Parfaitement rétabli de la blessure qui l’a empêché de prendre part aux Jeux de Pyeongchang, Baptiste Brochu se prépare en prévision des Championnats du monde, en janvier.

Partie remise pour Baptiste Brochu

Alors que ce devait être l’un des plus beaux jours de sa jeune vie, Baptiste Brochu avait vu son rêve olympique tourner au cauchemar, en février dernier. La catastrophe lui est tombée dessus en plein entraînement, à quelques heures à peine de l’ultime compétition aux Jeux de PyeongChang. Une fracture au tibia de la jambe gauche l’a forcé à regarder les épreuves de snowboardcross avec les spectateurs.

Quelques mois se sont écoulés depuis et le Baieriverain, parfaitement rétabli, aspire toujours aux podiums.

Actuellement, l’athlète de 23 ans se trouve présentement en Autriche pour un camp d’entraînement avec l’équipe canadienne. Par Messenger, il confirme que sa cheville et son tibia sont bien guéris. « Je suis présentement en Autriche en préparation pour les deux premières Coupes du monde de la saison, à Montafon, en Autriche (12 au 16 décembre), puis à Cervinia en Italie (20-21 décembre). Ensuite, nous aurons un camp en Alberta au début janvier en prévision des championnats du monde à Solitude, en Utah », explique-t-il.

Et quels sont ses objectifs en cette année post-olympique ? « Premièrement, éviter les blessures », rétorque-t-il, sans doute sourire en coin, « et bien entendu, me concentrer surtout sur les Championnats du monde de janvier. »

Sur le site de Snowboard Canada, on constate que l’équipe canadienne masculine est composée de Baptiste Brochu et des vétérans Kevin Hill (C.-B.) et Chris Robanske (Alberta). Par contre, plusieurs jeunes font partie de l’équipe de développement. Sur sa fiche, on rappelle que le Baieriverain a rapidement trouvé son chemin jusqu’à l’équipe régulière, lui qui n’a passé qu’une saison avec l’équipe de développement.

Jusqu’à maintenant, le planchiste possède un beau palmarès : 15 top-10, dont sept podiums, sur le circuit NorAM et six top-10, dont deux podiums, en Coupe du monde. En effet, en 2016, il avait réussi son meilleur résultat en savourant l’or et sa première victoire en Coupe du monde à Veysonnaz, en Suisse. Durant la saison 2016-17, il avait remporté la médaille de bronze à l’étape de Bansko, en Bulgarie.

Jusque-là été épargné par les blessures, le Baieriverain avait vu sa saison prendre fin abruptement par suite d’une fracture à la cheville en mars 2017. De retour sur sa planche, il avait été en mesure d’obtenir son billet pour ses premiers Jeux olympiques. Malheureusement, la déveine l’aura empêché de concrétiser son rêve de participer à l’ultime épreuve olympique de PyeyongChang. Mais ce n’est que partie remise !