Le groupe de propriétaires des Marquis de Jonquière, dont Éric Claveau, Bob Desjardins et Éric Gravel, planchent sur une reprise des activités de la Ligue nord-américaine de hockey en janvier 2021. Une reprise en novembre a été écarté par les idrigeants et propriétaires de la LNAH.
Le groupe de propriétaires des Marquis de Jonquière, dont Éric Claveau, Bob Desjardins et Éric Gravel, planchent sur une reprise des activités de la Ligue nord-américaine de hockey en janvier 2021. Une reprise en novembre a été écarté par les idrigeants et propriétaires de la LNAH.

Pas de Marquis et de LNAH avant janvier 2021

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Les partisans des Marquis de Jonquière et les amateurs de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) devront prendre leur mal en patience puisque les dirigeants du circuit et les propriétaires des équipes ont renoncé à un début de saison en novembre ou en décembre 2020 pour se concentrer sur une reprise des activités en janvier 2021.

La station COOL-FM en Beauce a éventé la nouvelle avant que le communiqué officiel du circuit Lefort ne soit émis. Joint lundi en fin d’après-midi, l’un des copropriétaires des Marquis, Éric Gravel, a confirmé que lors de la visioconférence tenue jeudi dernier, le premier des trois scénarios envisagés avait été écarté, donc pas de reprise en novembre. Le second parlait d’une reprise en décembre. «Ce dernier reste ouvert, mais ça penche vraiment plus vers le scénario d’une reprise en janvier», a-t-il précisé.

Les dirigeants et propriétaires de la LNAH craignent de se retrouver avec des équipes décimées si, par exemple, la région de Montréal se retrouve avec un code rouge. Plusieurs équipes se verraient privées de plusieurs joueurs. «Les propriétaires ont dit qu’avec tout ce qui s’en vient avec la deuxième vague, ça commence à être dur (de penser commencer) en novembre-décembre. Il faut cesser de jeter de la poudre aux yeux.»

Le nombre de spectateurs permis pèse lourd aussi dans la balance. Les propriétaires souhaitent pouvoir accueillir 1000 spectateurs lors des matchs, car en deçà de cela, ce ne sera pas viable. Pour l’instant, le maximum permis par le gouvernement est de 250 spectateurs.

«On s’enligne donc avec une saison qui débuterait en janvier et des camps d’entraînement tenus en décembre», résume Éric Gravel

Prêts à attendre

Les propriétaires ont avisé leurs joueurs de la situation. «La majorité semble prêts à attendre en janvier. Ils ont toujours le désir de jouer. À Jonquière, ça va bien. Les joueurs qu’on a sur nos listes et qui étaient avec nous l’an dernier ont presque tous dit qu’ils voulaient revenir. Mais toutes les années, dans la ligue, on perd quelques joueurs qui vont tenter leur chance en Europe», assure le gouverneur et directeur des opérations hockey du club jonquiérois.

De fait, les Marquis ont perdu les services de Christophe Lalonde qui a signé en Allemagne. Quant à Mathieu Tousignant, un ancien des Sags avec qui ils avaient discuté, il a signé en Roumanie.

Calendrier de 18 matchs

Selon le scénario de janvier, les équipes disputeraient 18 rencontres, dont 9 à la maison. «Ce serait raisonnable pour garder nos partisans», estime Éric Gravel.

Les propriétaires vont avoir une nouvelle rencontre à la mi-novembre. «On va voir comment ça avance et va prendre de nouvelles décisions. Si on avait droit à 1000 spectateurs en décembre, on penserait à repartir en décembre, mais ça s’enligne plus pour janvier.»

Localement, l’appui du milieu est positif. «On a déjà approché nos commanditaires et on a reçu de belles réponses de leur part. Beaucoup revienne, mais ça va dépendre du nombre de parties que l’on va jouer. Ça va aller au prorata du nombre de matchs», assure M. Gravel.