Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Sports

Jouer avec une légende du curling

CHRONIQUE / Il y a deux ans, Roger Blackburn écrivait une chronique sur le légendaire curleur Camil Villeneuve. À ce moment-là, il parlait du record Guinness établi par M. Villeneuve, soit le nombre de clubs visités à travers le monde et, bien entendu, le nombre de joueurs avec qui il a évolué.

Ce qui retenait l’attention à ce moment, c’était également l’âge de Camil Villeneuve, alors qu’il avait 90 ans. Lundi dernier, il célébrait son 92e anniversaire. Il joue encore régulièrement trois parties de curling par semaine et en plus, il joue de façon régulière au bridge. On me dit d’ailleurs que c’est un excellent joueur !

Phil Desgagné

Saguenéens: aller loin, mais à quel prix ?

CHRONIQUE / Il y a quelques jours, j’ai eu l’occasion de discuter avec le directeur administratif des Saguenéens de Chicoutimi, Serge Proulx. Il semble très bien installé à son poste, après quelques saisons à Chicoutimi. D’ailleurs, il a gagné le titre d’administrateur de l’année dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) il y a deux ans.

On a discuté de la saison des Sags et du futur de l’équipe. Oui, Serge ne décide pas de ce qui se passe sur la glace et dans le domaine du hockey, mais soyez sans inquiétude, il est très au courant de ce qui va se passer dans les prochains mois et du futur des Sags. Mais quand on lui parle de hockey, il est toujours très discret.

Chroniques

La consécration pour Carbonneau

CHRONIQUE / Guy Carbonneau a été intronisé, la semaine dernière, au Temple de la renommée du hockey. C’est un honneur tout à fait exceptionnel pour Guy, car on l’a reconnu comme un joueur ayant marqué son époque, soit par son jeu ou son leadership. Tu peux gagner une coupe Stanley, car c’est un travail d’équipe, mais dans le cas d’un honneur individuel, c’est très différent. Le Temple de la renommée, c’est la consécration de son talent individuel.

Lors de son discours — très bien structuré —, Guy n’a oublié personne, à partir de son coin natal, Sept-Îles, et toutes les personnes qui ont jalonné son parcours jusqu’à sa carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH). J’ai bien aimé lorsqu’il a parlé de son passage à Chicoutimi. Il a souligné la contribution de tous ceux et celles qui ont eu une influence sur sa progression jusque dans la LNH. Car il ne faut pas oublier que Guy Carbonneau est le premier joueur ayant évolué chez les Saguenéens à être intronisé au Temple de la renommée du hockey. Qui sera le prochain joueur des Sags à l’être ? Je ne crois pas que ce sera pour demain. Car connaître une carrière de 20 ans comme l’a fait Guy Carbonneau et être reconnu pour son talent, à mon avis, il n’y a actuellement pas beaucoup de joueurs des Saguenéens qui peuvent passer par ces étapes et être intronisés au Temple de la renommée du hockey.

Chroniques

Le hockey en perpétuel changement

CHRONIQUE / Il y a quelques jours, Ken Dryden présentait la biographie qu’il a écrite sur l’ancien instructeur de la Ligue nationale de hockey, Scotty Bowman. Dans ce livre, on parle des joueurs des années 70 et on fait des comparaisons avec les joueurs d’aujourd’hui également.

Difficile de faire des comparaisons, car il faut admettre que le hockey a énormément changé, depuis plus de 50 ans. Les joueurs ont changé leur façon de s’entraîner et les entraîneurs sont devenus plus que des coachs ; ils sont maintenant des enseignants. Les dirigeants voient aussi leurs joueurs de façon différente et, chez les professionnels, c’est devenu plus qu’une équipe de hockey, c’est une grosse « business ».

Chroniques

Curling: un succès qui pourrait faire des petits

CHRONIQUE / La semaine dernière, je suis allé régulièrement au Championnat canadien de curling mixte qui s’est déroulé au Foyer des loisirs d’Arvida. Comme tous ceux et celles qui ont assisté aux matchs, on a tous été impressionné par la qualité de la compétition et le nombre de bénévoles impliqués dans ce tournoi. On parle de plus d’une centaine de bénévoles rattachés directement au tournoi.

J’ai aussi été agréablement surpris par le nombre de spectateurs présents chaque jour. Oui, la performance de l’équipe du Québec a aidé énormément à attirer de bonnes foules, mais il y avait aussi la facilité, pour les spectateurs, à parler aux différents joueurs des équipes impliquées. Ils étaient toujours disponibles pour parler de curling avec les gens sur place.

