Jean-Claude Duguay a pris la 7e position dans la division 45-49 ans et le 239e rang au général au Championnat du monde de course à obstacles OCR à Londres.

Parmi l’élite mondiale de la course à obstacles

À sa quatrième participation au Championnat du monde de course à obstacles OCR, sa dernière dans la catégorie 45-49, Jean-Claude Duguay a décroché une très satisfaisante 7e position à la fin du mois d’octobre, dans des conditions difficiles à Londres.

« C’était la course à obstacles la plus ‘‘bouetteuse’’ que j’ai vue dans mes cinq ans d’expérience », partage le Chicoutimien sur son expérience en Angleterre. Pourtant, la pluie, très présente dans ce coin de la planète, n’est pas tombée dans les jours précédant la compétition internationale, mais le terrain était déjà imbibé d’eau.

« Les Européens sont très forts. C’est une course qui était planche sans beaucoup de dénivelés. C’était donc beaucoup de sprints », indique Jean-Claude Duguay.

Le parcours de 15 kilomètres était composé de 100 obstacles, tous obligatoires. Si un participant ne pouvait franchir un de ceux-ci, son bracelet était simplement coupé. Même s’il pouvait terminer, il recevait ensuite la mention non-complété et son rang n’était pas pris en compte. Sur 147 personnes au départ chez les 45-49 ans, seulement la moitié, soit 73, ont réussi toutes les épreuves. Parmi les plus difficiles, Jean-Claude Duguay identifie des tranchées immenses dans lesquelles ses connaissances en escalade l’ont bien servi. L’épreuve des anneaux lui a également donné un peu de fil à retordre.

« Une chance que j’ai de l’endurance. Ce n’était pas tellement de la force que ça demandait, mais de l’endurance dans les bras. Dans les derniers obstacles, c’est là que ça lâchait, parce que l’endurance manquait », relate Jean-Claude Duguay qui a franchi le fil d’arrivée avec un temps de 2 h 01m17, ce qui lui a conféré le 239e rang au général dans le volet par catégories d’âge. Il a également été le premier des neuf Canadiens en lice à rallier la ligne finale. Comblé par cette septième position, Jean-Claude Duguay fera le saut l’an prochain dans la division 50 ans et plus, encore une fois à Londres. Au lieu de se mesurer majoritairement à des plus jeunes, cette fois, il fera partie des plus jeunes. Il sera donc la chasse au podium. « J’ai vérifié les temps de cette année et avec les 50 ans, j’aurais terminé deuxième », fait-il valoir.

« Je sais un peu l’état du terrain là-bas et les obstacles à franchir. Je vais mettre l’accent sur la course et les obstacles, ça va très bien », reprend le Chicoutimien qui est supporté par Wood-Mizer, Coraction et le nouveau centre ninja warrior de course à obstacle installé dans le studio Majosport de Chicoutimi.

D’autres athlètes régionaux participaient également à la compétition internationale, de l’organisation jonquiéroise PBM Spartan SGX. Alexandre Claveau prenait également le départ de la course de 15 kilomètres, prenant la 136e place dans la division 25-29 ans avec un chrono de 2 h 35. Du côté de l’épreuve de trois kilomètres, Adam Gautreau a complété le parcours en 29min54, bon pour le 159e rang chez les 20-29 ans. Dans la même catégorie, il a été suivi quelques minutes plus tard de Jean-Michel Bouchard qui a terminé en 33min42, ce qui lui a permis de prendre la 184e position.