Le Québec sera représenté par l’équipe du Saguenay-Lac-Saint-Jean au hockey intérieur pour les Jeux nationaux des Olympiques spéciaux qui se dérouleront à Thunder Bay, en Ontario, du 25 au 29 février.

Olympiques spéciaux: se surpasser, s’amuser et peut-être ramener des médailles

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean sera fort bien représenté aux Jeux nationaux des Olympiques spéciaux qui se dérouleront du 25 au 29 février, à Thunder Bay, en Ontario. Dimanche, quinze athlètes et quatre entraîneurs ont pris le départ pour ce rendez-vous qui leur permettra de se surpasser et de s’amuser avec peut-être, en prime, quelques médailles pour couronner le tout.

L’équipe de hockey intérieur dirigée par Gino Grenon et ses adjoints, Simon Girard et Joëlle Blanchette, sera l’équipe du Québec. Les 13 joueurs constituent la majeure partie de la délégation régionale et ils ont de bonnes chances de monter sur le podium. Idem pour le ski alpin, où Karina Fillion est la meilleure skieuse au Québec de sa catégorie. Elle est accompagnée de son entraîneuse Lucie Villeneuve. En patinage artistique, on retrouve la Jeannoise Émilia Morin-Turcotte, qui sera accompagnée de son entraîneuse Véronique Morin. Quant à Serge Gagnon, il agira à titre d’entraîneur-chef de l’équipe du Québec de raquette.

Inutile de dire que la fébrilité était aussi de la partie, dimanche matin, à quelques minutes du départ. Pour plusieurs, ce seront leurs premiers Jeux nationaux ainsi qu’un premier vol en avion. Membre de l’exécutif des Olympiques spéciaux à Saguenay, Martine Olivier rappelle que les athlètes vont aux Jeux « en espérant gagner des médailles, mais surtout pour participer, avoir du plaisir, donner le meilleur de ce qu’ils sont capables de faire, se dépasser et être fiers d’eux. »

Tous les espoirs sont permis. « En ski alpin, Karina est la meilleure au Québec. Elle revient d’une compétition provinciale où elle a remporté la médaille d’or dans les deux disciplines qu’elle a faites. Émilia en sera à ses premiers Jeux nationaux, mais c’est aussi une bonne patineuse artistique, et l’équipe de hockey, dans sa catégorie, était la meilleure. On espère qu’ils vont rapporter une médaille », avance Mme Olivier, qui n’accompagne pas la délégation cependant.

Catherine Potvin (hockey) et Karina Fillion (ski alpin) font partie de la délégation régionale qui doit prendre part aux Jeux nationaux des Olympiques spéciaux.

Préparation

Entraîneur de l’équipe de hockey intérieur, Gino Grenon souligne que ce sera plonger dans l’inconnu pour plusieurs membres de la délégation, car ce sera les premiers Jeux nationaux et le premier vol en avion pour plusieurs, mais les parents ont été mis à contribution pour les préparer à ce séjour au loin dans un nouvel environnement. Cela dit, l’entraîneur ne sait pas non plus à quoi s’attendre en terme d’adversaires, mais ses troupes ont été bien préparées.

« On s’entraîne depuis septembre 2019 et après les Fêtes, on a mis le pied sur l’accélérateur en tenant plusieurs entraînements consécutifs, explique-t-il. Nos attentes, c’est d’avoir le plus de plaisir possible, de profiter de l’occasion pour faire vivre quelque chose de spécial à ces athlètes-là et si on conclut ça avec une médaille, ce sera tant mieux, car je ne connais pas le calibre des autres équipes ni la catégorie dans laquelle on sera. »

La patineuse artistique Émilia Morin-Turcotte en sera à ses premiers Jeux nationaux des Olympiques spéciaux. Elle est accompagnée de l’entraîneuse Véronique Morin.

Au sein de l’équipe de hockey intérieur, Catherine Potvin fait office de vétérane, elle qui en sera à ses troisièmes Jeux nationaux, incluant les Jeux du Canada. Évoluant à la défense, elle compte profiter de son expérience pour aider ses coéquipiers. « Je vais les rassurer et les encourager, et si j’en vois qui s’énervent, je vais les rassurer », assure celle qui souhaite pouvoir « se dépasser, avoir du plaisir, travailler fort et en équipe.... Et on va voir ce que ça va donner ! »

Outre le hockey intérieur, le patinage artistique, le ski et la raquette, les disciplines du patinage de vitesse, du curling, du ski de fond et des Cinq-quilles sont au programme des Jeux nationaux.

En ski alpin, Karina Fillion a d’excellentes chances de remporter une médaille en super G, en slalom géant et en slalom. Elle est accompagné de Lucie Villeneuve, qui sera entraîneuse adjoint de l’équipe Québec de ski alpin.