Chroniques

Une belle occasion de faire rayonner le curling

CURLING / Depuis quelques années, la popularité du curling est en croissance. On le voit surtout chez les nouveaux retraités, mais maintenant, on voit également de plus en plus de jeunes pratiquer ce sport. Un autre aspect intéressant est l’arrivée de la gent féminine. Il y a de plus en plus de femmes qui pratiquent le curling et un bel exemple est de voir le Club de curling de Chicoutimi créer une ligue entièrement féminine, et ce, depuis cette année. Cette initiative connaît énormément de succès.

Cette semaine, le monde du curling vivra une semaine tout à fait exceptionnelle avec la présentation du Championnat canadien de curling mixte, chez nous, au Foyer des loisirs d’Arvida. La dernière fois que le Saguenay a obtenu un tel championnat national, c’était en 1988. Plus de 30 ans se sont donc écoulés depuis que Pat Ryan a gagné le Championnat canadien masculin.

Sports

Arvida, l’as du tennis

CHRONIQUE / Encore une fois, le Challenger de tennis Banque Nationale a connu un très grand succès, tant au niveau des assistances que de la compétition. Surtout, on a pu voir que le Canada a une très belle relève féminine.

J’ai vu que la jeune Leylah Annie Fernandez a un très beau futur. J’ai assisté à son match contre l’Américaine et finaliste du tournoi Robin Anderson, une fille d’expérience à 26 ans qui parcourt le monde depuis plusieurs années. Il s’en est fallu de peu pour que notre Québécoise passe en demi-finale. C’est vraiment l’expérience qui a fait la différence dans un duel qui a duré 2 h 30. Fernandez a maintenant un nouvel entraîneur, un Américain qui a déjà travaillé avec les soeurs Williams et déjà, on voit que Fernandez est sur les traces de Bianca Andreescu. J’ai aussi parlé avec la jeune Mélodie Collard, dont le père Denis est originaire de la région.

Phil Desgagné

Les Sags retrouvent leurs repères

CHRONIQUE / Après dix parties, on peut très bien voir que les Saguenéens de Chicoutimi retrouvent tranquillement leurs repères. Rafaël Harvey-Pinard assume son rôle de leader et de capitaine ; Kotkov ne semble pas trop affecté par son retour avec les Saguenéens, même s’il est déçu de ne pas être resté chez les professionnels. Il connaît tout un début de saison !

Le gardien Alexis Shank est égal à lui-même, il est toujours très très bon. Il est le gardien numéro 1 et il est l’un des meilleurs de tout le circuit. Samuel Houde, lui, veut démontrer aux dirigeants du Canadien de Montréal qu’ils doivent lui offrir un contrat chez les professionnels et il connaît un début de saison tout à fait exceptionnel.

Sports

Challenger de tennis: l’appui de Saguenay se fait attendre

CHRONIQUE / Au cours des derniers jours, j’ai rencontré Jean Delisle au club de curling. Le président du comité organisateur du Challenger Banque Nationale de Saguenay (CBNS) avait la broue dans le toupet, comme le dit l’expression.

Jean a vécu une année très mouvementée. À deux occasions, il a été honoré pour son travail de bénévole. La première fois, Tennis Canada lui a rendu hommage, lors de la Coupe Rogers, pour souligner près de 40 ans de bénévolat pour la promotion et le développement du tennis. Plus récemment, l’Assemblée nationale a aussi reconnu son travail. Mais ceux et celles qui connaissent bien Jean Delisle ne seront pas surpris de savoir qu’il a partagé ces honneurs avec l’équipe de bénévoles qui l’entoure pour le Challenger.

Phil Desgagné

Du talent chez les Sags, mais...

CHRONIQUE / J’espère qu’on ne s’attendait pas à ce que les Saguenéens gagnent toutes leurs rencontres. Toutefois, on peut dire, après six matchs, que nos meilleurs joueurs n’ont sûrement pas été les meilleurs. On s’attendait à un peu plus des Harvey-Pinard, Lapierre, Ducharme, Dufour et quelques autres. Mais ne partons pas en peur ! On est seulement en début de saison.

Par contre, on est à même de constater que le talent est là, ce que tous les experts avaient prédit chez les Saguenéens. Cela dit, je ne sais pas pourquoi, mais chaque saison, dans tous les clubs de hockey junior, les joueurs qui participent à des camps professionnels – il y en avait huit chez les Sags – ont toujours de la difficulté à retrouver leur rythme quand ils reviennent dans le circuit junior.

