Samuel Girard

Patinage de vitesse: un vendredi payant pour le Canada à Budapest

Valérie Maltais et Samuel Girard ont poursuivi leur route au 1000 mètres lors de la première Coupe du monde ISU de patinage de vitesse courte piste, à Budapest, en Hongrie.
Sur les quatre épreuves au programme, la délégation canadienne est parvenue à envoyer 17 patineurs pour les courses éliminatoires qui se dérouleront samedi et dimanche.
Pour une deuxième journée de suite, la Félicinoise Kasandra Bradette n'a pas réussi à se qualifier, terminant au 3e rang de sa vague. Un peu plus tôt, la Baieriveraine Valérie Maltais a réussi à protéger sa deuxième position au fil d'arrivée pour passer en quart de finale dimanche. La Sherbrookoise Kim Boutin s'est imposée dans une vague extrêmement rapide pour obtenir sa place.
Du côté masculin, Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, a poursuivi sur sa lancée de la veille avec le 2e rang de son épreuve. Il a été imité par Charle Cournoyer dans une autre vague, alors que le vétéran Charles Hamelin a devancé ses adversaires par une lame de patin.   
Les relais n'ont pas non plus posé de problèmes aux représentants du pays. Au 3000 mètres féminin, Marianne St-Gelais, Valérie Maltais, Kasandra Bradette et Jamie MacDonald ont terminé quelques secondes derrière les favorites locales, mais avec un bon coussin devant la Grande-Bretagne. « On a vraiment fait beaucoup de relais cet été comparativement aux années passées et nous sommes arrivées prêtes, a souligné Bradette. Contrairement aux années passées, nos échanges ont été une réussite dans 95 pour cent des cas, je dirais. Toutes les équipes sont arrivées fortes et ont le couteau entre les dents. Ce sera intéressant de voir ce qui va arriver en demi-finales samedi. »
Au 5000 mètres chez les hommes, Charles Hamelin, Charle Cournoyer, Samuel Girard et Pascal Dion ont eu une petite frousse, mais ont tout de même devancé le Japon pour accéder à la demi-finale.