Le gardien de but Olivier Rodrigue, natif de Chicoutimi, joint les Oilers d’Edmonton. Il est ici accompagné de son père, Sylvain, entraîneur des gardiens pour la même formation.

Olivier Rodrigue repêché par les Oilers d’Edmonton

La coïncidence est on ne peut plus fortuite : le gardien de but Olivier Rodrigue, qui évolue avec les Voltigeurs de Drummondville, fera partie de l’équipe de cerbères des Oilers d’Edmonton dirigée par... son propre père, Sylvain Rodrigue. C’est samedi, à Dallas, au Texas, que le prospect de 17 ans, natif de Chicoutimi, a été repêché au sein de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Sylvain Rodrigue n’effectuera pas le voyage le menant vers l’Alberta seul : son fils sera en sa compagnie. « C’est beaucoup d’émotions et de plaisir qu’on partage présentement en famille. C’est un stress agréable qui contraste avec notre côté habituellement plus calme, notamment pour Olivier. Mais on est ravis », s’est exclamé Sylvain Rodrigue, joint au téléphone par Le Quotidien. 

Olivier Rodrigue a été sélectionné au 62e rang, le dernier choix de la deuxième ronde, sélection acquise dans une transaction conclue avec le Canadien de Montréal. 

Le père du gardien de but, qui a évolué avec les Saguenéens de Chicoutimi, n’était visiblement guère au courant de la possibilité que son rejeton rejoigne l’équipe albertaine de la LNH. « On ne s’en attendait pas du tout. Oui, je savais qu’Olivier plaisait à Edmonton, on m’en parlait souvent. Mais de là à le voir évoluer avec les Oilers, non, ça je ne m’en attendais pas », a lancé Sylvain Rodrigue, sur un ton de voix qui laissait bien transparaître le surréalisme qu’il vivait. 

Il certifie au passage qu’il était complètement externe au processus de repêchage des Oilers d’Edmonton, équipe avec laquelle il agit à titre d’entraîneur du développement des gardiens depuis six ans.

Si Olivier Rodrigue participera au camp de développement dès cette semaine, il n’y a pas d’urgence à ce qu’il évolue dans la LNH, surtout qu’il lui reste deux saisons à se parfaire au sein des Voltigeurs de Drummondville de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). « Le temps est la clé. Ce n’est pas nécessairement souhaitable, de nos jours, qu’un jeune joueur soit propulsé trop rapidement dans la LNH », confie Sylvain Rodrigue, laissant tomber que le fait de jouer encore deux années au junior majeur risque d’être bénéfique à tous les niveaux. 

Deux Saguenéens

Depuis samedi, les joueurs Samuel Houde et Zachary Bouthillier, des Saguenéens de Chicoutimi, sont respectivement membres du Canadien de Montréal et des Maple Leafs de Toronto. 

Ils ont été repêchés en cinquième et septième rondes, samedi, soit les 133e et 209e rangs au total.

Houde a été le premier espoir issu de la LHJMQ réclamé par le Canadien en trois repêchages. Celui qui évolue comme ailier gauche chez les Saguenéens avait récemment été invité aux tests physiques de l’équipe montréalaise, à Brossard.

Le gardien Zachary Bouthillier a été l’avant-dernier choix des Maple Leafs. Il a connu une bonne fin de saison et une série épatante face au Titan d’Acadie-Bathurst devant le filet des Saguenéens. Avec Dominique Gobeil