Phil Desgagné

Les Sags subissent-ils trop de pression ?

CHRONIQUE / Comme on a pu le constater, la majorité des experts ont prédit, sans surprise, que les Saguenéens de Chicoutimi connaîtraient une saison tout à fait exceptionnelle. Partout, on les place comme des aspirants aux grands honneurs. Même à travers le Canada, on positionne les Saguenéens au deuxième rang de toute la Ligue canadienne de hockey. Ces attentes mettent-elles une pression additionnelle sur l’organisation des Saguenéens ?

J’entends régulièrement, au sein de l’organisation, qu’ils ont un plan et qu’ils vont s’ajuster. Oui, les hommes de hockey ont assurément un plan, mais la pression que les observateurs mettent sur les Sags aura sûrement une influence sur les décisions prises par l’organisation. Car un échec à la fin de la saison serait également un échec pour les hommes de hockey. Donc, Yanick Jean et son entourage doivent en tenir compte dans leurs prochaines décisions.

Phil Desgagné

Marquis: un début de saison attendu

CHRONIQUE / En fin de semaine, le DG et entraîneur-chef des Marquis de Jonquière, Bob Desjardins, a déclaré qu’il était fébrile à l’arrivée du camp d’entraînement et on peut le comprendre. Bob a quand même eu un été extrêmement mouvementé !

Au départ, il a dû prendre la relève des anciens dirigeants des Marquis, Marc Boivin (DG) et Éric Claveau (propriétaire), qui se sont retirés de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). Il a dû trouver une dizaine de gens d’affaires prêts à mettre de l’argent dans le simple but d’acquérir l’équipe de la LNAH. Son principal partenaire dans cette affaire, Éric Gravel, a pris sur ses épaules tout le côté administratif. Il représente également les Marquis au niveau du circuit.

Phil Desgagné

Les Sags équipés pour aller loin

CHRONIQUE / La saison régulière des Saguenéens débutera vendredi soir à Sherbrooke. La question que tout le monde se pose ? Où terminera au classement la formation chicoutimienne ? Il est donc temps de se mouiller.

Avant, je veux faire avec vous un petit exercice que la direction des Sags devrait faire également. Est-ce l’année où les dirigeants du club doivent se dire « all in » et tenter d’y aller jusqu’au bout ? Pour répondre à cette question, il y a deux éléments à regarder de très très près. La première est une décision administrative et l’autre du personnel hockey.

Sports

Les succès d’Andreescu, du bonbon pour Jean Delisle

CHRONIQUE / Je ne serai pas très original cette semaine, car je vais vous parler de Bianca Andreescu. En fin de semaine dernière, il n’y avait qu’un seul sujet en ville : Bianca Andreescu, championne, à 19 ans, des Internationaux de tennis des États-Unis. Il y a quelques mois à peine, Bianca était ici, à Saguenay, et participait au Challenger Banque Nationale. C’est presque irréel tout le chemin parcouru par cette fille !

Lors d’une entrevue accordée à Richard Courchesne de KYK 95,7, Martine Roy, qui a hébergé Bianca pendant trois ans lors de ses participations au Challenger Banque Nationale de Saguenay, soulignait que l’an passé, les gens d’ici ont eu l’occasion de la voir jouer pour la somme de 5 $ ou 10 $. Mais en fin de semaine, des milliers de spectateurs ont payé des centaines, voire, dans certains cas, des milliers de dollars pour la voir jouer contre la légende du tennis américain Serena Williams.

Sports

Un amphithéâtre rassembleur

CHRONIQUE / J’ai assisté à la présentation du projet d’aménagement de la zone ferroviaire au centre-ville de Chicoutimi, la semaine dernière. J’avais déjà affiché mes couleurs il y a quelques mois lorsque j’ai dit que j’étais en faveur d’un nouvel amphithéâtre et non pour une rénovation du centre Georges-Vézina.

J’avais dit, à ce moment-là, qu’on ne fait pas du neuf avec du vieux. Surtout que le centre Georges-Vézina n’est plus à l’ère de 2020 sur plusieurs points technologiques. Je reviens à la présentation de Michel Tremblay, président de l’arrondissement Chicoutimi. Il a été assez clair : si ce projet ne passe pas auprès de la population, oubliez l’amphithéâtre !

