Le champion du monde Peter Sagan s’est imposé au sprint et a croisé le fil d’arrivée en premier pour la première fois de sa carrière au Paris-Roubaix.

Pas de chance pour Antoine Duchesne

Une chute a mis fin à la prestation du Chicoutimien d’origine, Antoine Duchesne (Groupama-FDJ), dans le cadre de la mythique et éprouvante course Paris-Roubaix remportée par le champion du monde en titre, Peter Sagan (Bora-hansgrohe).

Lors de cette course sans pitié, l’autre Québécois en action, Hugo Houle (Astana) a conclu au 84e rang dans un petit groupe pour franchir l’arrivée au vélodrome de Roubaix pour la quatrième fois de sa carrière. Quant à Sagan, il s’est extirpé du groupe des favoris à 54 kilomètres de l’arrivée. Il a ensuite rejoint l’échappée du jour au sein de laquelle seul le Suisse Silvan Dillier (AG2R-La Mondiale) a été en mesure de s’accrocher à lui. Les deux ont su tenir le coup jusqu’à la fin pour ensuite batailler pour le sprint final après 257 kilomètres d’effort.

Le rôle d’équipier joué par Houle a été suspendu après que le leader de sa formation Magnus Cort Nielsen ait abandonné avec 140 kilomètres à faire. 

Encore une chute

Vraiment pas de chance pour Antoine Duchesne qui, pour une deuxième année de suite, a chuté sur les routes de l’Enfer du Nord. Le coureur de Groupama-FDJ s’est retrouvé au sol au premier secteur pavé, celui de Troisvilles, situé peu avant la marque des 100 kilomètres.

« Quelqu’un est remonté directement sur les côtés et il y avait beaucoup de boue. Il est tombé directement devant moi. J’ai été quand même bien amoché et j’avais beaucoup mal à une jambe et un pied. Ensuite, je n’ai pas fait long feu », a-t-il expliqué à Sportcom. Duchesne est tout de même resté en selle pendant encore une heure et demie avant de poser pied.

« C’est moins grave (NDLR: la chute) que l’an dernier, mais ça fait ch… La forme était bonne, mais là, j’ai bien cogné et j’ai deux grosses plaies. C’est encore pas de chance », a commenté Duschesne, très déçu.

Le Saguenéen d’origine avait pourtant démontré sa belle forme au Grand Prix de l’Escaut, la semaine dernière, alors qu’il avait été en échappée en compagnie du Britannique Owain Doull (Sky) pendant environ 45 kilomètres.