Phil Desgagné

Troquer les verts pour les vers

CHRONIQUE / Quand je rencontre des gens et qu’on me demande mon emploi du temps pendant la période estivale, je réponds toujours que je travaille à temps plein à jouer au golf. Je joue de cinq à six fois par semaine. Je me suis donc permis une petite semaine de congé, la semaine dernière. Cette semaine de repos, c’est mon traditionnel voyage de pêche chez mon chum Miville. Je peux juste vous dire que c’est vraiment du repos, dans un endroit de pur bonheur. Mon chum est installé sur les monts Valin depuis plusieurs années. Je suis reçu comme un roi avec mon épouse et je peux vous dire que nous passons toujours une superbe semaine.

Je constate chaque fois que les gens de la région sont réellement gâtés d’avoir, à quelques kilomètres de leur domicile, un endroit si exceptionnel pour pratiquer leur sport favori, la pêche pendant l’été et la fameuse chasse à l’automne. Donc, lundi dernier, direction les monts Valin. D’abord, je ne prends même pas ma voiture, car ma Honda Civic ne pourrait pas endurer le trajet. D’ailleurs, sur la route, on comprend très bien pourquoi. Pratiquement tous les utilisateurs ont une camionnette ou un VUS. Même si la route est très belle et bien entretenue, ça demeure un chemin forestier. À cet endroit, les budgets ne sont pas nécessairement présents pour entretenir comme un boulevard.

Phil Desgagné

Un repêchage prometteur

CHRONIQUE / C’est à Sorel, en fin de semaine, que se tenait la première activité importante en vue de la prochaine saison de la Ligue nord-américaine de hockey avec le repêchage universel. L’événement se déroulait beaucoup plus tard que d’habitude, et on connaît les raisons.

La ligue a connu des moments plutôt difficiles avec la démission du commissaire Richard Martel. Les propriétaires avaient misé beaucoup sur son arrivée à la tête du circuit. En cours de route, une opportunité s’est présentée pour lui: faire carrière en politique. On peut le comprendre d’avoir saisi l’occasion et il a gagné son pari. Richard est actuellement député fédéral de Chicoutimi-Le Fjord. Un peu plus tard, un autre dur coup est survenu pour la LNAH avec le retrait de la concession de Trois-Rivières. Le circuit est donc tombé à cinq équipes et la majorité des experts prédisaient sa mort. Les propriétaires n’ont pas abdiqué. Ils voulaient absolument poursuivre les activités pour une autre saison. Ils ont donc décidé de démarrer avec cinq clubs et de passer à la nouvelle étape, trouver un nouveau commissaire. Trois candidats ont souhaité diriger la ligue. C’est ainsi qu’un ancien joueur, Jean-François Laplante, a obtenu le poste. C’est dans les prochaines années qu’on saura vraiment si les propriétaires ont fait le bon choix.

Sports

François Gravel, une grande perte pour le hockey

CHRONIQUE / Demain, ce sera le premier août et malgré les températures exceptionnelles, ça sent le hockey à plein nez. Les membres de l’organisation des Saguenéens sont tous de retour au travail, autant du côté administratif que chez les hommes de hockey. L’Académie a commencé ses activités lundi et bien sûr, les Marquis, de la Ligue nord-américaine, font parler d’eux cette semaine.

Ce qui a toutefois retenu l’attention sur la scène du hockey, c’est le décès de l’ancien joueur des Saguenéens, François Gravel. Un décès inattendu qui a secoué tous ceux qui le connaissaient bien. François a marqué l’histoire du hockey régional avec les Saguenéens de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, et les Monarques de Saint-Ambroise, dans le hockey régional. J’ai connu François surtout au niveau de la glace. Je l’ai arbitré pendant deux saisons. Il était un marqueur tout à fait exceptionnel et un gentleman dans sa manière d’agir sur la patinoire, que ce soit avec ses adversaires ou les officiels. C’était également un très grand leader, surtout avec les Monarques. On se rappelle que comme joueur de 20 ans, il a marqué au-delà de 100 buts.

Phil Desgagné

Il est temps d’agir

CHRONIQUE / Avec les événements survenus au parc de la Rivière-du-Moulin la semaine dernière, le parc a fait parler de lui, mais pas pour les bonnes raisons. J’avais donc le goût d’écrire sur le partage des sentiers entre les humains et les chiens, même si le rédacteur en chef du Quotidien et du Progrès, Denis Bouchard, a déjà écrit un bon éditorial là-dessus, la semaine dernière. Je suis quand même tenté d’ajouter mon grain de sel.