Sports

Groleau, une lourde perte pour les Sags

CHRONIQUE / Mardi dernier, j’ai assisté au match entre les Saguenéens et le Drakkar de Baie-Comeau au Foyer des loisirs d’Arvida. Ça m’a rappelé de très très bons souvenirs des fameux duels entre les Marquis de Jonquière et les Citadins d’Arvida.

À l’époque, les Citadins comptaient dans leurs rangs les Yvon Bouchard, Jean-Guy Lapierre, Claude Houde, Claude Hardy, Carol Villeneuve, etc. Chez les Marquis, c’était les Jean-Yves Cormier, Joe Hardy, Claude Cyr, Claude Simard, Marcel Lapointe, Ghislain Jomphe, Normand Côté, Denis Pilote, etc.

Sports

Du golf pour les bonnes causes

CHRONIQUE / La semaine dernière, j’ai eu l’occasion de participer à deux tournois de golf. Mardi dernier, les Élites de Jonquière ont tenu leur traditionnel tournoi de golf au Club Saguenay Arvida. Quelque 120 golfeurs se sont présentés au rendez-vous, dont la présidence d’honneur avait été confiée au conseiller municipal Carl Dufour. À la fin de la soirée, on a annoncé qu’un montant de près de 10 000 $ pourra être remis sous forme de bourses. C’est donc intéressant pour l’organisation des Élites de Jonquière. Leur président, Michel Simard, était d’ailleurs très heureux.

Avant que le coup de départ ne soit donné, plusieurs sujets de conversation ont retenu l’attention. D’abord le temps incertain durant le tournoi, mais le sujet qui était sur toutes les lèvres, c’était la nouvelle sur le site du Quotidien voulant que le conseiller municipal Jonathan Tremblay remette sa démission le soir même comme échevin. Ce dernier était sur place, à l’instar de plusieurs de ses collègues du conseil. Tout le monde était donc autour de Jonathan Tremblay à lui demander s’il confirmait la nouvelle. Il n’a rien confirmé à ce moment-là, mais on voyait que plusieurs échevins étaient déjà au courant de la grande nouvelle.

Sports

Hendrix Lapierre continue d’impressionner

CHRONIQUE / Il y a deux ans, les Saguenéens ont eu la chance de gagner à la loterie pour le premier choix en vue du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Le premier choix de Yanick Jean a été le jeune Hendrix Lapierre. Tout le monde savait qu’il serait le premier sélectionné, mais ce n’était pas nécessairement un choix qui transcendait sur tous les autres joueurs présents. Depuis deux ans, Hendrix a fait énormément de chemin et continue d’impressionner tous les observateurs.

À sa première saison avec les Saguenéens, il est rapidement devenu le centre numéro un de l’équipe, à 16 ans. En plus, il est un leader naturel et un meneur dans le vestiaire, selon des gens dans l’entourage de la formation.

Sports

De belles rencontres au golf

CHRONIQUE / Vendredi dernier, j’ai eu l’occasion de participer au Tournoi de golf du Club des ambassadeurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. C’était la huitième édition de ce tournoi qui se déroulait à Drummondville. Tous les profits recueillis vont en bourses d’études à des joueurs de la LHJMQ. Le président, Guy Darveau, est un ancien joueur de la ligue, mais la semaine dernière, il a annoncé qu’il quittait son poste. Son successeur, Pierre Sévigny, un ancien des Saguenéens de Chicoutimi et des Draveurs de Trois-Rivières, a été intronisé récemment au Temple de la renommée de la LHJMQ. Ce tournoi est réservé aux anciens joueurs de la ligue et membres du Temple de la renommée. Chaque club délègue au moins un quatuor et il y a toujours un minimum de 156 joueurs.

Cette année, les Sags étaient très bien représentés par plusieurs anciens. J’ai eu l’occasion de parler avec Robert Turcotte, Michel Champigny, Daniel Laflamme, Steve Gosselin, Luc Dufour, Alain Côté, Pierre Sévigny, Steve Villeneuve et Normand Léveillé. L’entraîneur-chef Yanick Jean et Renald Nepton étaient également sur place. L’organisation était également bien représentée par le statisticien Joris Côté et le directeur administratif Serge Proulx. Daniel Mercier, qui a occupé les fonctions de recruteur pendant quelques années, était également de la partie.

Phil Desgagné

Beaucoup de questions sans réponses pour les Sags

CHRONIQUE / Dans un mois déjà, les Saguenéens seront en train de disputer rencontres hors concours. Le camp d’entraînement débute le 15 août prochain et le calendrier de la saison régulière débute à la mi-septembre.

