Les «Petits Sags» ont connu leur part de succès au cours des dernières années au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

Pas de «Petits Sags» à Québec

Les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean ne sont pas épargnés par la décision du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec d’exclure certaines équipes en vue de l’édition 2019, présentée du 14 au 20 janvier. Les Espoirs pee-wee AAA, représentants des Saguenéens de Chicoutimi, ont reçu une lettre leur indiquant que leur inscription avait été refusée.

La nouvelle a commencé à circuler sur la Côte-Nord, jeudi, lorsqu’un journal local a indiqué que le « Petit » Drakkar de Baie-Comeau ne serait pas d’un des plus gros tournois de hockey pee-wee au monde. L’histoire a eu l’effet d’une bombe dans le petit monde du hockey mineur, d’autant plus que l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-Saint-Laurent et le Saguenay-Lac-Saint-Jean, notamment, sont au nombre des régions touchées.

L’organisation du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec a justifié sa décision en disant vouloir offrir davantage de place aux équipes du circuit de hockey scolaire. Des raisons de performance ont également été soulevées. Par exemple, l’équipe qui représente habituellement l’Océanic de Rimouski présente actuellement une fiche négative depuis le début de la saison, d’où son exclusion de la compétition.

Or, la Ligue de hockey d’excellence du Québec (LHEQ) est une ligue de développement, et non de performance.

Du côté des Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean, on est déçu de cette décision, surtout que les Espoirs pee-wee AAA sont les champions en titre et finalistes des deux éditions précédentes.

« Tout le monde est déçu parce que c’est une fierté pour les jeunes de participer à ce tournoi, a mentionné le directeur général des Espoirs, Jean Leclerc. J’ai rarement vu ça, qu’une équipe n’ait même pas la chance d’aller défendre son titre. On est tous un peu assommés par cette décision. Personne ne s’en attendait. »

Au cours des dernières années, une entente liait le Tournoi international de hockey pee-wee de Québec et les 18 équipes de la LHJMQ. Cette entente n’a pas été renouvelée pour 2019, ce qui fait en sorte que le tournoi n’est plus tenu de faire une place à ces 18 marchés.

« On n’a jamais été mis au courant de cette entente, a exprimé Jean Leclerc. Le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, a envoyé un courriel à toutes ses équipes, mais en même temps, celles-ci n’ont rien à voir avec la sélection des équipes pee-wee pour le tournoi de Québec. »

Le vice-président aux opérations hockey des Saguenéens, Marc Denis, a entrepris des démarches pour tenter de renverser la décision, à la demande des Espoirs. D’autres organisations ont fait de même, mais Jean Leclerc est plus ou moins confiant que le Tournoi pee-wee revienne sur sa décision.

« On va faire des démarches, sans crier contre personne, mais le temps commence à jouer contre nous », a admis le dg des Espoirs. Le Tournoi international de hockey pee-wee de Québec en sera à sa 60e édition cet hiver. L’événement attire 120 équipes de partout dans le monde. Le directeur général Patrick Dom n’a pas rendu les appels du Progrès.