Je suis un assidu du parc. Je demeure à quelques centaines de mètres de ce superbe parc situé en ville. Je vais y marcher de trois à quatre fois par semaine, autant en hiver qu’en été. Je suis donc un habitué de l’endroit, et ce qui est arrivé la semaine dernière, c’est-à-dire des personnes supposément attaquées par un chien, ne me surprend pas.

Phil Desgagné

Chicoutimi a mis la barre haute

La semaine dernière, j’ai eu le privilège d’être bénévole au Championnat provincial de golf junior, qui se tenait au Club de golf Chicoutimi. Je dis bien privilège, car j’ai eu l’occasion de parler à presque tous les 180 joueurs. J’étais avec Serge Cloutier et Mario Hubert pour présenter les jeunes à l’assistance, en plus de leur expliquer les règlements du tournoi.

J’ai donc pu parler aux joueurs à plusieurs reprises et j’ai été très impressionné par la grande politesse de ces jeunes et par leur assiduité. Ils devaient se présenter au préposé dix minutes avant leur départ, et je n’ai vu aucun de ces joueurs arriver en retard. Je me suis informé auprès de mes deux autres collègues, Serge et Mario, qui ont eux aussi fait le même constat que moi.

Phil Desgagné

Du golf et de belles retrouvailles

La semaine dernière, j’ai reçu une invitation de la part de Claude Cyr, mon ancien coéquipier des Marquis de Jonquière dans les années 60. De plus, Claude a été un collègue comme arbitre pendant de nombreuses années au niveau du hockey junior. Il m’a invité à jouer au golf dans le cadre du tournoi senior qui se déroulait au Club de golf Saguenay Arvida.

Nos partenaires étaient Jacques Belley, l’un des plus grands fans des Saguenéens de Chicoutimi. Jacques est présent à toutes les rencontres, en plus d’assister chaque année à la séance de repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), peu importe l’endroit. Si vous voulez parler de hockey junior, Jacques est sûrement la personne la plus au courant de tout ce qui se passe au hockey junior au Québec.

Phil Desgagné

Du golf pour une bonne cause

CHRONIQUE / La saison de golf est vraiment bien lancée, avec plusieurs gros tournois en perspective, en plus de dame Nature qui collabore enfin !

La semaine dernière, au Club de golf Chicoutimi, se tenait la Classique Charles Hudon. Une 2e édition qui a encore connu un très très beau succès avec une récolte de 45 000 $. Impressionnant comme résultat !

Phil Desgagné

Espoirs et déceptions

CHRONIQUE / Pour plusieurs jeunes joueurs et leurs parents, les journées de vendredi et samedi ont été tout à fait spectaculaires en raison de la tenue du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) à Dallas, au Texas. Plusieurs de ces jeunes ont travaillé très fort pendant plusieurs années en vue de ce fameux rendez-vous.

Les attentes sont très grandes chez les jeunes, mais aussi chez les parents, qui attendent aussi ce jour, eux qui ont investi énormément d’énergie et de temps, et souvent beaucoup d’argent, pour permettre à fiston de progresser et d’atteindre ce but : être repêché par une équipe de la LNH.

Chroniques

Un repêchage à surveiller pour les Sags

CHRONIQUE / Au cours des prochains jours, ce que tous vont surveiller, ce sera certainement le repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) et le repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey. Ce qui risque d’intéresser le plus les partisans des Saguenéens de Chicoutimi, ce sera le repêchage européen auquel participera Yanick Jean dans les prochains jours.

Les Sags sont actuellement classés au 10e rang de tout le repêchage de la Ligue canadienne de hockey (LCH), ce qui signifie qu’un joueur de premier plan pourra se présenter à Chicoutimi en septembre prochain. Toutefois, le problème reste toujours le même : ce joueur va-t-il se présenter à Chicoutimi ?

Phil Desgagné

Heureusement, le conte de fées a pris fin

La logique a été respectée, et c’est tant mieux ! Les Capitals de Washington ont remporté la fameuse Coupe Stanley, et ce, en cinq parties. Y avez-vous pensé ? S’il avait fallu que les Golden Knights de Las Vegas, une équipe d’expansion à sa première saison dans la Ligue nationale de hockey (LNH), gagnent l’emblématique trophée, ça aurait tout chambardé dans le circuit Bettman et plus rien ne tenait.

Imaginez : une équipe sans joueur étoile, sans choix de repêchage, composée de joueurs laissés de côté lors du repêchage de la LNH l’an passé. Ces mêmes joueurs auraient remporté le championnat de la coupe Stanley ? C’est presque impensable !