Depuis le début de l’été, Yanick Jean a conclu deux transactions importantes. Il a amené à Chicoutimi deux joueurs de 20 ans de très grande qualité, soit Rafaël Harvey-Pinard et Ethan Crossman. Les gens me posent la question : est-ce que c’est cette année ou l’an prochain, la grosse année pour les Saguenéens ?

Phil Desgagné

Témoin privilégié d’un exploit

CHRONIQUE / Il y a quelques jours, François Lafortune rappelait, sur son compte Facebook, qu’il y a 35 ans, Christine Cossette réalisait une performance qui allait passer à l’histoire: nager le lac Saint-Jean aller-retour, une odyssée de 64 kilomètres. Ça m’a rappelé un souvenir qui a marqué mon histoire dans le monde des médias, car j’ai été un témoin privilégié de ce fait historique de 1984.

En effet, Denis Lévesque (TVA/LCN) et moi avions suivi de près Christine Cossette. Nous n’étions pas plus loin qu’à 150 pieds d’elle durant son exploit. Nous étions les seuls à croire au rêve de Christine, car à l’époque, aucun média n’avait délégué de journalistes pour suivre l’événement.

Sports

Un nouveau départ pour les Marquis

CHRONIQUE / Lorsque je me suis présenté au point de presse des Marquis de Jonquière, j’ai été impressionné de voir une dizaine d’hommes d’affaires assis à la table des copropriétaires.

Éric Gravel et Bob Desjardins avaient promis, il y a quelques semaines, que plusieurs gens d’affaires étaient prêts à participer au financement et au projet des Marquis qui évoluent dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). On peut aujourd’hui dire qu’Éric et Bob ont livré la marchandise. Il faut le dire, Marc Boivin et Éric Claveau ont tenu l’organisation à bout de bras pendant de nombreuses années. Voir dix hommes d’affaires réunis autour d’une même table, ça donne une bonne idée que plusieurs voulaient garder, à Jonquière, une équipe de la LNAH.

Sports

Du bon golf et de belles retrouvailles

CHRONIQUE / Ma chronique de la semaine dernière sur l’avenir des clubs de golf a fait beaucoup réagir un peu partout dans la région, au cours des derniers jours. J’ai d’ailleurs eu l’occasion d’aller visiter les clubs de Port-Alfred et de Lac-Saint-Jean, où la majorité des gens rencontrés étaient d’accord avec mon propos. Comme moi, ils sont inquiets quant à l’avenir du golf un peu partout et il faudra un sérieux coup de barre pour rétablir la situation.

Toutefois, la majorité des intervenants avec qui j’ai eu l’occasion de m’entretenir m’ont dit que les prochaines années seront des années clés. Les dames seront au centre des nouveaux adeptes de golf, ce qui va probablement permettre à certains clubs de gérer un peu mieux leur situation financière.

Sports

Des années difficiles sur les verts

CHRONIQUE / Tout le monde sait très bien que le golf vit des années difficiles. Selon les statistiques, il se joue 25 pour cent de moins de parties au Canada depuis 2004. D’ailleurs, dans les dernières années, il s’est fermé beaucoup plus de terrains de golf qu’il ne s’en est ouvert.

La rentabilité est d’ailleurs le mot clé pour tous les clubs de golf. Demandez aux clubs de la région ce qu’ils vivent. Quand les administrateurs réussissent à boucler leur budget, c’est déjà un exploit en soi. Pourquoi le golf est-il en perte de vitesse ? Il y a plusieurs raisons. La première, c’est que la clientèle du golf est vieillissante et la relève n’est pas nécessairement au rendez-vous dans le groupe des 25 à 40 ans. Ces derniers sont beaucoup plus occupés à consacrer du temps à leur famille et à pratiquer un sport ou une activité familiale. Ce n’est pas le cas du golf.

Sports

Une poursuite qui pourrait faire mal

CHRONIQUE / Je n’ai pas été surpris, la semaine dernière, quand j’ai vu apparaître dans les médias la poursuite de 50 millions $ contre la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Ça se parlait déjà depuis au moins trois ans que certains joueurs voulaient intenter cette poursuite.

