Le défenseur Samuel Girard

Ces sportifs qui ont marqué 2017

CHRONIQUE / L’année 2017 est maintenant terminée. Je ne ferai pas un récapitulatif des 12 derniers mois, mais je vais vous parler des noms qui ont marqué l’histoire de 2017 et qui vont peut-être marquer celle de 2018.

Samuel Girard

Je débute immédiatement avec Samuel Girard. Il y en a deux dans la région et les deux ont marqué la dernière année. Samuel Girard, le patineur de vitesse sur courte piste, s’est bien démarqué comme étant le successeur de Charles Hamelin en tant que leader de l’équipe canadienne chez les hommes aux prochains Jeux olympiques d’hiver.

Dans le cas de Samuel, il en sera à ses premiers Olympiques à Pyeongchang. Les espoirs de médaille sont là, mais n’oublions pas qu’il n’a pas d’expérience olympique et il est seulement âgé de 22 ans. D’autres olympiades en vue pour le patineur de Ferland-et-Boilleau.

L’autre Samuel Girard a connu toute une année. Repêché en deuxième ronde, 47e au total par les Predators de Nashville en 2016, il a tellement impressionné au camp d’entraînement, en septembre, qu’il est demeuré avec le grand club. Personne ne l’avait vu venir celle-là.

Un peu plus tard durant la saison, il a été impliqué dans une transaction majeure avec trois formations : l’Avalanche du Colorado, les Predators de Nashville et les Sénateurs d’Ottawa. Samuel Girard était le joueur visé par le directeur général de l’Avalanche, Joe Sakic. Il fait maintenant partie des défenseurs réguliers au Colorado et il est dans la Ligue nationale à 19 ans. Encore une fois, Samuel Girard continue de nous surprendre.

Le patineur Samuel Girard

Marianne St-Gelais

Marianne St-Gelais maintenant. Elle a connu une saison en dents de scie, il faut le dire, avec des hauts et des bas. Une commotion cérébrale l’a ralentie en début de saison, mais elle est prête pour le dernier défi de sa grande carrière olympique, à Pyeongchang.

Tous les espoirs sont permis dans son cas. N’oublions pas qu’elle a déjà remporté une médaille d’or aux Championnats du monde, trois médailles d’argent aux Jeux olympiques et une de bronze aux Mondiaux. Pourra-t-elle terminer sa carrière avec d’autres médailles olympiques ? Tout est permis pour Marianne St-Gelais.

La patineuse Marianne St-Gelais

Valérie Maltais

Valérie Maltais en sera probablement elle aussi à ses derniers Jeux olympiques. Elle a déjà une médaille d’argent en poche et d’autres médailles sont possibles à Pyeongchang. Elle est surtout favorite au relais. On va surveiller ses performances, il n’y a aucun doute là-dessus.

Nicolas Roy

Nicolas Roy, l’excellent joueur des Saguenéens, a connu une saison 2016-2017 tout à fait exceptionnelle, faut-il l’avouer. Il a participé au Championnat mondial de hockey junior et, en plus, il a propulsé les Saguenéens jusqu’en demi-finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Les partisans vont se souvenir des performances du grand de six pieds et quatre pouces.

Maintenant, il fait carrière dans la Ligue américaine et sa fiche est de six buts et 14 passes en 33 parties.

Yanick Jean

Yanick Jean, le DG des Saguenéens, a réussi à conduire les Sags en demi-finale. Ça faisait longtemps que les partisans souhaitaient se rendre un peu plus loin au printemps. À l’aide de transactions, il a permis à l’équipe d’aller aussi loin. 

Malgré tous ces échanges, il n’a pas nécessairement vidé son club. Cette année, à l’aide de nouvelles transactions, il a réussi à relancer son équipe pour les années futures et donner aux partisans des saisons intéressantes.

Richard Martel

Richard Martel a fait parler de lui, en 2017. Il a accepté de débuter la saison comme instructeur en chef des Marquis de Jonquière. Il a conduit son équipe aux grands honneurs de la Ligue nord-américaine de hockey et, en plus, il a réussi à remplir le Palais des sports pendant les séries éliminatoires.

Alors que tous s’attendaient à ce qu’il revienne à la barre des Marquis, il a plutôt accepté de relever le défi qu’offrait le poste de commissaire de la LNAH.

Au moment où il travaillait à trouver de nouvelles franchises, Richard nous a de nouveau surpris en acceptant un nouveau défi, celui de se lancer en politique fédérale pour le Parti conservateur dans Chicoutimi-Le Fjord.

Richard Martel continue toujours de nous surprendre. On va lui souhaiter bonne chance dans son nouveau défi.

L'ancien entraîneur des Marquis Richard Martel a décidé de faire le saut en politique.

Serge Émond

Pour mon dernier nom, je vais peut-être vous surprendre, mais je vais vous parler d’une personne tout à fait spéciale pour moi, Serge Émond. Pour moi, Serge est beaucoup plus qu’un collègue, c’est un ami avec qui je joue entre 50 et 60 parties de golf par saison.

Je connais Serge depuis des lunes. Ce que je retiens surtout de lui, c’est son honnêteté exceptionnelle et sa passion pour le travail qu’il a fait pendant de nombreuses années. 

Il est en partie responsable de ma chronique régulière dans Le Quotidien. C’est lui qui m’avait recommandé à Denis Bouchard, le rédacteur en chef des journaux Le Progrès et Le Quotidien.

En plus, j’ai appris à connaître Serge sous d’autres aspects. Il joue régulièrement de la musique en pratiquant la batterie et la guitare. Avec son frère Luc, il ne manque jamais de grands spectacles à travers le Québec.

Serge, bonne retraite et amuse-toi bien. Elle est pleinement méritée. L’été prochain, j’espère qu’on partira un peu plus tard le matin pour jouer nos rondes de golf !

À vous tous, mes chers lecteurs, je vous souhaite de la santé pour 2018, de la santé, et je vais vous le dire encore, de la santé.