L’équipe de hockey intérieur en vue des Jeux nationaux des Olympiques spéciaux prendra part à un camp, samedi. Une journée fort bien remplie qui s’amorcera par des tests physiques pour se terminer par une présentation dans le cadre du match des Saguenéens contre Sherbrooke au Centre Georges-Vézina.

Olympiques spéciaux Saguenay: une première équipe en hockey intérieur

Pour la première fois de sa jeune histoire, le mouvement Olympiques spéciaux Saguenay enverra une équipe de hockey intérieur aux Jeux nationaux d’hiver des Olympiques spéciaux, lesquels auront lieu à Thunder Bay, en Ontario, en février 2020.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a déjà été représenté à ces Jeux en ski alpin, en patinage artistique et aux quilles, entre autres. Mais ce sera la première fois pour le hockey intérieur. L’équipe régionale a été officiellement choisie à la fin avril à l’issue du tournoi des Jeux provinciaux des Olympiques spéciaux.

« C’est un peu le même principe que pour les Jeux du Québec. (...) On a gagné une médaille d’or aux Jeux provinciaux d’hiver en mars, à Valleyfield, dans notre catégorie qui était le “C“ et on avait une chance sur quatre d’être sélectionnés pour aller aux Nationaux, car ils prenaient les médaillés d’or de chacune des quatre catégories. On a été pigés, mais selon le ratio, le Québec avait droit à une deuxième équipe, alors le Lac-Saint-Louis y sera aussi », explique l’entraîneur Gino Grenon, qui en est à sa troisième saison avec l’équipe.

La bonne nouvelle a été annoncée aux athlètes durant la saison de soccer parce que plusieurs font aussi partie des trois équipes de soccer de la région.

« Présentement, nous avons 13 joueurs, mais nous en avions 14 pour la sélection d’équipe Québec. Il y en a un qui s’est désisté. Nous partirons donc avec 13 joueurs (dont deux filles) et trois entraîneurs », ajoute M. Grenon qui sera accompagné des entraîneurs Joëlle Blanchette et Simon Girard.

Pour la première fois de sa jeune histoire, le mouvement Olympiques spéciaux Saguenay aura une équipe en hockey intérieur aux Jeux nationaux d’hiver des Olympiques spéciaux qui auront lieu à Thunder Bay, en Ontario, en février 2020. Voici les membres de l’équipe mixte entourés de leurs entraîneurs Gino Grenon (à gauche) et Simon Girard (2e rangée à droite). Absente au moment de la prise de la photo: l’entraîneuse Joëlle Blanchette.

Les athlètes proviennent des quatre coins de la région, de Roberval à Petit-Saguenay. Il n’y a pas de limite d’âge. Dans leur cas, c’est le calibre de l’équipe qui détermine dans quelle catégorie elle évoluera aux Nationaux.

Un camp local

En septembre, les athlètes de la région ont d’ailleurs participé à un camp d’entraînement au camp Bon Départ de Canadian Tire, à Wentworth, dans les Laurentides, en compagnie de 150 autres athlètes et entraîneurs de la province. « C’était une session d’évaluation pour s’assurer que les athlètes sélectionnés étaient aptes à aller aux Nationaux, parce qu’il faut comprendre qu’on part pour un peu plus d’une semaine. Pour beaucoup, c’est un long séjour loin de leurs proches. (...) On a besoin qu’ils soient autonomes. »

Samedi, tous les jeunes sélectionnés pour les Jeux prendront part à un camp d’une journée de Camp Équipe Québec qui s’amorcera à 9h, par des tests physiques tenus au gymnase de la base militaire de Bagotville. Ils procéderont aussi à l’essayage des pantalons d’hiver fournis par Équipe Québec.

Le groupe se dirigera ensuite à Saguenay Painball Karting pour disputer deux matchs de Laser Tag et ils termineront leur journée en assistant au match des Saguenéens contre le Phoenix de Sherbrooke. Outre l’équipe mixte de hockey intérieur, les deux autres athlètes de la région, Karina Fillion de Chicoutimi (ski alpin) et Émilia Morin de Roberval (patinage artistique), se joindront à l’équipe de hockey intérieur pour la présentation officiellement d’avant-match sur la patinoire.

Les entraînements de l’équipe débutent à la mi-octobre à raison d’un entraînement par semaine, soit le lundi. Après les Fêtes, l’équipe passera à deux entraînements par semaine. « Ça va nous permettre de mettre nos athlètes un peu plus en forme », mentionne celui qui veut amener les joueurs à jouer leur meilleur hockey possible dans le respect de leurs capacités.

Gino Grenon, Simon Girard et Joëlle Blanchette (absente) entraînent et accompagnent la première équipe de hockey intérieur de la région aux Jeux nationaux d’hiver des Olympiques spéciaux.

Enfin, Gino Gagnon souhaite que le mouvement continue de se développer. Il aimerait bien qu’une deuxième équipe de hockey intérieur voit le jour et recruter plus de jeunes du Lac-Saint-Jean.