D’ailleurs, la Ligue canadienne de hockey (LCH) a eu vent de cette possibilité il y a trois ans et c’est un peu pourquoi les trois ligues ont travaillé très fort auprès des gouvernements de chaque province afin qu’ils adoptent une loi pour définir ce qu’est un joueur dans la LCH. Au Québec, une loi est maintenant en vigueur depuis un an qui décrète qu’un joueur du circuit Courteau est un joueur-étudiant et non un travailleur. La même chose a également été faite dans les Maritimes. La poursuite s’applique d’ailleurs de la fin octobre 2011 au 12 juin 2018 et non sur les nouvelles années couvertes par la nouvelle loi.

Sports

Du pain sur la planche pour la nouvelle direction des Marquis

CHRONIQUE / Il était presque impossible que Jonquière ne garde pas son équipe de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). Dans les dernières années, Éric Claveau et Marc Boivin ont procuré de l’excellent hockey aux partisans, avec une très bonne équipe qui a remporté les grands honneurs à trois reprises.

Chaque année, il devient lourd de prendre cette charge sur les épaules de deux seuls hommes, soit Marc et Éric. Je peux comprendre qu’après quelques saisons, ils aient voulu passer le flambeau à d’autres, car ça devenait très difficile sur le plan financier et personnel. Bravo pour le travail effectué! Sans eux, il y a longtemps que le hockey senior à Jonquière serait terminé.

Sports

Plutôt calme pour les Saguenéens

CHRONIQUE / Alors qu’on s’attendait à ce qu’il y ait beaucoup d’action chez les Saguenéens lors du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), samedi dernier, dans la Capitale-Nationale, ç’a été plutôt tranquille, mis à part la transaction qui a confirmé que Rafaël Harvey-Pinard et Ethan Crossman s’aligneront avec les Saguenéens comme joueurs de 20 ans.

On verra en septembre si les joueurs repêchés vont se présenter, car les deux premiers choix des Saguenéens, Oscar Plandowski et Jacob Guévin, sont deux joueurs qui ont mis des bémols sur leur avenir dans la LHJMQ. Et comme le titrait Dave Ainsley, c’est peut-être un coup de circuit.

Sports

Des attentes très élevées pour les Saguenéens

CHRONIQUE / Samedi prochain, ce sera une journée importante pour l’organisation des Saguenéens de Chicoutimi, et surtout pour les deux prochaines saisons. On sait que les Sags visent d’excellents résultats pour les saisons 2019-20 et 2020-21. Les Saguenéens vont se retrouver parmi les cinq ou six meilleures formations de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Yanick Jean et l’état-major des Saguenéens savent très bien que les attentes sont très grandes chez les partisans. Il est maintenant important de produire pour la direction actuelle. On sait que la base des Saguenéens est là avec, comme noyau, Alexis Shank devant le filet et en attaque, trois choix de première ronde l’an dernier, soit Hendrix Lapierre, Théo Rochette et William Dufour, ainsi que le jeune défenseur Artemi Kniazev. Ils sont prêts pour leur rôle excessivement important avec l’équipe, mais ils ne peuvent le faire seuls. Ça prend un entourage bien huilé. Ils doivent donc compter sur trois joueurs de 20 ans de qualité.

Sports

Une fin de saison rêvée au hockey junior majeur

CHRONIQUE / Le 50e anniversaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) s’est clôturé de très belle façon, dimanche, avec une finale de la Coupe Memorial mettant aux prises deux équipes du circuit Courteau, les Huskies de Rouyn-Noranda et les Mooseheads de Halifax, et ce, pour une deuxième fois seulement dans l’histoire du tournoi. Que demander de mieux !

L’événement a connu un superbe succès avec 9000 forfaits vendus avant le début du tournoi, ce qui a permis de présenter pratiquement tous les matchs à guichets fermés. Les gens de Halifax étaient au rendez-vous. La seule réprimande que je peux faire à cette population, c’est qu’elle a appuyé les équipes de la Ligue de l’Ontario et de la Ligue de l’Ouest quand Rouyn-Noranda était impliquée. J’ai un peu eu de misère avec cette attitude.

Phil Desgagné

Une idée qui a fait du chemin

CHRONIQUE / J’écrivais, il y a quelques semaines dans cette chronique, que les gens du milieu devaient s’impliquer dans le projet du nouvel amphithéâtre ou de la rénovation du Centre Georges-Vézina. J’avais même suggéré que l’homme d’affaires Étienne Jacques devait faire partie de ce groupe. Il semble que ma suggestion a été entendue.

En effet, Étienne Jacques s’est joint à madame Joan Simard et plusieurs autres gens du milieu qui se sont regroupés autour d’une même table pour préparer un document très étoffé qu’ils ont d’ailleurs présenté aux représentants des médias la semaine dernière.