années, comme on se souvient des Maude-Aimée Leblanc et Anne-Catherine Tanguay, qui ont pris part au Championnat provincial junior tenu aussi à Chicoutimi en 2006. Aujourd’hui, Leblanc et Tanguay sillonnent la LPGA.

Les joueurs et les joueuses de la région vont aussi se souvenir de ce tournoi. Pour eux, c’était une première de pouvoir jouer devant leurs parents et amis, ainsi que devant les membres de leur club. Pour avoir parlé à plusieurs d’entre eux, c’est une expérience qui les aidera lors de leurs prochaines participations à un tel événement. La majorité d’entre eux étaient fiers de leurs résultats, car la plupart étaient en début de carrière chez les juniors.

Mentions spéciales
J’aimerais aussi souligner le travail tout à fait exceptionnel des bénévoles. Au début, Brian Littlejohn craignait de ne pas disposer d’assez de bénévoles pour les différentes tâches. Mais ç’a été tout le contraire ! Les bénévoles ont été présents et en grand nombre, le sourire aux lèvres, et ont travaillé très très fort pour satisfaire les joueurs. La clé du succès d’un événement, c’est certainement le bénévolat.

En terminant, j’aimerais adresser un coup de chapeau aux membres du Club de golf Chicoutimi, qui, en plein mois de juillet, ont accepté de céder leur terrain pendant presque quatre jours. Ce ne sont pas tous les clubs qui imposent ce sacrifice à leurs membres, juillet étant le meilleur temps de l’année pour les membres et les invités.

Un petit mot aussi pour souligner l’excellent travail du surintendant du Club Chicoutimi, Charles Ouellet, et son équipe. Ils ont consacré énormément d’heures et de temps pour préparer le terrain en vue du championnat. Ils peuvent dire mission accomplie, car les critiques concernant le terrain sont toujours faciles pour expliquer de mauvais résultats. Ça n’a pas été le cas lors du championnat, car les joueurs étaient très satisfaits du terrain.