Grâce à un choix discrétionnaire, Kasandra Bradette pourra se rendre aux Pays-Bas avec l'équipe canadienne de patinage de vitesse courte piste.

Patinage de vitesse: cinq athlètes d'ici à Rotterdam

Cinq patineurs de la région participeront aux Championnats du monde de patinage de vitesse courte piste, du 10 au 12 mars, à Rotterdam, aux Pays-Bas. Kasandra Bradette et Valérie Maltais ont rejoint jeudi Marie-Ève Drolet, Marianne St-Gelais et Samuel Girard lors du dévoilement de la composition finale de l'équipe à la fois pour la dernière coupe du monde ISU, du 3 au 5 février, à Dresden en Allemagne, et les Championnats du monde.
Drolet, St-Gelais et Girard avaient confirmé leur place au sein de la formation canadienne lors des Championnats canadiens seniors, à la mi-janvier, à Montréal, tout comme Charle Cournoyer, Charles Hamelin et Kim Boutin. Ils participeront à toutes les épreuves individuelles, soit le 500, le 1000 et le 1500 mètres. Les huit premiers au classement général participeront ensuite à la Super finale du 3000 mètres. 
Comme il n'y a pas eu de demande d'exemption, la Baieriveraine Valérie Maltais et Pascal Dion ont automatiquement obtenu leur billet pour l'Europe, eux qui avaient terminé en quatrième place au classement combiné. Il restait donc les choix discrétionnaires qui sont allés à la Félicinoise Kasandra Bradette et Guillaume Bastille. Jamie Drolet et François Hamelin sont les réservistes pour Rotterdam et participeront à la dernière coupe du monde de la saison. 
Marie-Ève Drolet effectuera un retour aux Championnats du monde après avoir raté les deux dernières éditions, donnant naissance à son premier enfant en janvier 2015. « C'est la réalisation de mon objectif principal cette saison, de résumer la patineuse originaire de Laterrière. Je suis vraiment contente de patiner et de représenter le Canada aux Championnats du monde, surtout à l'approche des Jeux olympiques. Les Mondiaux me donneront un bon aperçu de ce que ça pourrait être aux Jeux dans un an. C'est vraiment satisfaisant. »
L'an dernier, la délégation canadienne avait établi un sommet depuis la saison 1999-2000 avec une récolte de neuf médailles lors des Championnats du monde. La Félicinoise Marianne St-Gelais avait fait flèche de tout bois avec l'or au 1500 mètres et l'argent au 500 mètres et au cumulatif. Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, avait pris l'argent au 1000 mètres, derrière Charles Hamelin. Kasandra Bradette avait mérité le bronze au 1000 mètres du côté féminin. Les deux équipes de relais étaient montées sur la deuxième marche du podium.