La vététiste de Saguenay, Rachel Pageau, a été victime d’une chute à la première étape de la Coupe du monde en descente, ce qui l’a écartée de la finale. Elle compte bien se reprendre au début juin, pour l’étape en Écosse.

Partie remise pour Rachel Pageau

La première étape de la Coupe du monde de descente en vélo de montagne présentée à Maribor, en Slovénie, en fin de semaine dernière, n’a pas permis à la Saguenéenne Rachel Pageau de se faire justice. Ce n’est donc que partie remise pour l’athlète de 23 ans qui a déjà hâte d’en découdre à la prochaine étape, à Fort William, en Écosse, les 1er et 2 juin.

« Je me sentais bien sur le parcours. C’était un parcours rapide et rempli d’éléments techniques et de sauts. Malheureusement, juste avant les qualifications, il s’est mis à pleuvoir et la piste est devenue super glissante. J’ai chuté dans ma (descente) de qualification, m’empêchant ainsi de me classer dans le top-15 », relate-t-elle via Messenger.

Malgré cette chute, l’étudiante en kinésiologie à l’Université Laval a conclu au 22e rang de la qualification avec un chrono de 4mn14.780, à 44.574 secondes de la première position. Toutefois, pour accéder à la finale, il fallait qu’elle se qualifie parmi les 15 premières. Elle a donc pris de l’expérience qui lui sera précieuse pour les prochaines étapes.

La jeune femme a donné une bonne frousse heureusement sans conséquence la semaine précédente. « Il y avait une coupe d’Europe la semaine précédant la coupe du monde où j’ai fait une chute assez importante. J’ai quitté en civière et en ambulance, mais finalement, je n’ai subi aucune blessure. J’ai pris quelques jours tranquilles pour me remettre de l’impact au dos et à la tête », a conclu la dynamique vététiste qui sera de retour au Québec pour finir sa session universitaire avant de retourner en Europe pour reprendre la compétition.