Acquis des Huskies de Rouyn-Noranda et aussitôt nommé capitaine des Saguenéens, Rafaël Harvey-Pinard devrait être une pièce importante de l’équipe.

Beaucoup de questions sans réponses pour les Sags

CHRONIQUE / Dans un mois déjà, les Saguenéens seront en train de disputer rencontres hors concours. Le camp d’entraînement débute le 15 août prochain et le calendrier de la saison régulière débute à la mi-septembre.

Depuis le début de l’été, Yanick Jean a conclu deux transactions importantes. Il a amené à Chicoutimi deux joueurs de 20 ans de très grande qualité, soit Rafaël Harvey-Pinard et Ethan Crossman. Les gens me posent la question : est-ce que c’est cette année ou l’an prochain, la grosse année pour les Saguenéens ?

Excellente question ! Je n’ai pas nécessairement la réponse. Je ne suis pas convaincu que Yanick Jean a déjà décidé si c’est cette année ou l’an prochain. Une chose qui est acquise, les Saguenéens auront un très bon club de hockey pour les deux prochaines saisons, mais il reste à voir quelle année Yanick Jean choisira pour dire « all in », on y va pour la coupe du Président.

Avant de dire que c’est cette année ou l’an prochain, Yanick Jean doit répondre à certaines questions. D’abord à la fin de la prochaine saison, la bonne nouvelle c’est que deux joueurs, Théo Rochette et Hendrix Lapierre, risquent d’être sélectionnés lors du premier tour du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH). Ils seront vraisemblablement donc avec les Saguenéens pour les deux prochaines saisons.

Devant le filet, Alexis Shank, l’excellent gardien de but, est avec nous également pour les deux prochaines années. Il y a aussi William Dufour qui est un excellent joueur, un choix de première ronde dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) en 2018.

Regardons pour cette année, des questions auxquelles Yanick Jean n’a pas nécessairement la réponse. Est-ce que Rafaël Harvey-Pinard, repêché par le Canadien de Montréal en juin, va revenir chez les Saguenéens comme joueur de 20 ans ? Je crois que oui, mais on n’a pas la certitude. Est-ce que Jérémy Groleau fera également ses débuts chez les professionnels ou reviendra-t-il chez les Saguenéens comme joueur de 20 ans ? Encore là, il n’y a pas de réponse pour Yanick Jean.

Notre joueur russe, Vladislav Kotkov, qui a déjà signé un contrat professionnel avec les Sharks de San Jose, pourrait à 19 ans, jouer dans la Ligue américaine de hockey (LAH) en raison de son statut de joueur européen. Une autre question sans réponse pour Yanick Jean, mais je crois qu’il jouera une autre année junior. Ce scénario n’est cependant pas acquis pour les Saguenéens.

Comme vous pouvez le voir, beaucoup de questions restent sans réponse. L’autre point intéressant, c’est notre autre joueur russe, le défenseur Artemi Kniazev. Il a été repêché cette saison et déjà, les Sharks de San Jose lui ont fait signer un contrat chez les professionnels. Il jouera assurément à Chicoutimi cette année, mais l’an prochain, à 19 ans, il pourrait lui aussi profiter de son statut de joueur européen pour faire le saut dans la LAH. Il n’est donc pas assuré de le revoir avec les Saguenéens après cette saison. Un autre élément qui sera hors du contrôle de Yanick Jean.

Cette saison, Samuel Houde reviendra comme joueur de 19 ans à Chicoutimi. Je suis convaincu qu’il convoite une très grosse saison afin d’impressionner et de convaincre le Canadien de lui offrir un contrat. Le directeur général et entraîneur des Saguenéens doit également considérer quelles équipes tenteront aussi de mettre la main sur la coupe du Président.

Comme vous pouvez le voir, ce ne sont pas des décisions faciles pour les Saguenéens, mais il est beaucoup plus facile de prendre des décisions quand on a un excellent club de hockey, exactement ce que Yanick Jean a entre les mains. Je suis assuré que les gens de hockey sont déjà en mode préparatif pour la prochaine saison.

Je souhaite une bonne réflexion à Yanick Jean, mais il devra faire les bons choix, car les attentes sont élevées chez les partisans des Sags.

Un exploit hors du commun

Je veux vous raconter une expérience que j’ai vécue vendredi matin, au Club de golf Chicoutimi. J’étais avec mes partenaires régulier, Gilles et Pierre, sur le trou numéro 11, tout juste à côté du trou numéro 7, une normale trois. Il y avait deux juniors et deux adultes.

J’ai entendu dire « beau coup Raph » et le plus jeune dire rapidement « roule, roule, roule » et tout à coup, les cris de joie. Le jeune Raphaël Brassard, à 11 ans, venait de réussir un trou d’un coup. Vous auriez dû voir la réaction de tout son entourage avec les « high five ». Ils couraient partout sur le terrain.

Bravo Raphaël ! Déjà un trou d’un coup et seulement à ta deuxième saison. J’ai 40 ans d’histoire au golf et je n’ai jamais réussi un trou d’un coup. Il l’a réussi avec un bâton hybride.

La semaine prochaine, j’aurai l’occasion de vous parler, dans ma chronique, du tournoi de golf des célébrités de la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui aura lieu vendredi à Drummondville. Je serai sur place et j’aurai sûrement de petits détails à vous donner.